A la Une

Le Japon mettra fin au financement de l’APD en faveur de la Chine, devenu un titan économique

The Asahi Shimbun

Le Japon a décidé de supprimer son aide publique au développement en faveur de la Chine, qui est désormais la deuxième économie mondiale.

Lorsque le Japon a commencé à fournir de l’APD à Pékin il y a 40 ans, la Chine était encore un pays en développement.

Le Premier ministre Shinzo Abe, qui se rendra en Chine le 25 octobre, annoncera officiellement sa décision le lendemain de son arrivée lors de réunions à Pékin.

Les paiements d’APD à la Chine devraient se terminer au cours de cet exercice.

La Chine a déjà fait savoir qu’elle acceptait la décision de Tokyo après des pourparlers à un niveau inférieur entre les deux parties, selon des sources.

Capture Aide public au developpement Japon Chine

Depuis 1979, le Japon a consenti un total de 3,65 milliards de yens (32,4 milliards de dollars) sous forme de prêts, de subventions et d’une coopération technologique en yens à la Chine. Les fonds ont été utilisés pour aider la Chine à se moderniser en construisant des infrastructures telles que des routes.

Cependant, avec les gains économiques rapides réalisés par la Chine, les responsables du gouvernement japonais ont commencé à se demander si la Chine avait réellement besoin de l’APD.

Aucun nouveau prêt en yen n’a été consenti à Pékin depuis 2007.

En 2010, la Chine a dépassé le Japon en termes de produit intérieur brut, devenant la deuxième économie mondiale après les Etats-Unis d’Amérique.

Les deux pays vont maintenant se lancer dans la mise en place d’un nouveau « dialogue de coopération pour le développement » qui sera probablement axé sur la fourniture d’une assistance aux pays en développement. Ce changement reflète l’évolution des relations entre le Japon et la Chine, a déclaré un haut responsable du ministère des Affaires étrangères.

« A l’avenir, nous voulons soutenir les pays en développement en tant que partenaire de la Chine », a déclaré le responsable.

D’autres discussions seront organisées pour élaborer des mesures spécifiques pour le programme de développement des coopératives.

L’APD du Japon à la Chine ces dernières années s’est concentrée sur la construction d’écoles et sur des mesures visant à lutter contre les maladies infectieuses. Au cours de l’exercice 2016, le Japon a acheminé environ 500 millions de yens en Chine.

Tamiyuki Kihara et Ryo Kiyomiya

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Asahi Shimbun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :