A la Une

Voici pourquoi les USA imposent à d’autres pays d’éliminer les armes chimiques et biologiques de leur arsenal : bombardement de Deir ez Zor avec du phosphore blanc – SANA

Un chasseur F-15 de l’US Air Force / DOCUMENT / Reuters

La coalition internationale bombarde la province syrienne de Deir ez Zor avec du phosphore blanc – SANA

L’utilisation de phosphore blanc est interdite par un protocole additionnel à la Convention de Genève de 1949.

La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis d’Amérique a bombardé la ville syrienne de Hayin, dans la province de Deir ez Zor, avec des bombes au phosphore blanc, interdites par les conventions internationales, a rapporté l’agence de presse SANA.

Des sources citées par l’agence ont indiqué que la coalition avait lancé des frappes aériennes dans plusieurs quartiers de cette ville sous le prétexte de combattre des terroristes de l’État islamique [qu’elle n’a jamais vraiment combattu. MIRASTNEWS].

À l’heure actuelle, aucune victime n’a été signalée parmi la population civile comme suite résultant de ces attaques.

Pour sa part, le président de la commission des affaires étrangères du Conseil de la Fédération de Russie, Konstantin Kosachev, a déclaré que Moscou demanderait aux instances compétentes d’ouvrir une enquête sur l’utilisation de bombes au phosphore blanc par la coalition internationale.

Ce n’est pas la première fois que la coalition internationale commet un des attaques au phosphore en Syrie avec ce type d’armes interdites par un protocole additionnel à la Convention de Genève de 1949. La dernière fois est arrivée en septembre dernier, lorsque l’aviation des Etats-Unis d’Amérique a bombardé une ville de Deir ez Zor à l’aide de bombes incendiaires au phosphore blanc, qui ont provoqué de graves incendies.

En juin, la coalition a assuré qu’elle avait recours à ce type d’armes seulement « pour créer des écrans de fumée, dissimuler du matériel et marquer le terrain », en respectant « toutes les règles de la guerre. » Elle a également souligné qu’elle utilisait des pompes au phosphore blanc conformément aux normes internationales et en prenant toutes les précautions par rapport à la population civile.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

La coalition des Etats-Unis d’Amérique frappe une ville syrienne en utilisant du phosphore blanc interdit – Rapports

© AP Photo / Vadim Ghirda

Les frappes annoncées ne sont pas la première fois que la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique est accusée d’utiliser des munitions interdites au cours des dernières semaines. Le mois dernier, l’armée russe a annoncé que des frappes des Etats-Unis d’Amérique au phosphore blanc avaient provoqué de graves incendies et des pertes civiles dans la province syrienne de Deir Ez-Zor (est).

Les frappes, qui se sont déroulées samedi dans plusieurs districts de la ville de Hajin, dans la province de Deir Ez-Zor, ont notamment fait appel à l’utilisation de phosphore blanc, a rapporté l’agence de presse syrienne SAA (SANA), citant des sources locales.

L’agence n’a pas fourni d’informations immédiates sur d’éventuelles pertes civiles.

La chaîne de télévision syrienne Ikhbariya a annoncé par la suite que plusieurs personnes avaient été tuées et plusieurs autres blessées à la suite de frappes séparées de la coalition à Al-Soussa, Deir Ez-Zor, lors d’une attaque visant une boulangerie locale.

Selon SANA, les frappes impliquant l’utilisation de phosphore blanc semblent avoir été menées « sous prétexte de combattre Daesh (ISIS). »

La coalition n’a pas encore commenté officiellement l’incident allégué.

Cette semaine, l’organisme de surveillance humanitaire des Nations Unies a fait part de ses préoccupations concernant la sécurité d’environ 10 000 civils qui seraient pris au piège dans la région de Hajin au milieu des rapports faisant état de morts de civils au cours des opérations de maintien de la paix par les FDS et des opérations de coalition menées dans la région contre Daesh

L’incident de samedi n’était pas la première utilisation présumée de phosphore blanc par la coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique. Le mois dernier, la coalition a nié avoir utilisé cette substance en Syrie après que le Centre russe pour la réconciliation syrienne a publié un rapport sur des frappes aériennes, effectuées avec des armes internationalement interdites par des avions de combat F-15 des Etats-Unis d’Amérique le 8 septembre. Damas a accusé à plusieurs reprises la coalition d’utiliser phosphore blanc dans ses attaques, accusant les forces occidentales d’utiliser l’agent lors de frappes qui ont entraîné la mort de nombreux civils, y compris des enfants, l’année dernière.

En vertu des Conventions de Genève, il est interdit d’utiliser des munitions au phosphore blanc contre des civils ou dans des zones civiles.

Les opérations de la coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique en Syrie ne sont ni sanctionnées ni par le gouvernement syrien, ni par l’ONU.

*Daesh est un groupe terroriste interdit en Russie.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :