A la Une

Anonymus révèle des opérations spéciales secrètes du Royaume-Uni sur la guerre hybride dans l’UE

CC0

Le Brexit est-il synonyme d’une colonisation rampante des pays de la planète par Londres ?

Un groupe de hackers affirme avoir obtenu des documents faisant la lumière sur les activités d’une ONG basée à Londres qui a officiellement une noble mission: « défendre la démocratie contre la désinformation ». Au lieu de cela, le projet, connu sous le nom d’Integrity Initiative, aurait été utilisé par Londres pour s’immiscer dans les affaires intérieures des pays européens.

Le groupe de hackers en ligne Anonymous, a déclaré vendredi que le gouvernement britannique avait créé un « service secret d’informations à grande échelle«  en Europe, aux Etats-Unis d’Amérique et au Canada, destiné à se mêler des affaires intérieures des pays européens.

Anonyme, citant un « grand nombre » de documents divulgués, a déclaré qu’Integrity Initiative, un réseau de clusters en Europe et en Amérique du Nord lancé à l’automne 2015 pour « révéler et combattre la propagande et la désinformation », était en réalité un projet financé et géré par « Contacts cachés dans les ambassades britanniques. »

LIRE PLUS: Les services secrets des Etats-Unis d’Amérique critiquent le rapport des médias britanniques selon lequel un « espion russe » est irresponsable

Comme exemple le plus frappant des activités du projet, le groupe de hackers cite son opération « Moncloa » en Espagne, qui aurait été lancée plus tôt cette année pour empêcher le colonel Pedro Baños, connu pour ses sympathies pro-russes, d’être nommé du bureau de renseignement influent de l’Espagne. Le chapitre espagnol a accompli sa tâche « en quelques heures », indique le rapport, empêchant une voix pro-russe de façonner la politique espagnole.

© Photo : Screenshot
Une capture d’écran d’un document décrivant les progrès de l’opération Mocloa fournie par Anonymus

Selon les documents d’Anonymus, le pôle espagnol d’Intégrité Initiative aurait lancé une campagne sur Twitter en juin 2018 pour susciter les turbulences dans les médias et inciter les partis politiques espagnols à demander au Premier ministre Pedro Sanchez d’annuler cette nomination.

Anonymous affirme que les services de renseignement britanniques sont en mesure de mener des opérations similaires en France, en Allemagne, en Italie, en Grèce, aux Pays-Bas, en Lituanie, en Norvège, en Serbie et au Monténégro. Le groupe affirme que Londres cherche à créer des clusters similaires à travers le monde à long terme, notamment au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe, dans le cadre de la « colonisation silencieuse des deux anciens voisins britanniques de l’UE et des alliés de l’OTAN. »

© Photo: Capture d’écran
Un aperçu d’une liste de contacts cachés dans les ambassades britanniques fournie par Anonymus

« Tout le travail est fait dans le plus grand secret par le biais de contacts dissimulés dans les ambassades britanniques, ce qui donne à penser que la Grande-Bretagne utilise une excuse plausible pour créer un système mondial d’influence de l’information et d’ingérence politique dans les affaires des autres pays ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Anonymus souffle un énorme psyop en Europe et c’est financé par le Royaume-Uni et les Etats-Unis d’Amérique (EUA)

© REUTERS/Mark Makela

Anonymus a publié des documents qui, selon lui, ont mis au jour un psyop massif dirigé par le Royaume-Uni afin de créer un « service secret d’informations à grande échelle » en Europe, le but étant de contrecarrer la « propagande russe ».

Dans une décharge de documents le 5 novembre, le groupe a exposé la « Integrity Initiative » basée au Royaume-Uni, qui aurait été mise en place par le très inquiétant Institute for Statecraft en 2015.

L’objectif principal est « de fournir une réponse occidentale coordonnée à la désinformation russe et aux autres éléments de la guerre hybride ». L’Institut de statistique est affilié à la Division de la diplomatie publique du siège de l’OTAN et au programme « Prevent » financé par le Home Office. L’objectivité est donc bien sûr à l’avant-plan de leurs travaux.

Sale petit secret: les «groupes de réflexion» font partie des principaux responsables de la crise de la désinformation dans les médias

Bryan MacDonald est un journaliste irlandais basé en Russie.

La plupart des consommateurs ignorent le sale petit secret des médias traditionnels (mainstream). Les groupes de réflexion profitent de plus en plus de budgets de nouvelles serrés pour influencer l’agenda de la presse en faveur de leurs sponsors.

Il y a des décennies, ces entreprises fonctionnaient généralement comme des avis de politique. Certaines étaient bien énumérées comme des «maisons de retraite» pour distingués fonctionnaires ou intellectuels. Cependant, à l’époque moderne, il est devenu impossible de les distinguer des entreprises de lobbying. Avec les budgets pour correspondre… Lire la suite…

Fonctionnant avec un budget de 1,9 million de livres sterling (2,4 millions de dollars des Etats-Unis d’Amérique), l’Initiative pour l’intégrité, secrète, est composée de «clusters» de responsables politiques locaux, de journalistes, de militaires, de scientifiques et d’universitaires. L’équipe se consacre à la recherche et à la publication de « preuves » de l’ingérence de la Russie dans les affaires européennes, tout en influençant les dirigeants en coulisse, affirment les documents.

L’establishment britannique semble mener les activités mêmes dont lui et ses alliés accusent depuis longtemps le Kremlin, avec peu ou pas de preuves corroborantes. Le programme vise également à « changer les mentalités en Russie même » et à influencer les russophones de l’UE et de l’Amérique du Nord, indique l’un des documents divulgués.

À l’heure actuelle, le vaste réseau aurait des clusters pour l’Espagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Grèce, les Pays-Bas, la Lituanie, la Norvège, la Serbie et le Monténégro … mais il y a plus encore!

Selon la fuite d’Anonymous, d’importants projets d’élargissement de la sphère d’influence en Europe de l’Est, aux Etats-Unis d’Amérique et au Canada, ainsi que dans la région MENA, seraient en cours.

Le travail des clusters est apparemment effectué dans le plus grand secret, via des contacts cachés dans toutes les ambassades du Royaume-Uni. Les réclamations concernant des fuites, dont certaines sont répertoriées dans la documentation.

Dans les documents, l’Initiative pour l’intégrité indique que le partage de l’analyse des prétendues « attaques russes » (citation nécessaire) avec d’autres pays du réseau au niveau gouvernemental augmenterait probablement la « collaboration et la cohésion de l’Alliance ».

L’initiative prétend qu’il ne s’agit pas d’un organisme gouvernemental, bien sûr, mais travaille avec des « agences gouvernementales » britanniques anonymes. L’initiative a reçu un financement de 168 000 £ de la diplomatie publique du siège de l’OTAN et de 250 000 £ du département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique, selon les documents.

Parmi ses membres présumés figurent des députés britanniques et des journalistes « indépendants » de haut niveau, penchants pour le sentiment anti-russe dans leur œuvre collective en ligne, comme en témoigne un bref coup d’œil sur leur fil Twitter.

Edward Lucas, journaliste pour le Times.

Edward Lucas

@edwardlucas

Why did nobody in British govt — Cabbinet Office, Home Office, Foreign Office, Justice Ministry — notice upcoming Russian coup at @INTERPOL_HQ ? @Number10press claims we (now) have seamless whole of govt approach to Russia and other hostile states

Bob Seely, MP.

Bob Seely MP

@IoWBobSeely

Please see my latest on , sanctions and how oligarch cash funds Russia’s political war against the . My article accompanies hard-hitting @CommonsForeign report. Re , we need to say what we mean and mean what we say.https://www.conservativehome.com/platform/2018/05/bob-seely-kremlin-linked-oligarchs-money-is-used-to-harm-our-democracy-we-must-defend-ourselves.html#comments 

Bob Seely: Kremlin-linked oligarchs’ money is used to harm our democracy – we must defend ourselves

Those who run Russia believe themselves to be in a ‘political war’ with the West. We need to treat the Kremlin as a threat rather than an irritant.

conservativehome.com

Dans un exemple particulier donné en tant qu’étude de cas des activités du groupe, la documentation révèle l’efficacité de la stratégie. Selon les documents, la « campagne Moncloa » a été menée par le groupe espagnol du groupe afin d’empêcher la nomination du colonel Pedro Banos au poste de directeur du département espagnol de la sécurité intérieure. Et tout ce qu’il a fallu, c’était une campagne de sept heures et demie, lancée par plusieurs journalistes espagnols renommés, affiliés au groupe secret.

Nacho Torreblanca

@jitorreblanca

Hilo: El Gobierno se dispone a nombrar al Coronel Baños, conocido por sus posiciones prorrusas y pro-Putin en los conflictos de Siria y Ucrania, Director del Departamento de Seguridad Nacional (DSN), un organismo clave situado en La Moncloa.

« Le gouvernement [espagnol] se prépare à nommer le colonel Banos, connu pour ses positions pro-russes et pro-Poutine dans les conflits syriens et ukrainiens, au poste de directeur du département de la Sécurité intérieure, organe clé situé au Moncloa, » a commencé Nacho Torreblanca dans un fil de discussion étendu sur Twitter.

Este nombramiento revela ya sin duda que Sánchez está haciendo un Gobierno de famoseo. El señor Baños es a la geoestretegia lo que un homeópata a la medicina. Eso sí, sale mucho en la tele. Lástima asignar cargos tan frívolamente en puestos tan vitales. https://politica.elpais.com/politica/2018/06/07/actualidad/1528372493_075633.html 

El candidato a director de la Seguridad Nacional es un defensor de Rusia

Pedro Baños declaró “Rusia tiene de todo lo que carecemos nosotros”

elpais.com

Parmi eux – selon les fuites -, l’un des universitaires, Miguel Ángel Quintana Paz, a écrit: « Banos est un géopolitique, tout comme un homéopathe est un médicament. » Nommer une telle personne serait « une honte ».

© http://www.cyberguerrilla.org

Des médias espagnols, tels que El Pais, ont ensuite rendu compte de ces rumeurs. Notamment, des membres de l’équipe britannique, comme le député Bob Seely, figurent également dans le document op de Banos. Ce dernier a perdu face à Miguel Angel Ballesteros.

Interesting choice, possibly a concerning one. ‘s New National Security man is perceived to be pro-Putin.

Integrity Initiative @InitIntegrity

Spain preparing to appoint pro-Putin Pedro Baños as new Director of the National Security Department https://twitter.com/jitorreblanca/status/1004711279536300032 

Le cas est mis en évidence comme l’un des exemples majeurs, mais des opérations similaires peuvent être menées dans de nombreux autres États membres de l’UE, prévient Anonymous lors de sa publication.

RT.com a contacté le Foreign Office britannique et Statecraft et attend leur réponse.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Anonymus révèle des opérations spéciales secrètes du Royaume-Uni sur la guerre hybride dans l’UE — MIRASTNEWS – Peuples Observateurs Avant Garde Togolaise et Africaine
  2. Anonymus révèle des opérations spéciales secrètes du Royaume-Uni sur la guerre hybride dans l’UE — MIRASTNEWS – Avant-Garde Togolaise et Africaine Peuples Observateurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :