A la Une

La Côte d’Ivoire au centre des énergies renouvelables

La Côte d’Ivoire poursuit ses projets de construction de ses premières centrales à biomasse, dans le cadre d’efforts plus vastes visant à répondre à la demande croissante d’énergie domestique et à renforcer le rôle des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique.

En juillet, la société ivoirienne d’énergie, Société des énergies nouvelles, a signé un protocole d’entente avec l’Agence des Etats-Unis d’Amérique pour le commerce et le développement (USTDA) en vue de la mise en place d’une centrale de 154 milliards de FCFA (234,8 millions d’euros) alimentée par des déchets de cacao. Dans le cadre de cet accord, l’USTDA accordera une subvention de 996 000 dollars des EUA (USA) pour des études de faisabilité, qui devraient être achevées d’ici 2019.

Située près de la ville de Divo, dans le sud du pays, l’installation devrait avoir une capacité installée comprise entre 60 et 70 MW et devenir opérationnelle en 2023. En plus d’économiser environ 250 000 tonnes de CO2 par an, le projet aidera également le pays à réduire la quantité de déchets de cacao qu’elle produit – actuellement estimée à environ 26 millions de tonnes par an – et à fournir une nouvelle source de revenus aux producteurs de cacao.

Parallèlement au projet Divo, Biokala, une filiale du groupe agroalimentaire local SIFCA, et la société énergétique française EDF avancent dans le projet de construction d’une usine de biomasse à base d’huile de palme d’une valeur de 105 milliards de FCFA (160,1 millions d’euros) à Aboisso, dans le sud-est du comté.

Une fois l’opération pleinement opérationnelle en 2020, l’usine devrait convertir environ 400 000 tonnes d’huile de palme en une consommation d’électricité estimée à 288 GWh par an.

La biomasse et l’hydroélectricité sont la clé pour respecter les engagements en matière de changement climatique

Le développement des projets de biomasse s’inscrit dans le cadre des efforts gouvernementaux pour diversifier le bouquet énergétique du pays et accroître le rôle des énergies renouvelables.

En tant que signataire de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique COP21, la Côte d’Ivoire s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 28% d’ici 2030, tout en augmentant la part de l’électricité produite à partir de sources renouvelables de 20% à 42%.

En 2017, environ 80% de la production totale d’électricité était générée au gaz naturel, 19% à l’hydroélectricité et environ 1% à l’énergie renouvelable, selon le ministère du Développement du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables.

En ce qui concerne l’hydroélectricité, une série d’investissements soutiennent les objectifs du gouvernement visant à porter sa contribution au bouquet énergétique à 26% d’ici la fin de la décennie.

À cette fin, la plus grande centrale hydroélectrique du pays a été inaugurée en novembre dernier à Naoua Falls, près de la ville de Soubré. La construction de ce projet de 275 MW a été entreprise par la société chinoise Power Construction Corporation, avec un financement provenant de la Banque d’import-export de Chine et de l’État ivoirien. L’exploitation de l’usine a depuis été transférée au corps des services publics appartenant à l’Etat (opérateur public) CI-Energies.

En outre, quatre autres projets hydroélectriques à grande échelle devraient être achevés d’ici 2030, ce qui permettra d’accroître la capacité de production de 595 MW, tandis que le gouvernement a annoncé la construction d’une série d’installations hydroélectriques plus petites, qui devraient générer 81 MW supplémentaires sur la période. .

Expansion des énergies renouvelables pour ouvrir des opportunités d’investissement privé

La transition vers les énergies renouvelables et l’augmentation subséquente de la production d’électricité devraient également générer pour 9 milliards de dollars de nouvelles opportunités d’investissement pour le secteur privé d’ici 2030.

Le gouvernement prévoit de porter la capacité de production nationale totale à 4 000 MW d’ici 2020 et à 6 000 MW d’ici 2030, soit une hausse par rapport aux niveaux actuels d’environ 2 200 MW. Sur cette base, la Société financière internationale (SFI), soutenue par la Banque mondiale, estime la capacité de biomasse à elle seule à un total de 1 200 MW, tandis que CI-Energies estime ce chiffre à 1 650 MW.

Libérer ce potentiel présente des opportunités d’investissement pour le secteur privé, étant donné que les autorités ont fixé un prix de vente maximal de 62 FCFA (0,09 €) par KWh pour la biomasse, ce qui est nettement supérieur au prix de 24,78 FCFA (0,04 €) par KWh que le gouvernement verse à acheter de l’énergie à la centrale thermique d’Azito à Abidjan.

Toutefois, selon le récent rapport de la SFI sur la Côte d’Ivoire, le secteur des énergies renouvelables présente plusieurs défis pour les parties prenantes: les règles de procédure relatives à la confirmation de la disponibilité, de la sécurité et des tests de pouvoir calorifique de la biomasse doivent encore être clarifiées.

En outre, le rapport de la SFI indique que les projets de biomasse nécessitent la participation du ministère de l’Agriculture et que les procédures pour ce faire ne sont pas rationalisées, ce qui a pour conséquence que la plupart des projets, tels que l’usine d’Abiosso, sont mis en œuvre au cas par cas.

 Oxford Business Group

Oxford Business Group (OBG) est une société mondiale d’édition, de recherche et de conseil, qui publie des informations économiques sur les marchés du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes. Chaque article et chaque rapport de Business Intelligence est basé sur des recherches effectuées dans le pays par des analystes expérimentés.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : OIL PRICE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :