A la Une

Incidence sur le marché: Dow perd 550 points, les technologies est en panne, perdant plus de 1000 milliards de dollars en valeur

© Getty Images / Alex Wroblewski

Les actions ont continué de chuter mercredi, en partie à cause du recul des actions technologiques des Etats-Unis d’Amérique, qui ont contribué à propulser le long marché haussier de Wall Street.

Les marchés asiatiques ont chuté après deux jours de liquidation à Wall Street. L’indice composite de Shanghai a perdu 0,05%, tandis que le Nikkei du Japon a perdu 0,35%. Plus tôt mardi, le Nasdaq a clôturé à son plus bas niveau en plus de sept mois avec le S & P 500 et le Dow Jones ayant atteint son plus bas niveau depuis la fin octobre.

Les actions des Etats-Unis d’Amérique sont déjà dans un marché baissier, a averti Morgan Stanley, expliquant que plus de 40% de l’indice S & P 500 était en baisse de 20% par rapport aux plus hauts récents. Wall Street définit un marché baissier comme une chute de 20% ou plus du plus haut de ses actions depuis 52 semaines.

Holger Zschaepitz @Schuldensuehner

Hey Guys, here is the new episode of our @welt Podcast. We discuss the curse of bigness & whether FAANG will ruin our mkts & democracy. We argue whether Hartz IV is asocial or the secret of the German econ miracle. Just hear, share, & leave us some reviews https://www.welt.de/podcasts/deffner-und-zschaepitz/article184197316/Deffner-Zschaepitz-Podcast-Folge-29-Ist-Hartz-IV-asozial.html?wtmc=socialmedia.twitter.shared.web 

« Le marché annonce fort que de mauvaises nouvelles vont arriver », a déclaré Michael Wilson, stratège en actions de Morgan Stanley.

Alors que les investisseurs continuaient à fuir les technologies chéries qui avaient déjà fait monter le marché, les cinq actions «FAANG» (Facebook, Amazon, Apple, Netflix et Google-parent Alphabet) ont clôturé lundi en marché baissier. Les majors de la technologie ont collectivement perdu plus de 1 000 milliards de dollars de valeur de marché depuis leurs plus hauts sommets sur une base intraday. Apple a mené les pertes du groupe, avec une baisse de 4,8%.

Les experts affirment que les pertes ont été provoquées par des préoccupations, notamment la hausse des taux d’intérêt, la chute du prix du pétrole et la guerre commerciale entre les Etats-Unis d’Amérique et la Chine.

« Nous anticipons davantage de faiblesse en Chine et un net ralentissement aux États-Unis d’Amérique l’an prochain », ont déclaré à Reuters les économistes de Capital Economics. «Compte tenu de la nature très cyclique du secteur des technologies de l’information (TI), nous soutenons depuis un certain temps que la croissance de ses bénéfices serait particulièrement pénalisée dans ces circonstances», ont-ils déclaré.

David Kostin, stratège en chef des actions des Etats-Unis d’Amérique chez Goldman Sachs, a écrit à ses clients: «En termes simples, les actions ont déjà commencé à prendre en compte le risque de ralentissement économique.»

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a déclaré mardi que l’économie des Etats-Unis d’Amérique « se portait bien », mais a exhorté la Réserve fédérale des Etats-Unis d’Amérique à maintenir les taux d’intérêt bas.

« Je pense que nous avons beaucoup plus de problèmes avec la Fed qu’avec n’importe qui d’autre », a déclaré Trump à la presse.

Certains analystes estiment toutefois que la préoccupation majeure du marché est exagérée. « Je ne pense pas que nous nous dirigeons vers une récession », a déclaré à CNN Business David Kelly, stratège en chef chez JPMorgan. « Le ralentissement de l’économie et les problèmes du marché vont rester la main de la Fed. »

Le stratège a déclaré qu’il pensait que l’administration Trump « se retirerait » de la guerre commerciale entre les Etats-Unis d’Amérique et la Chine si elle voyait dans le risque une récession potentielle.

Pour plus d’articles sur l’économie et la finance, visitez la section Economie de MIRASTNEWS

Si vous aimez cet article, partagez-le avec vos amis!

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

L’injection d’héroïne monétaire dans l’économie de la Fed a créé la plus grande bulle de tous les temps – Schiff à Boom Bust de RT

© Global Look Press / Frank Bienewald

Alors que les marchés des Etats-Unis d’Amérique ont plongé profondément cette semaine, Boom Bust de RT parle au gourou des marchés et au PDG d’Euro Pacific Capital, Peter Schiff, de la récession.

L’expert a déclaré qu’il s’agissait d’un très jeune marché baissier et que ce serait similaire, voire pire, que le marché baissier de 1966-1982. «Il a fallu 16 ans au Dow pour atteindre un nouveau sommet et au cours de cette période, l’inflation a pris environ 70% de sa valeur. Cette fois, je pense que ça va être pire», a déclaré Schiff.

Il explique que les traders ne comprennent pas que « nous sommes sur le point de finir la grande récession qui a commencé il y a 10 ans en 2008, car tout ce que la Fed a réussi à faire a été d’interrompre ce processus. »

Quelque 10 années d’endettement, d’emprunt et de dépenses supplémentaires ont tout simplement facilité la réinflation d’une bulle encore plus grande que celle qui était apparue auparavant. En conséquence, notre situation économique est «bien pire que celle que nous avions auparavant à la veille de la dernière crise financière. Le processus de finition va donc être beaucoup plus sévère», a averti l’expert.

Selon Schiff, « Il n’y a rien de sain dans ce qui se passe, c’est une bulle qui se dégonfle, c’est exactement comme cela a commencé en 2008, seulement il s’agit d’une bulle plus grosse qui produira une crise plus grave. »

Selon l’économiste, cette fois-ci, la Réserve fédérale a injecté beaucoup plus d’héroïne monétaire dans l’économie et maintenu les taux d’intérêt à zéro pendant six ans. Cela fait donc neuf ans que les taux d’intérêt sont extrêmement bas, ce qui a provoqué une bulle du crédit beaucoup plus grande que celle de 2008.

LIRE AUSSI: Le marché boursier est en chute libre et pour une très bonne raison – le gourou des investissements, Jim Cramer

«Nous avons une bulle dans l’immobilier, nous avons une bulle dans les actions, dans les obligations et nous avons partout des bulles qui ont éclaté et l’air est sorti. Et l’économie est beaucoup plus en difficulté.» Schiff a souligné que cette fois, la Fed ne pourra pas renflouer qui que ce soit.

«Il n’y a pas de plus grosse bulle que la Fed pourrait souffler, c’est ça, et la Fed a fini de souffler des bulles. Nous devons enfin faire face aux conséquences et, comme nous avons lancé la canne pendant des années, les conséquences sont beaucoup plus graves», conclut l’expert du marché.

[Que faisiez-vous pendant les temps chauds demanda l’observateur-médecin avisé à l’infirmier, j’injectais lui répondit-il insouciant. Eh bien, injectez maintenant dit le médecin ! MIRASTNEWS].

Pour plus d’articles sur l’économie et la finance, visitez la section Economie de MIRASTNEWS

Si vous aimez cet article, partagez-le avec vos amis!

Traduction et commentaire : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :