A la Une

L’Arabie Saoudite promet de réagir à toutes les sanctions imposées sur la disparition du journaliste

© AP Photo / Markus Schreiber

Dans une interview accordée à CBS, le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump s’est engagé à « aller au fond des choses » de la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, avertissant que s’il s’avérait que les autorités saoudiennes étaient derrière tout cela, les Etats-Unis d’Amérique leur infligeraient une « peine sévère ».

L’Arabie saoudite a rejeté « toute tentative de la saper, que ce soit par des menaces d’imposition de sanctions économiques ou par le recours à des pressions politiques », a déclaré une source officielle citée par l’agence de presse nationale SPA.

« Le royaume affirme également qu’il répondra à toute action avec une action plus grande », a indiqué la source.

LIRE PLUS: Une délégation saoudienne arrive à Ankara pour enquêter sur un journaliste porté disparu – Rapports

La source a également évoqué l’économie saoudienne, affirmant qu’elle « joue un rôle vital et influent pour l’économie mondiale ».

Quelques heures plus tard, l’Arabie saoudite a remercié Washington de ne pas avoir abouti à des conclusions alors que l’enquête se poursuivait sur la disparition du journaliste Jamal Khashoggi.

« Le Royaume d’Arabie saoudite adresse ses remerciements à tous, y compris au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, pour s’être abstenus de tirer des conclusions hâtives sur l’enquête en cours », a tweeté son ambassade américaine.

Peu de temps auparavant, les ministres des Affaires étrangères britannique, allemand et français avaient publié une déclaration commune dans laquelle ils appelaient à identifier et à punir les responsables du meurtre présumé de la critique du gouvernement saoudien, qui, selon des responsables turcs, aurait été tué entre les murs du consulat le 2 octobre.

Washington promet de punir les Saoudiens

Ces propos ont eu lieu après que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump eut menacé d’imposer une « punition sévère » à l’Arabie saoudite s’il apparaissait que Riyad était à l’origine de la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Dans le même temps, il a souligné que Riyad avait « nié avec véhémence » les accusations selon lesquelles elle aurait été impliquée dans l’affaire Khashoggi.

LIRE PLUS: Trump a dit avoir parlé à des responsables saoudiens à propos du journaliste disparu, Khashoggi

Un peu plus tôt, les principaux sénateurs de la commission des relations extérieures du Sénat des Etats-Unis d’Amérique ont écrit à Trump pour lui demander d’envisager des sanctions « à l’égard de toute personne étrangère responsable d’une telle violation de la loi relative à M. Khashoggi ».

« La récente disparition de […] Khashoggi suggère qu’il pourrait être victime d’une violation flagrante des droits de l’homme internationalement reconnus », ont écrit les sénateurs.

LIRE AUSSI: Le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul sera recherché après la disparition d’un journaliste – Ankara

Ils ont ajouté qu’il pourrait s’agir de « torture ou de peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, d’une détention prolongée sans accusation ni procès, entraînant la disparition de personnes du fait de l’enlèvement et de la détention clandestine de ces personnes, et d’un autre déni flagrant du droit à la vie, la liberté ou la sécurité de la personne. »

La BBC a annoncé qu’en raison de la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi de l’ambassade d’Arabie saoudite à Istanbul, Londres et Washington envisagent de boycotter la conférence sur l’investissement de ce mois à Riyad, baptisée Davos in the Desert et organisée par le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman pour promouvoir son programme de réforme.

LIRE AUSSI: Les entreprises des Etats-Unis d’Amérique s’inquiètent des transactions d’armes en Arabie saoudite et de la disparition d’un journaliste – Rapports

Selon des sources diplomatiques, la BBC a déclaré que le secrétaire des Etats-Unis d’Amérique au Trésor, Steve Mnuchin, et le secrétaire britannique au Commerce international, Liam Fox, ne participeraient peut-être pas à la conférence.

Samedi, il a été annoncé que le ministère britannique des Affaires étrangères envisageait d’imposer des sanctions à un certain nombre d’organisations gouvernementales et de sécurité saoudiennes dans l’attente des résultats de l’enquête sur l’affaire très médiatisée Khashoggi.

Jamal Khashoggi, un éditorialiste du Washington Post, est porté disparu depuis le 2 octobre, lorsqu’il s’est rendu au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul, en Turquie, afin d’obtenir les documents nécessaires pour son prochain mariage.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :