A la Une

La démolition de l’INF par les Etats-Unis d’Amérique rendrait le monde plus dangereux et obligerait la Russie à «rétablir l’équilibre» – Kremlin

Le missile balistique Pershing de l’armée des Etats-Unis d’Amérique est prêt à tirer, Cap Canaveral, Floride, le 21 avril 1962 © Getty Images

Le retrait des États-Unis d’Amérique du traité historique sur les FNI (INF) rendrait le monde plus dangereux et obligerait Moscou à intervenir et à « rétablir l’équilibre », a déclaré le porte-parole de la présidence russe, Dmitry Peskov.

Si Washington renonçait à l’accord historique, l’interdiction de la production de missiles à courte et moyenne portée serait levée.

De telles mesures [si les États-Unis d’Amérique renoncent à l’accord], si elles sont entreprises, rendront le monde plus dangereux

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a envoyé des ondes de choc au cours du week-end, promettant de se retirer du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI, INF). À l’aide de l’argument récurrent de la «Russie violant les accords», il a qualifié cet accord d’inacceptable.

LIRE PLUS: «Décision désastreuse»: Berlin met Trump en garde contre le démantèlement de l’accord INF avec la Russie

L’ancien président Ronald Reagan et le dirigeant soviétique Mikhail Gorbatchev ont signé l’accord en 1987, qui est entré en vigueur l’année suivante. Il est considéré comme un jalon dans la fin de la course aux armements de la guerre froide entre les deux superpuissances, l’URSS et les États-Unis d’Amérique.

RT

@RT_com

Withdraw first, ask later: He nuked Russia-US relations, now Bolton arrives in Moscow to talk https://on.rt.com/9gz0 

L’accord prévoyait notamment l’élimination des missiles nucléaires et conventionnels d’une portée de 500 à 5 500 kilomètres. Rejetant l’allégation selon laquelle la Russie aurait violé les termes de l’accord, M. Peskov a déclaré que Moscou adhérait à l’accord. Il a notamment ajouté que Washington n’avait pris aucune mesure officielle pour le quitter, ce qui inclut une notification formelle de retrait.

Qu’est-ce que la suppression du traité INF? Cela signifie que les États-Unis d’Amérique non seulement discrètement, mais ouvertement, commencent à développer ces systèmes à l’avenir.

Moscou, à son tour, ne restera pas inactif, mais sera obligé de « rétablir l’équilibre dans ce domaine », a déclaré Peskov.

EN SAVOIR PLUS: Moscou doit prendre des mesures «militaro-techniques» si les Etats-Unis enfreignent les traités – Russie

Les tensions autour du traité de la guerre froide seront au rendez-vous lors de la visite en cours du conseiller à la Sécurité nationale des Etats-Unis d’Amérique, John Bolton, à Moscou. Réaffirmant que le Kremlin n’avait jamais considéré le pacte vieux de plusieurs décennies comme une relique du passé, Peskov a reconnu que certains pays avaient encore commencé à développer ce que l’on pourrait considérer comme des missiles à moyenne et à courte portée.

Cependant, la Russie et les Etats-Unis d’Amérique « demeurent deux puissances clés responsables de la stabilité et de la sécurité du monde ».

La décision de Trump a fait sourciller certains alliés clés de l’Amérique, la France et l’Allemagne. Paris a rappelé que le traité était essentiel à la stabilité européenne, tandis que le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, l’a qualifié de « pilier essentiel de l’architecture de sécurité européenne ». La Chine a également insisté sur le fait que l’accord a assoupli les relations internationales et a maintenu «un équilibre stratégique global.»

Dimanche, les plus hauts législateurs russes ont dénoncé les menaces de Washington de rejeter l’accord INF, le qualifiant de «chantage». Le démolir, rapprocherait la communauté internationale de la guerre nucléaire et du « chaos total » dans le domaine des armes nucléaires. Les paroles de Trump ressemblent à placer «une énorme mine dans l’ensemble du processus de désarmement de la planète», ont déclaré Leonid Slutsky, président du Comité des relations internationales au Parlement russe.

EN SAVOIR PLUS : Géoéconomie et géostratégie de l’énergie: chaos et enjeux réels

Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec un ami!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. Les Etats-Unis d’Amérique s’en tiennent au retrait du traité INF, qui doit être déposé en temps voulu – Bolton après la visite à Moscou – MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :