A la Une

La « boîte de Pandore » ouverte par la reconnaissance du Kosovo et non par une tentative de réparation – Le président serbe à RT

Le 29 septembre 2018, à Pristina, au Kosovo, des personnes brandissent des drapeaux lors d’une manifestation contre les possibles modifications de la frontière avec la Serbie. © Hazir Reka / Reuters

Hypocrisie de l’Union européenne ?

Les pays de l’UE ont fait preuve d’une grande hypocrisie en critiquant un échange de terrain entre la Serbie et le Kosovo, a déclaré le chef de la Serbie à RT, soulignant que ce sont eux qui ont changé les frontières en reconnaissant la région séparatiste.

« Comment pouvons-nous ouvrir une boîte de Pandore?! Qui a ouvert cette boîte de Pandore en 2008 après avoir accepté, admis et reconnu l’indépendance du Kosovo proclamée unilatéralement?! », a déclaré le président serbe Aleksandar Vucic à Sophie Shevardnadze.

L’officiel a commenté l’idée d’un « échange de terres » entre la Serbie et la région séparatiste du Kosovo, qui aurait été évoquée à Belgrade cet été, insistant sur le fait que cela n’a jamais été proposé.

Même les reportages des médias sur ce sujet ont toutefois provoqué une certaine agitation au sein de l’UE. L’Allemagne, la Finlande, le Luxembourg et d’autres pays se sont mobilisés contre toute modification éventuelle de la frontière.

« Quand ils disent: « Je ne veux pas changer les frontières », je leur réponds: « Ok, ça veut dire que le Kosovo est une partie de la Serbie, il n’y a pas de changements de frontières » « Non, non, nous acceptons les changements de frontière que nous avons apportés il y a 10 ans, mais vous ne pouvez pas le faire même si vous êtes d’accord avec vos homologues albanais », a déclaré Vucic, se demandant « Où sont les principes? Y a-t-il des principes? »

Le président de la Serbie a déclaré que cette approche témoignait d’une grande hypocrisie de la part de l’UE, ajoutant que contrairement à l’Europe, la Russie était prête à accepter tout accord qui conviendrait à la Serbie.

« Il n’y a qu’une phrase que j’ai toujours dite: nous devons trouver une solution de compromis entre Serbes et Albanais, ce qui signifie qu’il ne peut pas être vrai que les Albanais obtiennent tout et que les Serbes ne reçoivent rien », a déclaré Vucic, ajoutant que par le passé « Les Albanais ont acquis absolument tout ce dont ils avaient toujours rêvé, et les Serbes, absolument rien. »

LIRE PLUS: Vucic de Serbie, inspiré après des discussions avec Poutine, a obtenu «tout ce qu’il cherchait»

Belgrade reste ouverte à toute négociation avec le Kosovo, qui n’a pourtant pas manifesté le désir de se réconcilier avec les Serbes, qui ont respecté toutes leurs obligations. Vucic a déclaré que Bruxelles, qui est censée superviser les « efforts » de Pristina, n’a rien fait pour l’exiger.

« L’obligation [du Kosovo] était de fonder et d’établir la communauté serbe ou l’association serbe, peu importe comment vous l’appelez. Ils ne l’ont pas fait, ils n’ont pas fait un petit pas en avant sur cette question », a déclaré le président. « Quoi qu’il en soit, la Serbie sera toujours prête à résumer le processus de dialogue, mais je ne m’attends pas beaucoup à ce résultat. »

Traduction et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :