A la Une

La politique des sanctions des Etats-Unis d’Amérique contre la Russie sapent la position de réserve du dollar des USA – Goldman Sachs

© Getty Images

La politique agressive de Washington contre Moscou pourrait constituer une raison suffisante de la chute récente de la part du dollar dans les réserves mondiales des Banques centrales, selon l’économiste de la multinationale des Etats-Unis d’Amérique Goldman Sachs.

La Banque centrale de Russie a vendu quelque 85 milliards de dollars de ses avoirs des Etats-Unis d’Amérique de 150 milliards de dollars d’avril à juin, après que le ministère des Etats-Unis d’Amérique du Trésor ait annoncé de nouvelles sanctions à l’encontre des hommes d’affaires, des entreprises et des responsables gouvernementaux russes, a déclaré le stratège de Goldman, cité par Bloomberg.

Début avril, Washington a élargi sa liste de sanctions anti-russes, comprenant sept magnats, 12 entreprises et 17 hauts responsables russes, pour ingérence présumée lors de l’élection présidentielle des Etats-Unis d’Amérique de 2016.

Selon Pandl, coresponsable de la stratégie mondiale en matière de change et de marchés émergents, la politique des Etats-Unis d’Amérique de hausses tarifaires unilatérales et de sanctions met en péril le billet vert qui continue de dominer les réserves mondiales en devises.

« La Banque centrale de Russie a probablement vendu une grande partie de ses actifs libellés en dollars, et peut-être même de tous ses bons du Trésor des USA détenus par des dépositaires états-uniens d’Amérique, et les a transférés au deuxième trimestre en obligations libellées en euros et en yuans », a expliqué l’économiste.

« Cela représenterait plus de la moitié de la baisse de la part des réserves en dollars au cours du trimestre. »

Selon les données récentes révélées par le Fonds monétaire international, la part de la monnaie nationale des USA dans les réserves mondiales des banques centrales a diminué pour s’établir à 62,3% au deuxième trimestre, les avoirs en euro, en yen et en yuan représentant une part des réserves allouées.

« Le risque de sanction semble expliquer une partie importante du déclin observé », a déclaré l’analyste. « La part du dollar dans les avoirs de réserve pourrait encore diminuer si d’autres grands détenteurs de réserves opéraient des changements similaires à ceux de la Banque centrale de Russie au fil du temps. »

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section Économie de MIRASTNEWS et Business de RT

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :