A la Une

Un des objectifs principaux de la guerre – Pillage saoudien des ressources pétrolières du Yémen violation flagrante du droit international: le ministère du Pétrole

Les habitants placent des pancartes rejetant le projet de gazoduc projeté par l’Arabie saoudite à al-Mahra, au Yémen, en septembre 2018.

Le ministère du pétrole et des minéraux du Yémen a dénoncé le pillage des ressources pétrolières du pays par l’Arabie saoudite, affirmant que cette initiative constituait une violation flagrante du droit international.

Le ministère égyptien a indiqué samedi dans un communiqué que l’Arabie saoudite acheminait le pétrole yéménite vers la mer d’Arabie par un pipeline qui s’étend du désert de Rub’al Khali aux provinces de Hadhramaut et d’Al-Mahrah, au sud du pays.

La décision de Riyad de piller les richesses du Yémen se fait avec la complicité de l’ancien gouvernement allié de l’Arabie saoudite.

Indiquant que la récente décision de l’Arabie saoudite a déclenché des manifestations de la part des habitants d’Al Mahrah et d’autres provinces, la déclaration a appelé les Nations Unies et le Conseil de sécurité de l’ONU à lutter contre l’agression saoudienne, l’occupation et le pillage des ressources yéménites par le biais de mécanismes juridiques.

Les experts disent que l’oléoduc permettrait au royaume de ne pas être contraint au détroit d’Hormuz ou au détroit de Bab el-Mandeb, deux points stratégiques qui affectent ses routes de transport de pétrole.

L’Arabie saoudite et ses alliés ont lancé une campagne militaire au Yémen en mars 2015 dans le but de réinstaller le gouvernement de l’ancien président Abd Rabbuh Mansur Hadi.

Le Yémen n’a pas de gouvernement efficace pour le moment et les affaires de l’État sont maintenant gérées par le mouvement Houthi Ansarullah du Yémen, qui défend également le pays contre la guerre des saoudiens.

Un garçon yéménite traverse les décombres et les débris d’une station-service détruite qui a été frappée par une frappe aérienne saoudienne dans la capitale Sanaa le 27 mai 2018. (Par l’AFP)

Les régions du sud du Yémen sont contrôlées par des responsables de l’ancien gouvernement yéménite soutenus par l’Arabie saoudite.

L’Arabie saoudite a envahi la nation la plus pauvre du monde arabe pour ramener le régime Hadi au pouvoir. Le royaume a également imposé un blocus absolu au Yémen, qui, selon l’ONU, est désormais le théâtre de la pire crise provoquée par l’homme dans le monde.

Quelque 15 000 Yéménites auraient été tués et des milliers d’autres blessés depuis le début de l’agression dirigée par l’Arabie saoudite en mars 2015.

La guerre a déclenché une crise humanitaire et économique du pays déjà appauvri. L’ONU a décrit la situation comme «l’une des pires catastrophes humanitaires des temps modernes.»

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :