A la Une

Un ancien gouverneur nigérian chargé pour corruption

iStock

Un homme politique de l’opposition et critique du président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a comparu devant le tribunal lundi pour corruption, moins d’une semaine après sa démission du poste de gouverneur de l’État.

Peter Ayodele Fayose a plaidé non coupable sous 11 chefs d’abus de confiance criminel et de vol totalisant près de 18 millions de dollars.

La Haute Cour fédérale de Lagos a appris que Fayose, âgé de 57 ans, et sa société, Spotless Limited, avaient pris l’argent nécessaire pour financer sa campagne de 2014 en vue de devenir gouverneur de l’État d’Ekiti, dans le sud-ouest du pays.

L’affaire a été renvoyée à mercredi et Fayose a été placé sous la garde du principal organisme nigérian de lutte contre la corruption, la Commission de la criminalité économique et financière (EFCC).

Fayose est l’un des membres les plus en vue du Parti démocratique du peuple (PDP), le principal parti d’opposition du Nigéria. Il a tenté d’obtenir le droit de se présenter contre Buhari aux élections de l’année prochaine.

Il a démissionné de ses fonctions de gouverneur le 16 octobre à la suite d’une élection controversée pour son successeur, qui était empêtrée dans des revendications d’achat de voix par le PDP et le congrès au pouvoir All Progressives.

En tant que gouverneur, il était à l’abri des poursuites.

Il est détenu et interrogé depuis mardi dernier, lorsqu’il s’est rendu volontairement dans les bureaux de l’EFCC à Abuja avec une foule de sympathisants, vêtu d’un t-shirt portant l’inscription: « EFCC, je suis ici ».

La dernière poursuite fait partie de la promesse de Buhari d’éliminer la corruption dans la politique nigériane, ce qui a conduit à des allégations de chasse au sorcier à PDP, la plupart des accusés étant ses membres.

Avant les élections de 2015, Fayose avait affirmé que Buhari était atteint d’un cancer de la prostate en phase terminale, qu’il était trop vieux pour être président et qu’il mourrait dans ses fonctions.

Plus récemment, il a appelé à la démission du chef de l’Etat, âgé de 75 ans, et a critiqué sa décision de se faire soigner à l’étranger pour une maladie non divulguée qui l’avait empêché d’entrer au Nigéria pendant des mois.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : News 24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :