A la Une

« Facebook, Amazon et Google ne sont rien de plus qu’un cartel technologique »

Dans cet épisode de Keizer Report, Max et Stacy expliquent comment Eric Schmidt, de Google, finit par découvrir les syndicats en tweetant une idée sur la manière d’augmenter les salaires des travailleurs et soulignant que Schmidt lui-même fait partie d’un cartel qui permet d’avoir des dîners privés avec le chef de l’Etat. Dans la deuxième partie, Max interview Ellen Brown, auteur de «Telaraña de deuda», à propos de la mesure consistant à créer une banque publique à voter en novembre.

Les présentateurs parlent de géants technologiques tels que Google et Apple, ainsi que des subventions gouvernementales qu’ils reçoivent. Selon Max, « ces personnes vivent de l’aide du gouvernement, grâce à laquelle elles peuvent vivre avec une richesse garantie ».

Les syndicats existent pour protéger les salaires des travailleurs, rappelle Keizer. « Les gens doivent prendre une décision: soit ils soutiennent les syndicats et les Banques centrales, qui offrent une aide permanente à Google et à son directeur exécutif, Eric Schmidt, soit ils renoncent aux deux, nous devons choisir », insiste le présentateur.

Selon Max, « Eric Schmidt, Google, Apple ou Jeff Bezos vivent dans le monde de la sucette ». « Ils n’ont aucune idée de l’économie, mais oui: l’argent gratuit les aime », conclut le présentateur.

En ce qui concerne les dirigeants de grandes entreprises technologiques telles que Facebook, Amazon, Google ou Apple, Stacey estime qu’ils font «partie de cette union de personnes ayant la capacité de collaborer» avec les responsables de la répartition des budgets gouvernementaux.

« Ce n’est rien de plus qu’un cartel technologique, et non moins toxique que le cartel énergétique de l’OPEP », a déclaré Max Keizer.

Contrats secrets avec la Chine

En outre, Stacy rappelle la récente controverse suscitée par la nouvelle selon laquelle Google aurait négocié des contrats avec le gouvernement chinois. Apparemment, « un groupe de géants de l’Internet travaillait secrètement sur un moteur de recherche pour la Chine, éliminant ainsi le contenu lié aux droits de l’homme, à la démocratie, aux manifestations pacifiques et à la religion ».

En ce sens, Keiser souligne que « ce que Google et la Chine veulent faire avec nous tous, c’est de nous utiliser comme bébés-éprouvettes dans un laboratoire de test » et de tromper toute la population. « Ils nous traitent comme si nous étions leur propriété, ce qui est intolérable et un manque de respect pour chacun des termes de la Constitution, une pure trahison », souligne le présentateur.

Cependant, Stacy souligne que la même chose se produit aux États-Unis d’Amérique et Max est d’accord: « Nous savons que le gouvernement surveille les Américains en temps réel via toutes les communications électroniques, c’est un fait. »

Stacy souligne que les entreprises des Etats-Unis d’Amérique qui se vantent de leurs valeurs libérales finissent par « travailler avec la Chine pour promouvoir des politiques autoritaires qui semblent sortir d’un avenir dystopique ».

« Soit vous avez des principes ou pas, alors nous devrions arrêter de critiquer les idées autoritaires d’un pays si nous voulons les appliquer dans un autre », conclut le présentateur.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :