A la Une

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis d’Amérique et son effet domino pour l’Asie

CC0 / Pixabay

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis d’Amérique et la hausse des coûts du crédit peuvent pousser la région asiatique à une nouvelle crise financière que celle de 1997, estime le président de la Banque asiatique d’investissement en infrastructures, Jin Lijun.

Sputnik a interrogé plusieurs experts qui ont analysé les possibilités d’un tel résultat.

Les problèmes actuels de la Chine

Octobre a été le pire mois de ces dernières années pour les marchés boursiers asiatiques. L’indice boursier CSI 300 a chuté de 6%.

La part de la dette des ménages en Chine, en particulier celle des familles à revenu faible ou intermédiaire, a triplé au cours des 10 dernières années. Les prêts à la consommation ont déjà atteint un montant total de 2,16 milliards de dollars.

L’année dernière, la dette des entreprises chinoises a battu le record après avoir atteint 166% du PIB. Ce pourcentage est le triple de celui de l’Allemagne et deux fois celui des États-Unis d’Amérique.

Prenant en compte tous ces problèmes et l’escalade de tension entre la Chine et les Etats-Unis d’Amérique, le professeur Lee Wang Hwi de l’Université d’Ajou estime que la possibilité pour l’Asie de faire face à une nouvelle crise financière à l’avenir est très élevée.

LIRE AUSSI: la Chine dit qu’elle n’a jamais cherché l’excédent commercial avec les États-Unis d’Amérique

« La Chine est actuellement le pays le plus vulnérable. L’année dernière, Pékin s’est efforcée de réduire sa dette. Cependant, après le début de la guerre commerciale, le gouvernement a dû abandonner sa politique de réduction de la dette afin d’éviter la stagnation économique », a-t-il déclaré.

La réaction en chaîne

Lee Wang Hwi a toutefois souligné que la Chine serait mieux positionnée face à une éventuelle crise financière. On pense que la situation en Chine sera moins grave que dans d’autres pays. Cet avantage est dû au fait que le marché chinois est « très grand et que le capital qui y entre est très bien contrôlé ».

Au contraire, d’autres économies de la région extrêmement dépendantes de la Chine « pourraient être durement touchées jusqu’à ce qu’elles subissent une crise financière similaire à celle de 1997 », a averti l’expert, ajoutant qu’il se référait d’abord aux économies de Corée du Sud, Taiwan, Hong Kong et celles d’autres régions.

Christopher Bovis, professeur à l’Université de Hull (Royaume-Uni), estime que l’ampleur de l’économie et du commerce de la Chine et son rôle dans la chaîne d’approvisionnement mondiale accroissent les risques de crise mondiale.

« La Chine sera facilement confrontée à une guerre totale avec les Etats-Unis d’Amérique car elle dispose de fonds assez importants. Elle dispose également de sa propre monnaie avec laquelle elle participera au système monétaire international et évitera ainsi les effets négatifs de la guerre commerciale et de l’imposition de droits de douane », a-t-il déclaré.

LIRE PLUS: Pourquoi les feux croisés entre les États-Unis d’Amérique et la Chine sont-ils capables de provoquer une nouvelle crise mondiale?

On ne peut en dire autant des autres économies de la région. Selon Bovis, les économies émergentes n’ont pas autant de possibilités. Bien que le géant asiatique ait une dette assez importante, il dispose également d’une grande liquidité et sera capable de «se battre et même de gagner» dans la confrontation actuelle avec les États-Unis d’Amérique.

Il n’y a pas de quoi s’inquiéter

Si le prix du marché d’une entreprise diminue à un certain niveau, tout créancier, avant de consentir un autre prêt, aura besoin de fonds supplémentaires qui constitueraient une garantie supplémentaire.

Bien sûr, si cette société a un déficit de liquidité, elle ne sera pas en mesure de satisfaire cette demande. Dans ce cas, le créancier commence à vendre les titres de la société et monétise ainsi sa dette. Si ces activités augmentent, le marché financier risque de s’effondrer et de provoquer une crise.

C’est précisément la raison pour laquelle de nombreux experts s’inquiètent du bien-être du marché financier chinois. Cependant, Li Kai, expert de l’Université des finances et de l’économie du Shanxi, estime que le pays asiatique ne le permettra pas. C’est pourquoi, selon lui, il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

« Je pense que la possibilité d’une crise financière en Asie est très faible, pour ne pas dire que c’est presque impossible », a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI: comment Huawei a-t-il réussi à dépasser Apple au milieu de la guerre commerciale avec les États-Unis d’Amérique?

Selon Kai, la Chine, en tant que leader du développement économique de l’Asie, fait face à certaines difficultés après le déclenchement d’une guerre commerciale avec les États-Unis d’Amérique liée au marché boursier et au taux de change. Cependant, la Banque centrale du pays asiatique a déjà pris les mesures nécessaires pour stabiliser la situation.

Les ‘armes’ à la disposition de la Chine

Les autorités chinoises comprennent très bien le risque que leurs problèmes économiques pourraient poser à l’avenir. C’est la raison pour laquelle le gouvernement chinois a appliqué des mesures fermes pour limiter le montant des prêts sur le marché.

Pékin a commencé par des opérations bancaires à l’ombre. À partir de ce moment, recevoir des prêts en Chine est plus difficile pour les entreprises qui doivent maintenant renforcer leurs actions. Le monde des affaires chinois a réagi favorablement à cette mesure, de sorte que 11% de la capitalisation boursière est actuellement bien implantée.

En outre, Li Kai a souligné qu’aujourd’hui, le pays asiatique continue de stimuler la consommation en réduisant les impôts et en assouplissant sa politique monétaire. Selon l’expert, les capacités du gouvernement chinois à contrôler et à réguler son économie « sont très fortes ».

« Il a une approche systématique pour lutter contre la récession, ce qui explique pourquoi la situation économique est relativement optimiste », a-t-il déclaré.

Pour aggraver les choses, les régulateurs appliquent également les mesures nécessaires pour rendre l’environnement de la bourse plus confortable.

LIRE PLUS: La victime inattendue de l’action de la Chine contre le gaz des Etats-Unis d’Amérique

Par exemple, la Banque centrale a promis de soutenir les entreprises privées afin qu’elles puissent obtenir le financement nécessaire. En particulier, elle a augmenté le quota de refinancement à 150 milliards de yuans pour les petites entreprises.

Malgré des points de vue divergents sur la situation économique en Asie, tous les experts s’accordent pour dire que la situation actuelle diffère des scénarios ayant conduit à d’autres crises financières dans le passé. La nouvelle crise impliquera non seulement certains facteurs économiques, mais également des facteurs politiques.

Une grande censure touche les géants de l’Internet et des réseaux sociaux, si vous aimez cette histoire, partagez-la avec vos amis et autres connaissances, afin de véhiculer l’information au plus grand nombre.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :