A la Une

Les experts mettent en garde sur les « turbulences à venir » alors que l’Afrique en plein essor ne crée pas d’emplois pour les jeunes

Un nouveau rapport indique que les pays africains ne parviennent pas à créer suffisamment d’emplois pour une population jeune en plein essor, alors même que certains pays ont connu une forte croissance économique.

Le dernier indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique sonne un avertissement pour un continent où la population de l’Afrique subsaharienne devrait doubler d’ici 2050.

Le rapport publié lundi indique que le PIB global de l’Afrique a augmenté de près de 40% au cours de la dernière décennie, mais que le score moyen du continent en termes d’opportunités économiques durables n’a augmenté que de 1%.

L’Afrique assiste à la montée en puissance de jeunes leaders de l’opposition dans des pays comme l’Ouganda, le Zimbabwe et le Cameroun qui sont impatients avec certains des chefs d’État du monde ou les plus anciens chefs d’Etat en service.

Plus tôt ce mois-ci, de jeunes leaders de l’opposition en Afrique de l’Est ont déclaré qu’ils s’uniraient à des collègues d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique du Sud qui partagent les mêmes idées pour former un mouvement visant à remettre en question la mauvaise gestion du continent.

Les experts préviennent de la turbulence à venir, environ 60% de la population africaine ayant moins de 25 ans.

Défi énorme

« L’Afrique a un énorme défi à relever. Sa main-d’œuvre potentielle nombreuse et jeune pourrait transformer le continent pour le meilleur, mais cette opportunité est sur le point d’être gâchée », a déclaré Mo Ibrahim, milliardaire né au Soudan qui est à la base de ce rapport, a déclaré dans un communiqué une déclaration.

« Les preuves sont claires: les jeunes citoyens africains ont besoin d’espoir, de perspectives et d’opportunités. Ses dirigeants doivent accélérer la création d’emplois pour soutenir les progrès et éviter la détérioration. »

La forte croissance économique ne crée pas nécessairement plus d’opportunités, indique le nouveau rapport. Le Nigeria, l’Angola, le Soudan et l’Algérie ont parmi les plus hauts PIB en Afrique mais sont parmi les plus bas pour la création d’emplois.

Le rapport avertit également que l’éducation dans 27 pays du continent est en déclin, ce qui nuit davantage à l’avenir des jeunes.

Et « de manière alarmante, l’espace politique et civique des citoyens en Afrique est en train de se rétrécir », ajoute le rapport, ce qui signifie moins de possibilités pour une population de plus en plus connectée et férue de technologie d’exprimer ses préoccupations et de rechercher des solutions, avec des résultats potentiellement explosifs.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : news24

1 Comment on Les experts mettent en garde sur les « turbulences à venir » alors que l’Afrique en plein essor ne crée pas d’emplois pour les jeunes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :