A la Une

Aux Etats-Unis d’Amérique, ils prévoient un effondrement du dollar

© REUTERS / Jason Lee

Le dollar des USA va chuter d’environ 40% par rapport à l’euro d’ici 2024, a déclaré Ulf Lindahl, directeur général du cabinet de conseil A.G. Bisset Associates LLC, citée par l’agence Bloomberg.

L’économiste spécialisé dans le marché des devises explique que depuis les années 1970, le dollar répète un cycle de 15 ans de profits et pertes, et cette tendance se vérifie maintenant.

« Le dollar devrait chuter simplement parce qu’il va suivre le rythme des quatre dernières décennies », a déclaré Lindahl, ajoutant qu’une baisse substantielle de la devise des Etats-Unis d’Amérique aurait des conséquences énormes pour tous les marchés financiers.

« Pour certains, l’idée de Lindahl peut sembler extravagante et son explication trop simple, mais après la chute de 9% l’année dernière et avec les prévisions de Bridgewater Associates de Ray Dalio concernant une chute dramatique du dollar, l’opinion de Lindahl ne semblerait plus si éloignée de la réalité », a analysé Bloomberg.

Sputnik Mundo

@SputnikMundo

¿Cuánto tiempo nos queda hasta la llegada de una nueva crisis mundial? https://sptnkne.ws/j9wW 

¿Cuánto tiempo nos queda hasta la llegada de una nueva crisis mundial?

El multimillonario y fundador de la empresa de inversión Bridgewater Associates, Ray Dalio, opina que hoy en día la humanidad está viviendo la última de las seis fases de un ciclo económico.

mundo.sputniknews.com

Selon Lindahl, la chute de l’année dernière n’était que le début: d’ici 2024, le prix baissera pour atteindre deux dollars par euro et 75 yens par dollar, ce qui représente une baisse d’environ 41% et 33%, respectivement, par rapport à son prix de septembre.

Lire Plus: la prochaine crise sera « pire que la grande dépression » de 1929

Cependant, cet avis diffère des prévisions d’autres analystes interrogés par l’agence, qui suggèrent que d’ici 2022, l’euro coûtera 1,28 dollar.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Les revendications de la manipulation monétaire sont une «bêtise absolue»

La Chine ne manipule pas le taux de change du yuan et une telle accusation est totalement infondée, a déclaré un économiste et ancien conseiller en politique monétaire de la banque centrale avant la décision du Trésor des Etats-Unis d’Amérique cette semaine de décider de désigner la Chine comme « manipulateur monétaire ».

« Si la Chine le manipule, le pays aurait dû essayer de faire déprécier sa monnaie, ce qui n’est pas le cas », a déclaré Yu Yongding, économiste principal de l’Institut d’économie et de politique mondiales de l’Académie chinoise des sciences sociales.

Ce que la Chine a fait, au contraire, a réellement aidé à empêcher le taux de change du yuan de chuter, a déclaré Yu à un forum financier organisé par l’institut lundi. La Chine a pris des mesures pour prévenir les sorties de capitaux irrégulières au cours des dernières années afin de réduire leur impact sur la stabilité économique, ce qui a également contribué à empêcher le yuan de s’affaiblir.

Le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique a accusé à plusieurs reprises la Chine d’essayer de déprécier le yuan pour faciliter ses exportations. Une telle accusation est une « bêtise absolue », a déclaré Yu.

Le Trésor des USA doit décider dans son rapport semestriel sur les changes cette semaine s’il convient de nommer la Chine « manipulateur de la monnaie ». Le personnel du Trésor des USA a recommandé à son secrétaire, Steven Mnuchin, que la Chine ne remplisse pas les critères pour être ainsi étiquetée, a indiqué Bloomberg, citant deux initiés.

Yu a également averti que la Chine devrait être bien préparée au pire des scénarios si les tensions commerciales Chine-États-Unis d’Amérique continuent de s’aggraver.

S’exprimant sur la situation économique intérieure de la Chine, Yu a déclaré que son pays avait fait des progrès dans la réduction de son endettement.

Adair Turner, président de l’Institute for New Economic Thinking, a déclaré que l’initiative de désendettement de la Chine était la « bonne » mesure.

Les participants au forum de l’institut ont toutefois averti que les grandes économies du monde étaient confrontées au difficile défi de la dette de haut niveau dans l’ère post-crise, ce qui ralentirait la croissance, voire déclencherait une crise financière de grande ampleur.

« Après la crise financière mondiale (en 2008-2009), les gens pensaient généralement que le monde ferait l’objet d’un processus de désendettement global et approfondi », a déclaré Xie Fuzhan, président de la CASS.

« Cependant, 10 ans après la crise, bien que des progrès aient été réalisés dans la réduction du niveau d’endettement des institutions financières, ceux du gouvernement, des entreprises et des ménages ont atteint de nouveaux sommets. »

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Ecns.cn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :