A la Une

Moscou: « L’Occident a perdu la guerre en Afghanistan »

Des soldats des Etats-Unis d’Amérique tirent un obus de mortier lors d’un exercice dans la province de Paktika, en Afghanistan, le 29 octobre 2012. / Goran Tomasevic / Reuters

Moscou ne concurrence pas les Etats-Unis d’Amérique en Afghanistan, mais les intérêts de la Russie et de ses alliés en matière de sécurité sont en jeu, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

Les talibans n’accepteront de négocier avec Kaboul « que lorsqu’il y aura un accord avec les États-Unis d’Amérique sur le calendrier du retrait des troupes d’Afghanistan », selon ce qu’a affirmé lundi Zamir Kabúlov dans la salle de presse, représentant spécial du président russe pour l’Afghanistan et directeur du deuxième département asiatique du ministère russe des Affaires étrangères.

Kaboulov a décrit la deuxième réunion sur l’Afghanistan dans le format de Moscou, qui s’est tenue la semaine dernière dans la capitale russe avec la participation de représentants des talibans.

« Nous n’avions pas l’intention d’entamer des négociations directes lors de cette réunion, mais le fait même que, pour la première fois, les représentants des parties au conflit en Afghanistan se soient retrouvés dans la même pièce, prêts à prendre la parole, constitue un premier pas vers de nouveaux pourparlers de paix à grande échelle », a déclaré le diplomate.

« Les Etats-Unis d’Amérique ne résolvent pas le problème, ils l’augmentent »

Par ailleurs, le représentant du ministère russe des Affaires étrangères a souligné que le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique « a eu suffisamment de temps, 17 ans, pour accomplir une grande partie de ses intentions » en Afghanistan. Toutefois, si en 2001 la présence des talibans dans le pays asiatique était « nulle », ils contrôlent aujourd’hui « plus de 60% du pays », a-t-il déclaré. « Quel genre de présence est-ce qui ne résout pas le problème, mais contribue plutôt à sa croissance? », a demandé M. Kaboulov, soulignant que « l’Occident avait perdu » la guerre en Afghanistan.

Le diplomate a souligné qu’il n’y avait pas de concurrence entre Moscou et Washington, mais que les Etats-Unis d’Amérique « sont très éloignés » de l’Afghanistan, les intérêts de la Russie et de ses alliés en matière de sécurité nationale « sont en jeu ».

Par conséquent, Moscou préconise « une approche régionale » pour résoudre le conflit afghan, car « seuls les pays de la région, y compris l’Afghanistan, souhaitent résoudre le problème de ce pays ». A cet égard, il s’est montré reconnaissant envers les pays qui peuvent offrir « une aide sincère et constructive », a conclu Kaboulov.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :