A la Une

Moscou prête à créer un environnement favorable pour les entreprises des Etats-Unis d’Amérique – Envoyé russe

© Sputnik / Maksim Blinov

SALT LAKE CITY – La politique des Etats-Unis d’Amérique visant à imposer une pression économique à la Russie n’aboutira pas à des résultats positifs, car Moscou a trouvé le moyen de s’adapter aux mesures restrictives et de compenser les pertes éventuelles, a déclaré l’ambassadeur de Russie aux États-Unis d’Amérique, Anatoly Antonov, lors d’une réunion avec la communauté des affaires de l’État des USA de l’Utah mardi.

« Je tiens à souligner que faire pression sur la Russie avec des sanctions ne donnera pas de résultats positifs », a déclaré Antonov. « Cependant, nos arguments ne sont pas entendus. L’administration des Etats-Unis d’Amérique ne cesse de parler d’augmenter le nombre de restrictions. »

Antonov a noté que les relations économiques entre la Russie et les pays occidentaux avaient décliné en raison de la crise politique dans les relations.

« Dans de telles circonstances, nous avons commencé à chercher des moyens de compenser les « pertes ». Nous avons trouvé de telles opportunités en Inde et en Chine », a expliqué Antonov. « Les relations économiques avec le Japon et la Corée du Sud offrent une fenêtre d’opportunités. Ces pays ont montré un grand intérêt pour ce que la Russie peut offrir – non seulement dans nos ressources énergétiques, mais également dans la coopération spatiale, l’énergie nucléaire, la construction aéronautique et automobile et bien d’autres. C’était la vraie réponse aux sanctions anti-russes. »

Antonov a souligné que la Russie avait subi de nombreux chocs, notamment des prix du pétrole bas et une dépréciation de la monnaie, mais avait trouvé le moyen de s’ajuster.

« L’économie russe s’est adaptée à de nouvelles formes de restrictions. Nous avons commencé à développer la substitution des importations », a déclaré Antonov. L’envoyé russe a également souligné qu’en conséquence de ses mesures d’adaptation, la Russie avait obtenu de sérieux résultats.

« Le budget de l’État est entré dans la zone des excédents – non seulement en raison de la hausse des prix du pétrole, mais également de l’amélioration des recettes fiscales. Nous disposons désormais d’un système bancaire plus robuste. Les obligations sociales sont remplies. L’économie russe reste donc attrayante pour les investisseurs », a déclaré Antonov.

Cependant, Antonov a également déclaré que la Russie était confrontée à des défis, notamment en ce qui concerne les changements structurels, la démographie et le maintien de la stabilité macroéconomique. « Notre tâche générale est de développer les industries manufacturières, les petites et moyennes entreprises (PME), l’exportation de produits de haute technologie dans le but d’accroître les revenus de nos citoyens. Nous travaillons à l’amélioration du climat des investissements », a déclaré Antonov.

Dans le même temps, les médias américains ont gravement déformé la politique étrangère de la Russie et ont tenté de brouiller son image politique, mais la Russie et les États-Unis d’Amérique ne sont pas et n’ont jamais des ennemis, a souligné l’envoyé russe. « Les relations Russie-USA sont dans un état de crise profonde. De nombreuses fausses informations les entourent. L’image politique de mon pays et sa politique étrangère sont gravement déformées. Les médias décrivent les Russes comme des ennemis », a déclaré Antonov.

L’ambassadeur de Russie a déclaré qu’il était fortement en désaccord avec ce type de récit car « nous ne sommes pas des ennemis et nous ne l’avons jamais été ». Antonov a poursuivi en affirmant que la Russie soutenait les États-Unis d’Amérique depuis sa fondation même.

« Nous avons refusé les propositions britanniques et françaises de nous opposer aux 13 colonies britanniques rebelles de la côte est de l’Amérique. Notre pays a ouvertement soutenu Abraham Lincoln pendant la guerre civile des Etats-Unis d’Amérique », a déclaré Antonov. « L’empereur Alexandre II et Abraham Lincoln se sont appelés ‘bons amis’. Est-il vraiment imaginable d’oublier comment nos pères et nos grands-pères se sont battus côte à côte contre le nazisme et ont versé leur sang pendant la Seconde Guerre mondiale? »

En outre, Antonov a noté que chaque année, le 25 avril, les deux nations commémoraient la rencontre historique entre les troupes soviétiques et des Etats-Unis d’Amérique sur l’Elbe en 1945.

« Ce moment historique est l’un des symboles les plus puissants de notre fraternité d’armes », a déclaré Antonov. « Ces quelques exemples remarquables montrent la proximité des peuples russe et états-unien d’Amérique, la ressemblance de nos destins, mais surtout – les grands avantages que nous pouvons offrir à nos pays et au monde entier lorsque nous travaillons ensemble, protégeant ensemble la Russie et les États-Unis d’Amérique des défis et des menaces en matière de sécurité. »

En outre, jouer la soi-disant « carte russe » à des fins politiques internes aux États-Unis d’Amérique est inacceptable, a déclaré mardi l’ambassadeur de Russie. « Il est inacceptable que la « carte russe » soit utilisée dans les luttes partisanes et les batailles politiques nationales (des Etats-Unis d’Amérique) », a déclaré Antonov. Antonov a déclaré que Moscou souhaitait la reconnaissance et le respect des intérêts nationaux de la Russie. La Russie est cependant ouverte à une coopération constructive dans la mesure où les Etats-Unis d’Amérique sont prêts, a-t-il ajouté.

« Nous sommes prêts à discuter de toutes les questions, même les plus compliquées, mais un tel dialogue doit être franc, transparent et basé sur des faits », a déclaré Antonov. « C’est le seul moyen de remédier à la situation dans les relations Russie-USA. »

L’ambassadeur de Russie a également déclaré que la crise actuelle dans les relations USA-Russie ne répondait pas aux intérêts de l’un ou l’autre pays. « Presque tous les canaux de communication ont été gelés, ce qui était essentiel et efficace même pendant la guerre froide », a déclaré Antonov. « Cette situation a un impact négatif sur notre coopération économique. »

Cependant, la Russie est disposée à créer un environnement favorable pour les entreprises des Etats-Unis d’Amérique souhaitant faire des affaires dans le pays, et s’intéresse plus particulièrement au transfert de technologie ainsi qu’au développement des infrastructures, a déclaré mardi Anatoly Antonov.

« Nous sommes prêts à poursuivre le dialogue avec les hommes d’affaires des Etats-Unis d’Amérique souhaitant coopérer avec notre pays », a déclaré Antonov. « Nous sommes intéressés par le transfert de technologie et la participation d’entreprises états-uniennes d’Amérique au développement de notre industrie et de notre infrastructure. Nous sommes prêts à créer un environnement favorable pour que cette activité soit également rentable pour nos partenaires états-uniens d’Amérique. »

Antonov a noté que le commerce entre les Etats-Unis d’Amérique et la Russie est modeste – environ 20 milliards de dollars – et a souligné que les sanctions actuelles imposées à la Russie ne profitent pas aux intérêts économiques des Etats-Unis d’Amérique. « Les deux grandes puissances pourraient obtenir des résultats bien meilleurs si les restrictions politiques et économiques étaient levées », a déclaré Antonov.

L’ambassadeur de Russie a souligné qu’environ 3 000 entreprises, dont l’actif total est estimé à plus de 70 milliards de dollars, opèrent en Russie avec un capital des Etats-Unis d’Amérique et emploient environ 180 000 personnes.

« En dépit des difficultés politiques actuelles, les hommes d’affaires états-uniens d’Amérique ne veulent pas quitter la Russie… [Le] dernier forum économique de Saint-Pétersbourg a réuni 556 représentants des États-Unis d’Amérique – l’une des plus grandes délégations étrangères », a-t-il souligné.

Antonov a également déclaré qu’il y avait un grand potentiel pour développer la coopération entre l’Etat de l’Utah et la Russie dans plusieurs domaines.

« Je nommerai l’un d’entre eux – la médecine. Nos relations bilatérales dans ce domaine ont acquis une dynamique positive », a déclaré Antonov. « Le nombre de projets communs visant à localiser la production de médicaments ne cesse de croître. Des sociétés telles que Abbott, Pfizer, Merck, Bristol-Myers Squibb et d’autres travaillent en Russie. »

Antonov a souligné que la Russie cherchait des moyens d’élargir sa coopération avec des entreprises étrangères, « les guerres commerciales et les sanctions n’étant pas notre solution ». « De telles politiques ne font que nuire à l’ordre international, y compris aux relations économiques internationales. Les entreprises ne doivent pas être victimes de désaccords politiques », a déclaré M. Antonov.

Les relations entre les Etats-Unis d’Amérique et la Russie se sont détériorées à la suite du désaccord sur la crise en Ukraine. Les États-Unis d’Amérique ont imposé plusieurs sanctions à la Russie après le référendum organisé par la Crimée en 2014, au cours duquel une vaste majorité de résidents avaient décidé de se réunifier avec la Russie.

Washington a également accusé Moscou de s’immiscer dans l’élection présidentielle des Etats-Unis d’Amérique de 2016 et a imposé de nouvelles séries de sanctions. La Russie a à plusieurs reprises réfuté les allégations.

Anatoly Antonov a déclaré mardi que les Etats-Unis d’Amérique et la Russie avaient besoin de nouveaux outils pour relancer le dialogue politique à part entière et développer des relations économiques mutuellement avantageuses. « Nous avons besoin de nouveaux outils pour restaurer le dialogue politique à grande échelle entre nos pays et pour tisser des liens économiques mutuellement bénéfiques », a déclaré Antonov lors d’une réunion avec des dirigeants d’entreprises.

Antonov a rappelé que le président russe Vladimir Poutine, lors de sa rencontre avec le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump à Helsinki en juillet, avait suggéré de créer un groupe de haut niveau réunissant les dirigeants des milieux d’affaires des deux pays afin de promouvoir le développement du commerce et des investissements bilatéraux.

« Nous sommes convaincus que les hommes d’affaires savent comment mieux développer la coopération mutuelle », a ajouté l’ambassadeur. « Peut-être que les hommes d’affaires de l’Utah pourraient trouver des idées sur la manière de mettre en œuvre la proposition russe? »

Selon une étude réalisée par la Chambre de commerce des Etats-Unis d’Amérique en Russie en avril, la plupart des entreprises états-uniennes d’Amérique restent optimistes quant à leur travail en Russie, en dépit de plusieurs séries de sanctions imposées à Moscou par Washington. L’enquête a révélé que près de 70% des entreprises états-uniennes d’Amériques avaient l’intention de lancer de nouveaux projets en Russie en 2019 et près de 90% d’entre elles prévoyaient soit d’accroître leurs investissements en Russie, soit du moins de les maintenir.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :