A la Une

La Chine vient de jeter la plus grosse charge de titres du Trésor des Etats-Unis d’Amérique en 8 mois

© Getty Images

En septembre, la part de la Chine dans les avoirs en bons du Trésor des Etats-Unis d’Amérique a enregistré la plus forte baisse depuis janvier, les tensions commerciales en cours avec Washington ayant contraint la plus grande économie du monde à prendre des mesures pour stabiliser sa monnaie nationale.

Toujours le principal détenteur étranger de la dette extérieure des Etats-Unis d’Amérique, la Chine a réduit sa part de près de 14 milliards de dollars, les avoirs du pays tombant à 1 150 milliards de dollars contre près de 1 170 milliards de dollars en août, selon les dernières données du département du Trésor. La chute marque le quatrième mois consécutif de baisse. La Chine est suivie par le Japon, dont la part dans les titres du Trésor des Etats-Unis d’Amérique est tombée à 1 030 milliards de dollars, son plus bas niveau depuis octobre 2011.

Washington a accéléré les émissions du Trésor pour éviter une croissance potentielle du déficit fédéral en raison de la réduction massive des impôts imposée par le président Donald Trump, ainsi que de l’accord de dépenses fédéral approuvé par le gouvernement en février.

Les achats de dette publique des États-Unis d’Amérique par la Chine ont diminué au cours des derniers mois. La dernière baisse vient s’ajouter à l’escalade du conflit commercial entre Pékin et Washington sur le déséquilibre commercial, l’accès au marché et le vol présumé de secrets technologiques des Etats-Unis d’Amérique par des entreprises chinoises. Jusqu’à présent, les États-Unis d’Amérique ont imposé des droits de douane de 200 milliards de dollars sur les produits chinois et Pékin a riposté avec des droits de douane sur 60 milliards de dollars de produits des Etats-Unis d’Amérique et a cessé d’acheter du brut des Etats-Unis d’Amérique.

Les parties seraient sur le point de reprendre les négociations commerciales lors de la réunion du G-20 des économies développées du monde qui se tiendra en Argentine le 30 novembre. Jusqu’à présent, Pékin a présenté une liste de concessions possibles. Vendredi, le président des Etats-Unis d’Amérique a annoncé qu’il laisserait de côté « quatre ou cinq » des grosses questions souhaitées par les Etats-Unis d’Amérique.

«La Chine veut faire un marché. Ils ont envoyé une liste de choses qu’ils sont disposés à faire, c’est une liste volumineuse qui n’est tout simplement pas acceptable pour moi. Mais à un moment donné, je pense que nous nous débrouillons extrêmement bien avec la Chine», a déclaré Trump à la presse.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :