A la Une

Vladimir Poutine répond en exclusivité aux questions de RT France (VIDEO)

© RT France
Le président russe Vladimir Poutine le 11 novembre 2018 à Paris.

En marge du Centenaire, Vladimir Poutine a accordé un entretien exclusif à RT France. Il a évoqué la proposition française d’«armée européenne», l’OTAN, les relations entre la France et la Russie, ainsi que ses futurs entretiens avec Donald Trump.

En marge de son hommage au Corps expéditionnaire russe le 11 novembre, dans le cadre des commémorations du centenaire de l’Armistice à Paris, Vladimir Poutine a répondu en exclusivité aux questions de Xenia Fedorova, présidente de RT France.

La proposition d’«armée européenne» de Macron ? Une évolution «positive», selon Poutine

Vladimir Poutine a commenté la proposition française de création d’une «armée européenne», qui pourrait être une alternative à l’OTAN. Il a notamment estimé que cette «évolution» était «positive» dans un monde «multipolaire». «D’une manière générale, l’Europe est une formation économique puissante, une alliance économique puissante, et il est tout à fait naturel que ces pays souhaitent être indépendants et souverains dans le domaine de la sécurité et de la défense», a-t-il affirmé.

Pas de rencontre officielle à Paris avec Donald Trump

Le chef d’Etat russe a expliqué de pas s’être encore entretenu avec son homologue américain Donald Trump, mais qu’il pourrait le faire de manière informelle au moment du déjeuner. Pour cause, il a rappelé que le président français Emmanuel Macron avait souhaité qu’aucun entretien bilatéral ne soit organisé en marge des commémorations du Centenaire. «Nous nous sommes mis d’accord [avec Donald Trump] sur le fait que nous n’allions pas rompre l’emploi du temps des commémorations, à la demande du pays organisateur», a-t-il ainsi expliqué. «Nous aurons la possibilité d’échanger en marge du G20 [en Argentine le 30 novembre] ou plus tard», a poursuivi le président russe.

Le «principe essentiel de la démocratie» est «la liberté de circulation de l’information»

Concernant la situation de RT France, qui s’est vu refuser à plusieurs reprises des demandes d’accréditation à l’Elysée, le chef d’Etat russe a regretté «la constitution de listes d’autorisations d’accès», qui sépareraient les médias que le pouvoir français estime «bons» et ceux qui «seraient mauvais». Il a également estimé que cela n’avait «rien à voir avec la démocratie» et jugé cet état de fait «inacceptable». Le locataire du Kremlin a en outre estimé que le «principe essentiel de la démocratie» était «la liberté de circulation de l’information».

 https://francais.rt.com/international/55305-vladimir-poutine-repond-exclusivite-questions-rt-france-video
Vladimir Poutine répond en exclusivité aux questions de RT France

L’interview intégrale est à retrouver bientôt sur RT France.

Lire aussi : Centenaire de l’Armistice : manifestation contre la présence de Trump à Paris (EN CONTINU)

Source: RT France

Poutine évalue l’idée de Macron de créer une armée de l’UE

© Sputnik . Service de presse du Président russe

Vladimir Poutine s’est exprimé sur la proposition du Président Macron de créer une armée européenne. Selon le chef du Kremlin, ce n’est pas nouveau et on comprend bien le désir d’assurer la sécurité de l’Europe.

Le désir de l’Union européenne de garantir sa sécurité par ses propres forces est bien naturel, a déclaré dimanche le Président Vladimir Poutine, commentant l’idée d’Emmanuel Macron de créer une armée européenne. 

«Créer des forces armées alternatives, européennes, ce n’est pas une nouvelle idée. Le Président Macron vient de la rappeler, l’ancien Président Jacques Chirac m’en avait aussi parlé, mais cette idée existait bien avant. L’UE est une union économique puissante et il est tout à fait naturel qu’elle veuille être indépendante, autonome et souveraine dans le domaine de la défense et de la sécurité», a indiqué M.Poutine à RT France.

Selon lui, la création d’une armée européenne serait «un processus positif pour le renforcement du monde multipolaire».

«Dans cette optique, nous avons des positions proches avec la France», a ajouté M.Poutine, qui participe aux commémorations du centenaire de la fin de la Grande Guerre en France.

Emmanuel Macron s’est déclaré favorable à la création d’une «vraie armée européenne» dans une interview diffusée par la radio Europe 1 le 6 novembre. Selon lui, ce projet d’armée européenne a pour but de contenir la Russie, qui aurait «montré qu’elle pouvait être menaçante».

Ce 11 novembre 2018, les chefs d’État et de gouvernement de près de 80 pays se sont rendus à Paris pour le centenaire de l’Armistice. Après la cérémonie près de l’Arc de triomphe, Vladimir Poutine a commémoré le rôle des militaires du corps expéditionnaire russe dans les combats lors de la Première Guerre mondiale.

Source: Sputnik News – France

Poutine promet de se rendre de nouveau en France

© REUTERS / Benoit Tessier

Dans le cadre de la célébration du centenaire de l’Armistice à Paris, Vladimir Poutine a promis dimanche d’effectuer une nouvelle visite en France à l’avenir.

Le chef du Kremlin, qui se trouve à Paris pour le centenaire de l’Armistice, a promis de se rendre de nouveau en France.

«Je voulais me rendre (en France, ndlr), et je le veux toujours», a déclaré Vladimir Poutine dans un entretien accordé à RT France.

Le dirigeant russe a également expliqué pourquoi il s’était avéré impossible de combiner une visite officielle et son actuel déplacement à Paris.

«Aujourd’hui, 90 chefs d’État et de gouvernement sont présents à Paris, et il est assez difficile de se déplacer dans la ville. Pour ne pas créer de problèmes supplémentaires à la partie hôte, cette fois-ci, la visite n’aura pas lieu. Mais je le ferai avec plaisir à l’avenir», a souligné M.Poutine.

Ce 11 novembre 2018, les dirigeants de plusieurs dizaines de pays se sont rendus à Paris pour le centenaire de l’Armistice. Après la cérémonie près de l’Arc de triomphe, Vladimir Poutine a commémoré le rôle des militaires du corps expéditionnaire russe dans les combats lors de la Première Guerre mondiale.

Source: Sputnik News – France


Paris réunit les dirigeants mondiaux pour le centenaire de l’Armistice (vidéos)

© REUTERS / Benoit Tessier

Des chefs d’État et de gouvernement se sont rendus ce 11 novembre à Paris pour les événements consacrés à la célébration du centenaire de l’Armistice. Les premiers hôtes sont arrivés à l’Elysée où ils ont été accueillis par le Président français et son épouse.

Ce 11 novembre 2018, les chefs d’État et de gouvernement de près de 80 pays sont présents à Paris pour le centenaire de l’armistice de 1918. Avant de se rendre aux célébrations, la plupart des dirigeants a tout d’abord fait une halte à la résidence officielle du Président français.

Malgré un temps pluvieux, Emmanuel et Brigitte Macron ont en personne accueilli, sourire aux lèvres, tous leurs hôtes sortant des voitures noires à l’entrée de l’Elysée.

© REUTERS / Benoit Tessier

Vladimir Poutine est également arrivé à Paris pour assister aux célébrations.

 

Vers 09H30 GMT, les dirigeants se sont rendus sur la Place de l’Étoile afin de prendre part à une cérémonie d’envergure sous l’Arc de triomphe, qui abrite la tombe du Soldat inconnu de la Grande guerre.

Vladimir Poutine et Donald Trump sont directement arrivés Place de l’Étoile sans passer par l’Elysée au contraire des autres dirigeants.

La cérémonie officielle a commencé à 10H00 GMT par un cérémonial militaire sur la place. Ensuite, les hôtes ont continué les célébrations sous un abri installé pour l’occasion au pied de l’Arc.

Au total, plus de 120 dignitaires étrangers représentant les États belligérants de la Première Guerre mondiale, les Nations unies et d’autres organisations internationales se sont réunis devant l’Arc de triomphe.

Source : Sputnik News – France

« Bon pour le monde multipolaire »: Poutine souscrit au plan « Armée européenne » de Macron critiqué par Trump

© RT France

Le désir de l’Europe de créer sa propre armée et de cesser de compter sur Washington pour sa défense est non seulement compréhensible, mais serait également «positif» pour le monde multipolaire, a déclaré Vladimir Poutine quelques jours après que Donald Trump s’y soit mêlé.

« L’Europe est … une union économique puissante et il est naturel qu’ils veuillent être indépendants et … souverains dans le domaine de la défense et de la sécurité », a déclaré Poutine à RT, à Paris, où le leader mondial s’est réuni pour marquer le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Il a également qualifié la création potentielle d’une armée européenne de « processus positif », ajoutant que cela « renforcerait le monde multipolaire ». Le dirigeant russe a même exprimé son soutien au président français Emmanuel Marcon, qui a récemment défendu cette idée en déclarant que la position de la Russie sur la question « est aligné avec celui de la France » dans une certaine mesure.

RT

@RT_com

Friendship Test: furious with ‘s EU army initiative
READ MORE: https://youtu.be/UEnKazJJhVU 

Macron a récemment relancé les plans ambitieux de création d’une force militaire européenne combinée en affirmant qu’elle est essentielle à la sécurité de l’Europe. Il a également déclaré que l’UE devait devenir indépendante de son principal allié d’outre-Atlantique, provoquant une réaction de colère de Washington.

Le président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump, a critiqué cette idée en la qualifiant de « très insultante » et en demandant à l’Europe de rembourser les États-Unis d’Amérique pour leur « subvention de l’OTAN ». Les dirigeants des Etats-Unis d’Amérique et de la France ont ensuite tenté de dissiper les divergences en convenant de la nécessité d’une «Europe plus forte» et ont qualifié le créneau de «malentendu».

‘Misunderstanding’? Trump & Macron agree on need for ‘strong Europe’ after Don bashes EU army — RT…

Europe should be “strong” and shoulder a larger share of the NATO defense burden, Donald Trump and Emmanuel Macron agreed when they met after the US president slammed the French leader’s idea of a…

rt.com

30 people are talking about this

Cependant, ils ne semblent apparemment pas s’être mis d’accord sur un compromis, car Trump insistait toujours sur le partage du «fardeau de l’OTAN» alors que Macron montrait qu’il n’était pas prêt à renoncer à son idée d’une force européenne.

Vous aimez cet article? Partagez-le avec vos amis!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :