A la Une

GTLK Europe a refinancé une dette de 340 millions de dollars

© GTLK Europe

GTLK Europe a conclu une facilité de refinancement de 340 millions de dollars garantie par un portefeuille de 14 avions. Le portefeuille comprend 5x A321-200, 6x B737-800 et 3x A319 loués à Aeroflot, Globus, Germania et Bulgarian Eagle. Ce rapport est du service de presse de General Electric Company.

PK AirFinance, une société du groupe GECAS, était l’arrangeur principal mandaté pour la transaction et a assuré le financement conjointement avec Crédit Agricole CIB agissant en tant que co-organisateur des prêts garantis par l’aéronef Aeroflot. PK AirFinance a également agi en tant qu’agent et administrateur de la sécurité de l’installation.

«Comprenant nos besoins, PK AirFinance a proposé des solutions personnalisées à GTLK Europe. Les outils proposés par PK AirFinance favoriseront le développement des affaires de notre société», a déclaré Roman Lyadov, PDG de GTLK Europe.

«Nous sommes ravis d’avoir établi cette nouvelle relation avec GLTK Europe», explique Paul Meijers, président de PK AirFinance. « Nous sommes impatients de continuer à soutenir GLTK à mesure que leur portefeuille se développe. »

GTLK Europe DAC (GTLK Europe) est une société de leasing internationale basée à Dublin, en Irlande. Les activités principales de la société incluent le leasing, le négoce (trading), le remarketing, la gestion d’actifs, ainsi que le conseil en transactions commerciales d’avions et de navires. GTLK Europe est une filiale à part entière (100%) de la State Transport Leasing Company (STLC), la plus grande société de crédit-bail de Russie. STLC est évalué; Ba2 (Pos) / BB- (Pos) / BB (Pos) de Moody’s, Standard & Poor’s et Fitch respectivement.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RUSSIAN AVIATION

L’Europe centrale, orientale et du sud-est face à des risques économiques plus élevés – Recherche

VIENNE, 8 novembre – Un budget plus restreint de l’Union européenne (UE) après le Brexit pourrait accroître les risques pour la croissance économique de l’Europe centrale, orientale et du Sud-Est au cours des deux prochaines années, a rapporté l’agence de presse chinoise Xinhua, citant un institut de recherche mercredi.

La croissance économique des pays d’Europe centrale, orientale et du sud-est (CESEE) est généralement positive, mais les risques de dégradation se sont encore accrus cette année et représentent une menace sérieuse pour la croissance de la région, selon l’Institut d’études économiques internationales de Vienne.

L’institut a prévu que la croissance dans la majeure partie de la région CESEE reste robuste et que cette croissance devrait se poursuivre pendant la période de prévision. Cependant, la croissance dans la région a dépassé son apogée et le rythme d’expansion de CESEE dans son ensemble va baisser en 2019 et 2020.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Bernama


Israël cherche à accaparer les ressources pétrolières des monarchies arabes

Miri Regev, ministre israélienne de la Culture et des Sports, au centre, visite la grande mosquée Sheikh Zayed à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, le 29 octobre 2018. ©AP

« Israël prétend que les projets qu’il entend mettre en application avec l’implication des pays arabes viseraient à neutraliser la “menace iranienne” », a-t-on appris d’un analyste renommé du monde arabe.

Le célèbre analyste du monde arabe et le rédacteur en chef du quotidien Rai al-Youm, Abdel Bari Atwan, a écrit, le mercredi 7 novembre, un article à propos de la normalisation des relations entre Israël et les monarchies pétrolières ainsi que des projets via lesquels Tel-Aviv cherche à accaparer les ressources pétrolières des pays arabes.

« La normalisation prend une ampleur choquante ; le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu accueilli à bras ouverts à Mascate, la ministre israélienne du Sport et de la Culture Miri Regev en visite à la mosquée Sheikh Zayed, l’hymne d’Israël s’entendant à Doha lors des championnats du monde de gymnastique artistique 2018. Mais ces coups durs n’étaient pas les seuls que nous ayons eu à essuyer. Yisrael Katz, ministre israélien du Transport, a révélé le mardi 6 novembre, à la tribune d’une conférence internationale sur les transports à Mascate, un projet ferroviaire censé relier le port palestinien de Haïfa à la Jordanie et à l’Arabie saoudite, puis aux autres pays arabes du golfe Persique.

Yisrael Katz a déclaré que les pays arabes bénéficieraient des avantages politiques et économiques de la normalisation avec Israël. Nous sommes à peine sortis du choc de tous ces coups durs surprenants qu’on tombe sur un nouveau projet baptisé “train de paix” [“peace train” en anglais, NDLR] dont la simultanéité bien calculée avec l’entrée en vigueur du deuxième paquet de sanctions américaines contre l’Iran, porte-étendard d’une résistance anticolonialiste, reste signifiante. La chose la plus intéressante est que les Israéliens, qui sont largement en faveur de ce “train de paix”, tout en bénéficiant du soutien américain, tentent de suggérer que tout projet au sein du golfe Persique visait à “neutraliser le danger de l’Iran qui déstabilise la région”. Sous prétexte de vouloir aider les pays arabes à avoir accès à la Méditerranée via le port de Haïfa, les Israéliens cherchent en effet à mettre la main sur les ressources pétrolières des monarchies du golfe Persique. Autrement dit, les Israéliens préparent le terrain pour qu’ils puissent prendre en main la région ainsi que le commandement d’une “OTAN arabe sunnite”. Le projet du “train de paix” permet la liaison des capitales des pays qui devraient faire partie de cette “OTAN arabe sunnite”. Est-ce une coïncidence ? Pourquoi ces pays ont-ils besoin d’avoir accès à la Méditerranée alors qu’ils ont déjà un débouché sur le golfe Persique, la mer d’Arabie, la mer Rouge et le golfe d’Aqaba ? Même si ce besoin était réel, pourquoi cette liaison devrait-elle être assurée par le port de Haïfa et non pas par des ports arabes tels que les ports de Beyrouth, de Lattaquié et de Baniyas ? »

Abdel Bari Atwan a ajouté que l’Initiative de paix arabe avait fusionné avec le nouveau projet dit de « Deal du siècle » dont le compte à rebours pour la mise en application a déjà commencé.

« La partie du “Deal du siècle” qui concerne la normalisation est déjà entrée en vigueur, mais la principale partie, à savoir la formation d’un État palestinien avec pour capitale Qods, ne donne pas l’impression de vouloir se concrétiser », explique Abdel Bari Atwan.

L’analyste a ensuite regretté que la Jordanie serve de cheval de Troie pour l’accélération de ce plan de normalisation.

« La Jordanie fait partie de deux projets : le premier assure la liaison entre la mer Rouge, la mer Morte puis la Méditerranée et le deuxième consiste en ce que la Jordanie achète du gaz israélien pendant les 15 années à venir pour un montant de 15 milliards de dollars. Ce que ne comprennent pas les autorités jordaniennes est que ces projets, en cas de réalisation, leur coûteront leur identité et que la Jordanie ne sera plus jamais comme avant », a écrit le rédacteur en chef de Rai al-Youm.

Et d’ajouter : « Il ne s’agit pas d’un train de paix, mais d’un train de capitulation devant les projets d’Israël qui désire accaparer les ressources économiques et les richesses pétrolières des pays arabes et porter atteinte à leur identité nationale. En réalité, Israël entend impliquer les pays arabes dans des projets où ils n’auront qu’un rôle d’esclaves. »

Abdel Bari Atwan s’est ensuite adressé aux dirigeants arabes en disant : « Fêtez la présence d’une ministre raciste israélienne, Miri Regev, qui compare vos appels à la prière aux aboiements d’un chien ! Déroulez le tapis rouge pour Netanyahu et son ministre Ayoub Kara et faites jouer l’hymne d’Israël ! Apprenez à chanter et à danser et répétez, en liesse, les mots de l’hymne d’Israël à la suite des chanteurs israéliens ! Écoutez attentivement les explications de Yisrael Katz sur son train de normalisation et préparez-vous à monter dans le véhicule luxueux et parfumé qu’ils vous offriront ! Mais n’oubliez jamais que cette Oumma arabo-islamique n’est pas morte, qu’elle ne mourra jamais et que vous devrez rendre compte un jour pour ce que vous faites. »

Source: Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :