A la Une

Zuma se joint à Thales pour obtenir la suspension définitive des poursuites pour corruption

L’autorité nationale chargée des poursuites au KwaZulu-Natal a confirmé que l’ancien président Jacob Zuma a déposé une demande de suspension permanente des poursuites dans son procès pour corruption.

Natasha Karra, de la NPA, a confirmé aux médias: «C’est une affaire très médiatisée qui ne peut pas encore divulguer le contenu de l’affidavit, mais qui peut confirmer que l’équipe juridique de l’ancien président a déjà déposé une demande».

«L’affaire se poursuivra devant la haute cour de Pietermaritzburg le 30 novembre», a-t-elle ajouté.

Dans le cadre de cette requête, Zuma demande au tribunal de statuer sur l’arrêt de la procédure pénale, entravant la poursuite de la procédure judiciaire engagée dans son procès. Le tribunal peut ensuite lever la suspension et reprendre la procédure en fonction des événements survenus après la commande de la suspension.

L’ancien président devrait avoir suivi la demande de la société française Thales en affirmant que l’affaire était âgée de 17 ans et que son procès avait été retardé trop longtemps, ce qui pourrait le conduire à être traité injustement, demandant ainsi à la NPA de revoir sa décision d’engager des poursuites.

Date limite du vendredi

Les avocats de Zuma ont eu jusqu’à vendredi pour soumettre la requête afin de mettre fin à son procès pour corruption, qui a déjà fait l’objet de nombreux reports.

L’ancien président fait face à 16 chefs d’accusation de corruption, de fraude, de blanchiment d’argent et de racket, liés aux 783 paiements que Thales aurait fait à l’ancien président dans le cadre de la vente d’armes.

RAPPORT SPÉCIAL: La transaction d’armes

Jeudi, Thales a déposé un recours devant la Haute Cour du KwaZulu-Natal afin que l’accusation soit définitivement écartée.

« Thales fait valoir qu’une suspension permanente des poursuites à son encontre constitue un redressement constitutionnel juste et équitable dans les circonstances », selon des documents judiciaires.

«Dans cette requête, la cause d’action de Thales est la violation de son droit à un procès équitable, fondé à la fois sur son droit de faire entamer et de conclure tout procès à son encontre sans retard déraisonnable et sur son droit de produire et de contester des preuves», lit-on dans la demande.

Selon Thales, ils contestent la validité de la poursuite et le retard déraisonnable de celle-ci.

Lors de la comparution précédente de Zuma le 27 juillet, l’équipe juridique de l’ancien président, récemment nommée, a déclaré qu’elle avait besoin de temps pour comprendre l’affaire.

Pelane Phakgadi

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : News 24

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :