A la Une

La coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique transfère des terroristes de Daesh depuis Hasakah en Syrie – Rapports

CC BY-SA 3.0 / haitham alfalah / AL-Hasakah Syrie

Selon des rapports antérieurs de SANA, plus de 60 civils ont été tués ou blessés lors d’une frappe aérienne menée par la coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique sur la ville d’Al Sha’afa à Deir Ez-Zor.

La coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique a évacué l’autre jour un certain nombre de terroristes de Daesh* par hélicoptère de la province de Hasakah vers un lieu inconnu, a fait savoir l’agence SANA.

« Le 10 novembre, les hélicoptères de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis d’Amérique ont évacué trois militants du village d’As-Suwayda, dans le nord-est de la province de Hasakah, et dirigés dans une direction inconnue », a indiqué l’agence, citant ses sources.

La coalition n’a pas encore commenté les rapports.

Le général Hassan Akhmad Hassan, chef de la division politique de l’armée syrienne, a déclaré lors d’une interview avec Sputnik que les États-Unis d’Amérique et leurs alliés soutiennent les terroristes en Syrie au lieu de les combattre, les surveillant plutôt et leur attribuant des mandats. Pour prouver cette affirmation, le général a fait état de rapports selon lesquels des chefs de Daech auraient été évacués à plusieurs reprises vers des lieux sûrs par des avions et des hélicoptères des Etats-Unis d’Amérique.

En particulier, les 22 septembre et 7 octobre, SANA a annoncé que la coalition avait emmené des terroristes et des chefs de Daech hors de la province de Deir ez-Zor, où se trouve la forteresse de Daesh. Le bureau de presse de l’équipe des opérations conjointes a déclaré à Sputnik à la suite des informations selon lesquelles la coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique n’avait mené aucune opération visant à évacuer les militants de Daech.

LIRE PLUS: Des rapports de probation menés par la coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique à propos de grèves qui ont tué des civils en Syrie

Début novembre, Damas a accusé la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique de violer le droit international et de tuer des civils dans une lettre aux Nations Unies, affirmant que Washington ne respectait pas son engagement de lutter contre le terrorisme dans ce pays déchiré par la guerre. Le ministère syrien des Affaires étrangères a exhorté les Nations Unies à ouvrir une enquête sur une frappe aérienne meurtrière menée par la coalition à Deir ez-Zor, dans laquelle 62 personnes ont été tuées et des dizaines de blessées.

Cette déclaration fait suite à une série d’attentats à la bombe contre la ville de Hajin, qui ont notamment entraîné, selon SANA, des attaques au phosphore blanc. Un porte-parole de la coalition a nié à l’époque l’utilisation de la substance interdite.

*Daesh, également connu sous le nom d’ISIS, État islamique, est un groupe terroriste interdit en Russie.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :