A la Une

Wall Street est à nouveau en chute libre après l’annonce que les Etats-Unis d’Amérique prévoient de nouveaux tarifs sur la Chine

Un trader travaille sur le sol de la bourse de New York lundi. Photo: Bloomberg
  • Le Dow avait progressé de quelque 350 points dans les échanges matinaux, avant de se concentrer sur l’histoire du tarif et de cloturer en baisse de 245 points, soit 1%.

La crainte que l’administration Trump annonce des tarifs sur toutes les importations restantes en provenance de Chine a contribué à faire passer les actions des Etats-Unis d’Amérique d’un fort gain anticipé à une autre forte perte lundi.

Les entreprises technologiques ont de nouveau sombré après que Bloomberg News eut annoncé que les États-Unis d’Amérique envisageaient de nouveaux tarifs si les deux parties ne faisaient pas progresser les négociations commerciales le mois prochain.

Les entreprises de technologie et d’Internet, les industriels et les détaillants ont essuyé de lourdes pertes, alors que la récente poussée de volatilité de Wall Street se poursuivait. L’indice S & P 500 a chuté de 9,4% en octobre et est sur le point de connaître sa pire perte mensuelle depuis février 2009. C’était juste avant que le marché atteigne son point le plus bas de la crise financière de 2008-09.

Bloomberg News a annoncé que l’administration Trump appliquerait des droits de douane sur les importations du reste du pays en provenance de Chine si les présidents Donald Trump et Xi Jinping ne réalisaient pas de progrès substantiels dans l’atténuation du conflit commercial le mois prochain.

Les Etats-Unis d’Amérique «imposeront des droits sur toutes les importations chinoises» si la réunion de Trump-Xi échoue

Jusqu’à présent, les États-Unis d’Amérique ont jusqu’ici imposé 250 milliards de dollars des USA de taxes sur les produits chinois importés, soit environ la moitié de toutes les importations en provenance de Chine, et les taxes sur la plupart de ces produits devraient augmenter à compter du 1er janvier. L’administration a menacé les tarifs sur le reste. La Chine a augmenté les droits de douane sur les importations en provenance des États-Unis d’Amérique, d’un montant de 110 milliards de dollars des USA (EUA).

L’indice S & P 500 a chuté de 17,44 points lundi, soit 0,7%, à 2 641,25.

Un trader travaille sur le sol de la Bourse de New York lundi. Photo: Bloomberg

L’indice Dow Jones Industrial Average a gagné jusqu’à 352 points lundi matin mais a clôturé en baisse de 245,39 points, soit 1%, à 24 442,92 points. Il est tombé jusqu’à 566 au cours de la journée des montagnes russes.

Le composite Nasdaq, qui est fortement pondéré par les valeurs technologiques, a perdu 116,92 points, soit 1,6%, à 7 050,29. L’indice Russell 2000 des actions de sociétés de plus petite taille a cédé 1 447,31 points, en hausse de 6,51 points, soit 0,4%.

Les actions ont plongé depuis début octobre et les échanges ont été particulièrement volatils ces derniers jours.

Parmi les industries, Boeing a chuté de 6,6% à 335,59 dollars des EUA (USA). Certains gains précoces pour les valeurs technologiques et Internet ont également disparu. Microsoft a perdu 2,9% à 103,85 dollars des USA. Alphabet, la société mère de Google, a perdu 4,5%, pour se situer à 1 034,73 dollars des EUA (USA).

L’avenir de la Chine repose sur «la réparation des barrières avec les États-Unis d’Amérique»

Amazon.com a encore chuté de 6,3% pour se situer à 1 538,88 dollars des USA. Le détaillant en ligne a chuté vendredi après avoir annoncé des ventes faibles et donné une estimation des revenus inférieure aux prévisions pour le trimestre, ce qui inclut la saison des achats pour les vacances. Ses actions se sont négociées à plus de 2 000 dollars par action début septembre et ont chuté de 24,5% depuis lors, leur pire recul en deux ans et demi.

Le S & P 500, principal indice de référence du marché des Etats-Unis d’Amérique, a reculé de 9,9% par rapport à son plus haut record du 20 septembre. Le Nasdaq a plongé de 13% par rapport au record atteint le 29 août.

Pendant la majeure partie de cette année, les investisseurs ont toujours espéré que les États-Unis d’Amérique et la Chine régleraient leurs différends commerciaux, mais ils ont perdu une partie de leur confiance au cours des dernières semaines.

L’augmentation des tarifs pourrait ralentir la croissance économique et augmenter l’inflation. Les effets pourraient être particulièrement graves pour les sociétés de technologie, qui fabriquent bon nombre de leurs produits en Chine, et pour les industriels.

 Associated Press

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : South China Morning Post


Les Etats-Unis interdisent les exportations vers un fabricant chinois de mémoires DRAM, invoquant un risque pour la sécurité nationale

https://www.zdnet.com/video/share/amd-and-intel-frenemies-aligned-vs-nvidia/

Un responsable des Etats-Unis d’Amérique craint une attaque de la chaîne d’approvisionnement contre les systèmes militaires des Etats-Unis d’Amérique.

L’administration Trump a annoncé lundi qu’elle interdisait les exportations des Etats-Unis d’Amérique vers une société chinoise de semi-conducteurs appelée Fujian Jinhua Integrated Circuit Company, Ltd., invoquant des préoccupations en matière de sécurité nationale.

Dans un communiqué publié par le département des Etats-Unis d’Amérique du Commerce (DoC), des responsables ont déclaré que le fabricant de puces chinois posait « un risque important d’être impliqué ou de devenir impliqué dans des activités contraires à la sécurité nationale ou à la politique étrangère des États-Unis d’Amérique ».

Les responsables du DoC interdisent maintenant aux entreprises des Etats-Unis d’Amérique (EUA, USA) de vendre des produits à Fujian Jinhua, qui venait tout juste de terminer un nouveau projet d’usine de mémoire vive dynamique (DRAM).

Le fabricant des Etats-Unis d’Amérique de matériel informatique Micron Technology a accusé à plusieurs reprises Fujian Jinhua et son partenaire taïwanais United Microelectronics Corp (UMC) de lui avoir volé la conception de ses puces [1, 2]. Les trois sociétés sont en train de tromper les tribunaux des Etats-Unis d’Amérique et de la Chine.

Maintenant, l’administration Trump prend des mesures « à la lumière de la technologie probable » d’origine des Etats-Unis d’Amérique « qui menace la viabilité économique à long terme des fournisseurs des Etats-Unis d’Amérique de ces composants essentiels des systèmes militaires américains ».

« Lorsqu’une société étrangère s’engage dans une activité contraire à nos intérêts en matière de sécurité nationale, nous prendrons des mesures énergiques pour protéger notre sécurité nationale. Placer Jinhua sur la liste des entités limitera sa capacité à menacer la chaîne d’approvisionnement d’éléments essentiels de nos systèmes militaires », a déclaré Wilbur Ross, secrétaire au Commerce.

Fujian Jinhua est sur le point d’achever la construction d’une gigantesque usine de 5,7 milliards de dollars dans la province chinoise du Fujian, une usine censée surpasser toutes les usines existantes.

Le fabricant de puces chinois est la deuxième entreprise technologique majeure après ZTE à figurer sur la liste d’interdiction d’exportation imposée par l’administration Trump – connue sous le nom de liste d’entités EAR (Export Administration Regulations).

Le premier était ZTE après que la société ait été surprise en train d’exporter des produits en Iran et en Corée du Nord. L’administration Trump a révoqué l’interdiction après que ZTE eut accepté de payer une amende d’un milliard de dollars.

L’administration Trump a également interdit aux agences gouvernementales d’utiliser les appareils Huawei et ZTE, craignant d’avoir des portes dérobées permettant aux espions chinois d’avoir accès aux réseaux du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique.

 Catalin Cimpanu

Traduction : MIRASTNEWS

Source : ZDNet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :