A la Une

La Chine réfute des propos ternissant ses actes en Afrique

Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, prononce un point de presse quotidien à Pékin, le 6 janvier 2016. (WANG ZHUANGFEI / CHINA DAILY)

PÉKIN – La Chine a rejeté vendredi la fausse allégation selon laquelle « la Chine surveillait le bâtiment de l’Union africaine », appelant l’agence de presse compétente à rapporter objectivement les faits au lieu de fabriquer des mensonges.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying, a tenu ces propos lors d’une conférence de presse quotidienne à la suite d’un reportage publié jeudi par un média allemand, accusant la Chine d’avoir « installé du matériel d’écoute au siège de l’Union africaine » et « ayant l’intention d’accroître l’influence politique en assistant les pays africains ».

Elle a dit qu’un tel mensonge avait déjà été réfuté par les dirigeants des pays africains.

« Le peuple africain sait le mieux et est le mieux placé pour dire si la coopération entre la Chine et l’Afrique est bonne ou non », a déclaré Hua.

Elle a déclaré que lors du Sommet du Forum sur la coopération Chine-Afrique (FOCAC) de Pékin en septembre 2018 et lors de la 73ème Assemblée générale des Nations Unies, de nombreux dirigeants africains ont publiquement réfuté l’accusation selon laquelle la coopération Chine-Afrique aurait alourdi la charge du continent.

LIRE PLUS: La coopération Chine-Afrique « n’attache aucune obligation politique »

Ils estiment que le soutien et l’assistance de la Chine ne sont liés à aucune condition politique et n’interfèrent pas dans leurs affaires intérieures, ajoutant que la Chine est le partenaire le plus fiable pour le développement et la revitalisation des pays africains, a spécifié Hua.

L’ancien président du Parlement allemand, Norbert Lammert, s’est rendu en Namibie il y a peu pour exprimer ses préoccupations quant à l’influence croissante de la Chine sur la nation africaine. Cependant, le président namibien, Hage Geingob, a déclaré que la préoccupation que d’autres pays ont au sujet de l’influence chinoise en Namibie est « agaçante ».

Hua, se référant aux propos du président, a déclaré que la communauté internationale « ne doit pas sous-estimer l’intelligence de l’Afrique ».

A LIRE AUSSI: Le sommet du FOCAC à Pékin montre l’attachement de la Chine à l’Afrique

Le porte-parole a également déclaré que les organisations de médias corrigeraient leurs attitudes et rendraient compte objectivement de la coopération entre la Chine et les pays africains, au lieu d’ignorer les faits fondamentaux et de fabriquer des mensonges, ou « cela ne ferait que nuire à leur crédibilité ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : CHINA DAILY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :