A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique plongent le Duc et la Duchesse de Sussex dans le «Pire Cauchemar» fiscal – Rapports

© REUTERS / Chris Jackson/Pool

Le palais de Buckingham serait sur le point de se tourner vers une équipe de financiers spécialement engagée pour des consultations sur les tensions financières alimentées par la stricte agence fiscale des Etats-Unis d’Amérique, l’IRS, à l’égard de la nouvelle duchesse de Sussex, qui est toujours citoyenne des Etats-Unis d’Amérique (EUA).

La famille royale est confrontée à un «cauchemar» fiscal pendant les cinq prochaines années, jusqu’à ce que Meghan abandonne finalement sa citoyenneté des Etats-Unis d’Amérique et devienne un sujet britannique à part entière. Chaque centime dépensé ou gagné, et chaque cadeau qui lui est présenté tombent sous l’œil vigilant de la très exigeante Internal Revenue Services des États-Unis d’Amérique, selon un rapport récent publié par le Sunday Express.

Le contrôle s’étend notamment à quiconque, d’une manière ou d’une autre, de son argent ou de tout autre soutien, y compris son mari Harry et le reste de la famille royale, avec la philanthropie, les fonds destinés à paralyser les finances royales du Royaume-Uni et à réduire à néant sa fortune estimée à 5 millions de dollars des Etats-Unis d’Amérique.

« Nous sommes en train de regarder un niveau de risque financier auquel la famille royale n’a jamais eu à faire face auparavant. C’est le pire cauchemar de la famille royale », a déclaré un assistant dans cette édition.

Selon la réglementation des Etats-Unis d’Amérique, les citoyens sont tenus de payer des impôts non seulement sur quelque chose qui leur appartient personnellement, mais aussi sur tout ce qui leur est rendu « disponible » par des tiers, les revenus et les biens de ces derniers devant également être déclarés. Pour régler le problème, les membres de la famille royale devraient embaucher une équipe de consultants financiers des Etats-Unis d’Amérique.

Tout d’abord, Meghan est obligée de fournir au fisc des Etats-Unis d’Amérique des détails complets sur ses finances si elle et son mari ont des avoirs communs, des comptes bancaires ou des fiducies offshore d’une valeur supérieure à 143 100 £. Par ailleurs, l’IRS peut demander même l’accès aux comptes de la reine, car elle permet au couple de vivre gratuitement dans le cottage de grâce Nottingham, situé dans l’enceinte du palais de Kensington.

Une réglementation stricte en matière de taxation des avantages suppose également que les articles de bijouterie, y compris la bague de fiançailles sans prix de Meghan, les tenues de créateurs et même les voitures louées puissent faire l’objet d’un examen approfondi. En cas de non-divulgation, la moitié de la valeur de l’actif peut être réclamée à titre de pénalité.

« Le système d’imposition du revenu des Etats-Unis d’Amérique est basé sur la citoyenneté, donc en tant qu’Américain, peu importe l’endroit dans le monde où vous vivez et travaillez – vos affaires fiscales sont toujours l’affaire d’Oncle Sam », a déclaré le spécialiste en fiscalité des Etats-Unis d’Amérique, à DailyMail.com Alistair Bambridge, de Bambridge Accountants, en février, ajoutant que Meghan, comme tout autre citoyen des Etats-Unis d’Amérique, doit déclarer son revenu et ses biens chaque année.

[Ces citoyens des Etats-Unis d’Amérique doivent pourtant payer des impôts dans les pays d’accueil respectifs, est-ce une double imposition ou les EUA empêchent ces pays de prélever les impôts dus ? Est-ce une des raisons qui poussent les multinationales d’essayer toujours par tous les moyens de rouler dans la farine les autres nations en matière de fiscalité ? Si cela arrive à la Grande-Bretagne qu’en est-il des pays les moins puissants ? MIRASTNEWS].

Selon un ancien collaborateur cité par Express, les procédures fiscales des Etats-Unis d’Amérique sont très différentes de celles de l’administration des douanes et des revenus de sa majesté, qui a longtemps établi un bon contrat éprouvé avec la famille royale:

« Tout doit être déclaré. Cela signifie un niveau d’ouverture et de contrôle des finances publiques auquel la famille royale n’est pas habituée. Il existe une relation très confortable entre le palais et le HMRC, dans laquelle la famille royale verse une certaine taxe et le percepteur est très reconnaissant », a expliqué l’ancien assistant.

LIRE PLUS: #PrinceBrexit ou #PrincessBrexit? Twitter après la grossesse de Meghan Markle

Pendant ce temps, le futur père Harry, qui a épousé l’actrice Meghan Markle [citoyenne] des Etats-Unis d’Amérique en mai, a été élu l’homme le plus moderne de Grande-Bretagne, après l’ancien capitaine britannique David Beckham et l’acteur Idris Elba, que beaucoup ont souhaité voir jouer le rôle du prochain James Bond.

Traduction et questionnement : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Les Etats-Unis d’Amérique deviennent un cauchemar pour Meghan Markle

1069927963

Bien qu’elle se soit mariée avec un membre de la famille royale britannique plus tôt cette année et soit devenue la duchesse de Sussex, Meghan Markle est toujours citoyenne des Etats-Unis d’Amérique (EUA) et doit payer des impôts aux États-Unis d’Amérique.

Selon Express, l’épouse du prince Enrique (Harry) est actuellement aux prises avec un cauchemar en matière d’impôt, alors que des responsables des EUA enquêtent sur le fait que Meghan et son mari doivent au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique une partie de leur fortune.

Le vrai couple devra peut-être payer des impôts aux États-Unis d’Amérique non seulement pour les cinq millions de dollars que possède Meghan, mais également pour la principale source de fortune privée du Prince Enrique, un fonds en fiducie qui lui procure un bénéfice de 300 000 livres par an – près de 386 000 dollars – et pour celui qui paie des impôts au Royaume-Uni.

La fortune du prince Enrique provient d’un fonds en fiducie de 20 millions de livres sterling – plus de 25 millions de dollars – hérité de sa mère, la princesse Diana, et de la reine mère. [Comment les législateurs du Royaume-Uni ont-ils fait pour n’avoir pas pensé à protéger légalement ce type d’imposture fiscale ? Quelle législation prévaut dans ce genre de cas ? Le couple marié habite dans quel pays aux Etats-Unis d’Amérique ou au Royaume-Uni ? Les avoirs du couple et activités économiques se situent dans quels pays ? Devrait-il être doublement imposé ou le Royaume-Uni devrait-il renoncer à ses droits légitimes de taxation dans le cas où les activités et avoirs seraient basés en Grande-Bretagne ? MIRASTNEWS].

Ne manquez pas ça: Sexe et drogues: les révélations du père de Meghan Markle reviennent surprendre le monde

Même les finances de la reine Elizabeth et du prince Charles peuvent être soumises à un examen approfondi en vertu des règles fiscales des États-Unis d’Amérique, si elles fournissent des fonds et un soutien au couple royal.

« Nous observons un niveau d’exposition financière auquel la famille royale n’a jamais eu à faire face auparavant, c’est le pire cauchemar de la vraie affaire », a déclaré l’un des véritables conseillers aux médias.

Conformément à la législation des Etats-Unis d’Amérique, des impôts sont perçus sur le revenu disponible, qu’ils soient ou non en la possession du contribuable. Cela signifie que ce n’est pas seulement l’argent des ducs de Sussex qui pourrait être taxé.

Selon la publication, Buckingham Palace recrutera une équipe d’experts financiers des Etats-Unis d’Amérique pour l’aider à préparer les déclarations de revenus de Meghan, ce qui pourrait prendre quelques années avant qu’elle devienne enfin citoyenne britannique.

Cela peut vous intéresser: cinq enfants? Le princeEnrique sait déjà combien d’héritiers il pense avoir

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :