A la Une

La Syrie victime de guerres au nom du pétrole – Ministre autrichien des affaires étrangères

PHOTO DU FICHIER: Alep, Syrie © Omar Sanadiki / Reuters

Le pétrole est la véritable raison de tous les conflits au Moyen-Orient, alors que la Syrie n’est que la dernière victime de cette lutte, a déclaré la ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl à l’Assemblée générale des Nations Unies.

L’existence même des États modernes du Moyen-Orient a été «façonnée par le secteur pétrolier», a déclaré Kneissl à l’AGNU. Une experte du Moyen-Orient elle-même a poursuivi en expliquant que les frontières des États qui ont été établis à la suite de l’effondrement de l’Empire ottoman étaient «basées sur des pipelines».

Toutes les guerres que la région a connues au cours des dernières décennies ne sont que la poursuite de cette lutte pour le contrôle des combustibles fossiles qui «dominent encore le bouquet énergétique» dans le monde, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, ajoutant que la Syrie, qui a sombré dans un conflit sanglant de sept ans, est «victime de l’instabilité créée par toutes ces guerres».

C’était la première fois qu’un haut responsable autrichien faisait de telles déclarations au niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Kneissl a également surpris le rassemblement à New York alors qu’elle commençait son discours en arabe – un geste qu’elle a expliqué par son respect pour les gens qui luttent pour leur vie dans une région ravagée par les guerres. Elle est également passée au français, à l’espagnol et à l’anglais au cours de sa déclaration.

Elle a également critiqué la communauté internationale et l’ONU en particulier pour avoir perdu une réelle efficacité derrière la «vague de réunions, que certains diplomates ont transformées en un jeu confortable sans fin rempli de litanies et de mantras».

«Nous nous contentons de ces arguments éculés lorsque nous discutons de la Syrie et du Yémen. Nous nous emportons avec des mots tels que la reconstruction et la stabilisation alors que les populations – les enfants – essaient juste de survivre», a déclaré Kneissl. Suite à ces propos, le ministre des Affaires étrangères a annoncé que l’Autriche souhaitait «contribuer au financement» des opérations de déminage en Syrie.

Vienne est également «prête à accroître son engagement humanitaire» pour aider le peuple yéménite, a déclaré Mme Kneissl, qui a qualifié la crise yéménite, souvent négligée par les médias et les responsables occidentaux, «la plus grande tragédie de notre époque».

Dans son discours, Kneissl a également condamné l’utilisation des armes chimiques et biologiques et a appelé au désarmement nucléaire et a exhorté la communauté internationale à faire davantage pour lutter pour les droits des femmes.

La ministre des Affaires étrangères a également critiqué les Etats-Unis d’Amérique pour leur retrait de l’accord nucléaire iranien, même si elle a évité d’appeler Washington par son nom. Tout en saluant l’accord lui-même comme «résultat d’une action multilatérale» et «soumis à un système de vérification indépendant» qui devrait être préservé, elle a déclaré que le retrait d’«un pays» de sa «responsabilité mutuelle affaiblit» et perturbe les mesures visant à «renforcer la confiance».

EN SAVOIR PLUS: mossinguej@yahoo.fr

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :