A la Une

L’Asie face aux chutes après la déroute de Wall Street

© Reuters. L’Asie face aux chutes après la déroute de Wall Street

SYDNEY (Reuters) – Les marchés des actions asiatiques font face à une conjoncture difficile jeudi après la chute des valeurs technologiques qui ont infligé la plus forte baisse quotidienne à Wall Street depuis 2011, annulant ainsi tous ses gains pour l’année.

Les contrats à terme sur Nikkei (JNIc1 ont chuté de 2,7% et indiquent des pertes d’ouverture d’environ 600 points pour l’indice de trésorerie (N225). L’indice le plus large des actions de l’Asie-Pacifique MSCI hors du Japon (MIAPJ0000PUS) semblait certain de commencer à son plus bas niveau depuis mars dernier.

La plongée dans les valeurs technologiques autrefois très prometteuses a poussé les investisseurs à craindre les obligations souveraines, avec les rendements des bons du Trésor à 10 ans ayant enregistré la plus forte baisse depuis le mois de mai, atteignant 3,11%.

« Des craintes que la croissance des bénéfices atteigne son point culminant dans un contexte mondial instable et que les mesures de relance budgétaire ne cessent de peser sur le moral des investisseurs », ont déclaré les analystes d’ANZ dans une note.

Parmi les inquiétudes mondiales figuraient les pressions internationales croissantes sur l’Arabie saoudite à la suite du décès de Jamal Khashoggi.

La police a intercepté des bombes présumées envoyées à l’ancien Président des Etats-Unis d’Amérique, Barack Obama, Hillary Clinton et d’autres démocrates réputés, ainsi qu’à CNN, dans le cadre de ce que les responsables new-yorkais ont qualifié d’acte de terrorisme.

La faiblesse des chiffres sur le secteur manufacturier en Europe a contribué à l’inquiétude suscitée par la croissance mondiale, de même qu’une contraction surprise des ventes de maisons aux Etats-Unis d’Amérique, qui a suggéré que la hausse des taux hypothécaires réduisait la demande de logements.

À Wall Street, les prévisions décevantes des fabricants de puces ont pesé sur le secteur des technologies. Elles ont suivi mardi les prévisions décevantes des géants industriels Caterpillar (N:CAT) et 3M (N:MMM).

Le Nasdaq (IXIC) a clôturé en baisse de 12,4% par rapport au record atteint le 29 août, enregistrant une baisse de 4,4% pour la journée, soit sa plus forte baisse en pourcentage depuis le 18 août 2011.

Le Dow (DJI) a perdu 2,41% et le S & P 500 (SPX) a perdu 3,09%.

Sur les marchés des changes, les fonds ont été acheminés vers le dollar des USA et les titres du Trésor, ainsi que vers l’euro et la livre sterling.

L’euro a cédé 0,7% à 1,1397 USD (EUR=) et a franchi un rempart majeur à 1,1430 USD. Face à un panier de devises, le dollar a atteint un sommet de neuf semaines et se négociait pour la dernière fois à 96.370 (DXY). [USD/]

La livre sterling a atteint un creux de sept semaines à 1,2865 USD, après avoir chuté de 0,8% en une nuit.

Le yen a obtenu l’offre habituelle de valeur refuge, l’euro glissant à son plus bas niveau en deux mois à 127,68 yens (EURJPY=). Même le dollar a baissé à 112,08 yens.

Les prix du pétrole ont fléchi devant toutes les inquiétudes suscitées par la croissance mondiale. Le brut Brent (LCOc1) a chuté de 76 cents à 75,68 dollars le baril, tandis que le brut des Etats-Unis d’Amérique a chuté de 40 cents à 66,42 dollars (CLc1). [O/R]

Wayne Cole

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Investing

Le Nikkei de Tokyo plonge de 3% après les ventes des Etats-Unis d’Amérique

Le Nikkei de Tokyo a chuté de plus de trois pour cent au début des échanges jeudi, après une séance difficile à Wall Street au cours de laquelle les principaux indices des Etats-Unis d’Amérique ont annulé tous leurs gains en 2018.

L’indice de référence Nikkei 225 était en baisse de 3,19%, ou 706,12 points, à 21 386,06 points après l’ouverture, tandis que l’indice global Topix était en baisse de 2,62% ou 43,32 points, à 1 608,75.

« L’environnement de marché est rude », a déclaré Makoto Sengoku, analyste de marché à l’Institut de recherche Tokai Tokyo, soulignant la chute brutale des actions des Etats-Unis d’Amérique.

« Le sentiment s’est détérioré en raison d’un mélange de différentes informations négatives », a-t-il déclaré.

Les investisseurs sont confrontés à la perspective d’une hausse des taux d’intérêt des Etats-Unis d’Amérique, ce qui augmenterait les coûts d’emprunt, de l’inquiétude suscitée par le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et d’un différend budgétaire en cours entre l’Italie et Bruxelles.

Un rapport de données des Etats-Unis d’Amérique a montré mercredi que les ventes de logements à domicile avaient chuté à leur rythme le plus lent en près de deux ans, alors que les prévisions des grandes sociétés AT & T, UPS et Texas Instruments étaient décevantes.

« Ce gâchis de facteurs négatifs a empêché les marchés de saisir une occasion de remonter », a déclaré Sengoku à l’AFP.

L’aversion pour le risque a engendré l’achat du yen comme valeur refuge, ce qui constitue un développement négatif pour les exportateurs japonais.

Le dollar changeait de mains à 111,89 yens contre 112,19 yens à New York mercredi après-midi.

Dans le commerce des actions individuelles, Toyota a perdu 2,02% à 6445 yens et l’investisseur informatique SoftBank Group a chuté de 2,80% à 8 947 yens.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Nation

L’indice industriel Dow Jones perd plus de 600 points et efface tous les bénéfices de l’année

Image illustrative / Richard Drew / AP

En octobre, après plusieurs baisses, le Dow Jones a enregistré une chute de 7,1%.

Le Dow Jones Industrial Average a subi une forte baisse mercredi à la clôture de la séance, ce qui a entraîné une perte de 608 points (2,41%) pour s’établir à 24 584 points. L’effondrement a détruit tous les gains réalisés en 2018, rapporte CNBC.

Par ailleurs, l’indice S & P 500 a également perdu l’ensemble de ses gains pour l’année, en baisse de 3,1% pour atteindre 2 656 points. Parallèlement, le NASDAQ a enregistré une baisse de 4,4%, avec des baisses au détriment de Facebook, Netflix et Amazon.

Après plusieurs baisses, le Dow Jones a enregistré un recul de 7,1% en octobre, tandis que le S & P 500 a perdu 8,9% et le NASDAQ de 11,7%.

« Une image macro, de plus en plus trouble, assombrit les prévisions de croissance des entreprises d’ici 2019 », a déclaré Alec Young, de FTSE Russell, avant d’affirmer plus tard que la «situation incite les investisseurs à ignorer en grande partie le solide début de bénéfices du troisième trimestre.»

Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette baisse, notamment les débats entre l’Italie et l’UE sur le budget, le scandale du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi et les critiques de l’Arabie Saoudite pour cette cause, a rapporté le journal.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :