A la Une

Courage ou démence? Washington monte la barre dans la guerre commerciale avec Pékin

© AP Photo / Charles Dharapak

Les marchés boursiers des Etats-Unis d’Amérique (EUA, USA) ont repris leur déclin après que l’intention de Trump d’imposer des droits de douane sur toutes les importations en provenance de Chine soit devenue publique.

Une nouvelle tentative de la Bourse des Etats-Unis d’Amérique de se remettre de l’effondrement de la semaine dernière a échoué, cette fois en raison de nouvelles menaces contre la Chine par le président des EUA Donald Trump, écrit Maxim Rubchenko dans son article pour Sputnik.

Au début des ventes, les indices Dow Jones, S & P 500 et Nasdaq affichaient une tendance positive, mais un message de Bloomberg à propos de l’intention de Washington d’introduire des droits de douane sur les importations de tous les produits chinois a radicalement changé l’ambiance du marché. Les indices sont tombés et les valeurs ont clôturés dans le rouge.

Les investisseurs n’étaient même pas rassurés par la clarification selon laquelle les droits de douanes ne prendront effet que si les négociations entre Donald Trump et Xi Jinping, qui auront lieu le 30 novembre en Argentine lors de la réunion du G20, échouent.

Le problème est que le succès des négociations pour Washington ne signifie que le respect inconditionnel par Pékin de toutes les exigences des États-Unis d’Amérique, y compris la réduction du programme de développement de la haute technologie, ce que les investisseurs jugent très improbable.

Compétence technologique

Presque au même moment, le Département du commerce des Etats-Unis d’Amérique a annoncé l’interdiction des produits de la société chinoise Fujian Jinhua pour « des raisons de sécurité nationale ».

Selon le département du commerce des Etats-Unis d’Amérique, la société préparait le lancement de nouvelles installations de production pour le lancement de circuits intégrés à mémoire d’accès dynamique (DRAM).

Selon les responsables, les Chinois finiront par expulser du marché les fabricants d’appareils similaires des Etats-Unis d’Amérique, qui, entre autres, fournissent des équipements pour fabriquer des armes.

En fermant le marché des Etats-Unis d’Amérique à Fujian Jinhua, le ministère du Commerce protège Micron Technology Inc. de la concurrence, mais montre en même temps comment il entend continuer à agir avec les sociétés chinoises fournissant des produits de haute technologie.

P2KIN a répondu à Washington dans la même devise que le tribunal de la ville de Fuzhou, en interdisant temporairement la vente de puces de Micron Technology. Cette interdiction pourrait être étendue à l’ensemble du pays.

Pompe postale

La Maison Blanche a également fait état d’une autre attaque imminente contre Pékin: Trump prévoit de se retirer de l’accord international de 1844 sur les frais de livraison du courrier. Cet accord avec la participation de 192 pays prévoit la réduction des tarifs pour les envois postaux internationaux.

Washington est confiant dans le fait que cet accord permet au géant asiatique d’inonder le marché des Etats-Unis d’Amérique de biens de consommation bon marché, ce qui mine la position des producteurs locaux.

Yuan pas cher

À présent, les Chinois tentent d’atténuer l’effet des tarifs des Etats-Unis d’Amérique en affaiblissant la monnaie nationale par rapport au dollar. De ce fait, l’exportation devient encore plus rentable et l’importation coûte extrêmement cher. Ainsi, même malgré les droits de douane, l’excédent commercial bat record après record.

La Banque populaire de Chine a de nouveau affaibli la monnaie nationale et un dollar vaut moins de sept yuans: il n’est plus aussi cher depuis 2008. Au total, depuis avril, lorsque Washington a introduit les premiers droits de douane sur les produits chinois, le yuan s’est déprécié de près de 11% par rapport au dollar.

Dans ce contexte, les chances de succès des négociations entre Donald Trump et Xi Jinping sont proches de zéro, ce qui attire de grands nuages à l’horizon pour les entreprises des Etats-Unis d’Amérique.

L’industrie souffre

Les marques phares de l’industrie des Etats-Unis d’Amérique, telles que Caterpillar, Electrolux, Fiat-Crhysler, Ford, General Electric, General Motors, ainsi que de grandes marques grand public, parmi lesquelles les alcools Jack Daniels et Jim Beam, se plaignent de la perte de dizaines et de centaines de millions de dollars et prédisent une réduction inévitable de la production et de l’emploi.

Dans le pire des cas, comme le souligne Laurence Fink, président de BlackRock, la plus grande société de gestion d’actifs au monde, il sera nécessaire de rechercher des fonds pour relancer l’économie à grande échelle en raison de la guerre commerciale chinoise, et Pékin n’aura d’autre choix que de vendre massivement la dette du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique.

À la fin du mois de juillet, la Chine détenait près de 1 200 milliards de dollars d’obligations du Trésor des EUA (USA). En lançant ces papiers sur le marché, Pékin condamnerait l’économie des Etats-Unis d’Amérique à une crise financière sans précédent.

Les experts affirment que d’autres pays, notamment la Russie, pourraient tirer parti de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis d’Amérique. Ainsi, les entreprises russes remplacent déjà activement les Américains sur les marchés agricole et énergétique de la Chine. Et l’effondrement du marché boursier des Etats-Unis d’Amérique pourrait encourager les investisseurs à réorienter leurs fonds vers le marché russe.

Ceci peut vous intéresser: C’est le pire scénario de la guerre commerciale

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :