A la Une

Les habitants des hauteurs du Golan en grève publique après des affrontements avec des sionistes

Le peuple syrien sous occupation israélienne illégale sur le plateau du Golan est en grève aujourd’hui après les affrontements d’hier avec les terroristes israéliens.

Cinq décennies d’intimidation et de tentation incessantes n’ont pas touché les fiers Syriens vivant dans les hauteurs du Golan occupé qui ont refusé de quitter leurs villes et leurs villages après la guerre de 1967.

Le régime sioniste, dans ses dernières tentatives de légalisation de son occupation, a organisé des élections pour l’administration locale sous sa supervision, qui s’est déroulée suivant le sit-in le plus civilisé devant le bureau de vote désigné.

Les femmes et les hommes syriens présents dans les sit-in ont exprimé leur rejet de toute tentative israélienne d’imposer leur système d’administration aux résidents des hauteurs du Golan.

Peu de temps après, des groupes de terroristes sionistes en uniforme ont attaqué les manifestants pacifiques et en ont battu un grand nombre. Trois d’entre eux ont été enlevés, dont un ancien religieux druze hautement respecté.

Les 5 derniers candidats inscrits sur 15 ont retiré leur nom du concours électoral à l’administration locale dirigée par Israël, sur la base du tumulte public.

Un peu plus de 20 000 Syriens sous l’occupation israélienne sont restés dans leurs villes après que les terroristes juifs aient forcé plus de 131 000 personnes à quitter leurs terres et ont été déplacés vers différentes villes syriennes, dont la plupart vivent à Damas et dans sa banlieue.

La Syrie refuse de reconnaître Israël en tant qu’État avant le retrait complet de toutes les terres occupées par la guerre de juin 1967 et le retour de tous les Syriens, Libanais et Palestiniens déplacés dans leur pays d’origine.

Le gouvernement syrien achète tous les produits agricoles des habitants du Golan, qui refusent à leur tour de le vendre à Israël, et accorde à leurs étudiants des bourses d’études dans les universités syriennes. Cela a été considérablement perturbé au cours des dernières années lorsque Israël a soutenu l’État islamique et d’autres groupes terroristes d’Al-Qaïda du côté libéré du plateau du Golan.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SYRIA NEWS

Les citoyens syriens du Golan occupé organisent une grève générale contre les pratiques judaïsantes de l’occupation israélienne

Golan syrien occupé – Le peuple syrien du Golan occupé mène une grève générale contre les manœuvres des autorités d’occupation israéliennes et leurs transgressions contre les habitants qui ont rejeté les « élections des conseils locaux », estimant qu’elles constituaient un nouveau pas en avant  de Judaïser le Golan.

Un journaliste de SANA à Quneitra a déclaré que la population syrienne dans le Golan occupé menait une grève générale dans les villages de Majdal Shams, Boqatha, Mas’ada et Ain Qania pour rejeter les pratiques des autorités d’occupation israéliennes visant à judaïser le Golan occupé et l’annexer.

La grève est aussi une condamnation des attaques barbares contre le peuple syrien au Golan, qui a empêché la tenue des «élections locales» que les autorités de l’occupation tentent d’imposer aux Syriens du Golan.

Les forces d’occupation israéliennes avaient attaqué les manifestants du Golan à coups de balles réelles et de grenades à gaz pour tenter de les disperser par la force, blessant plusieurs manifestants et provoquant la suffocation de nombreux civils, notamment des personnes âgées, des femmes et des enfants.

Le journaliste a précisé que toutes les écoles des villages susmentionnés étaient fermées et que les marchés étaient fermés dans tout le Golan occupé.

Mardi, des centaines de Syriens se sont rassemblés au rond-point al-Alam à Quneitra pour exprimer leur solidarité avec le peuple syrien dans le Golan syrien occupé et pour soutenir leurs positions nationales dans le rejet des soi-disant « élections des conseils locaux ».

Dans deux lettres identiques adressées au secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité des Nations unies, le ministère syrien des Affaires étrangères et des Expatriés a déclaré que les autorités de l’occupation tentaient d’organiser les élections susmentionnées le 30/10/2018 dans les villages de la Syrie occupée en contradiction avec les résolutions de l’ONU et  les accords de Genève sur les territoires sous contrôle d’occupation.

Rasha Milhem / H. Sabbagh

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SANA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :