A la Une

Existe-t-il une ‘main noire’ agissante ayant fait évoluer le virus ? Ebola au Congo infecte maintenant les nouveau-nés: OMS

Six cas ont été signalés chez des enfants âgés de 2 à 17 ans et un cas chez une femme enceinte.

Bien que le virus Ebola infecte généralement les adultes, ils sont plus susceptibles d’être exposés au virus mortel. (Photo: AP)

Londres: L’Organisation mondiale de la santé a déclaré qu’un nombre inquiétant des nouveaux cas d’Ebola apparus dans la flambée actuelle du Congo concernaient des patients qui ne sont généralement pas connus pour contracter la maladie: les bébés.

Dans une mise à jour publiée cette semaine, l’agence de santé des Nations Unies a signalé 36 nouveaux cas confirmés d’Ebola, dont sept chez des nouveau-nés et des nourrissons de moins de 2 ans.

Six cas ont été signalés chez des enfants âgés de 2 à 17 ans et un cas chez une femme enceinte.

Bien que le virus Ebola infecte généralement les adultes, car ils sont le plus susceptibles d’être exposés au virus mortel, les enfants sont parfois connus pour attraper la maladie lorsqu’ils agissent en tant que dispensateurs de soins.

Peu de cas d’Ebola chez les bébés ont été rapportés, mais les experts pensent que la transmission pourrait avoir lieu par le lait maternel ou un contact étroit avec des parents infectés. Le virus Ebola est généralement transmis par des fluides corporels infectés.

L’OMS a noté que les centres de santé ont été identifiés comme une source de transmission du virus Ebola, les injections de médicaments étant « une cause notable ».

L’OMS a qualifié l’épidémie actuelle du Congo de « complexe et difficile ». Le ministère congolais de la Santé a annoncé la présence de 346 cas confirmés, dont 175 décès, dans ce qui est devenu la pire épidémie d’Ebola de l’histoire du pays.

L’épidémie est en proie à des problèmes de sécurité, des agents de santé ont été attaqués par des rebelles dans des districts où le virus se propageait.

Plus tôt ce mois-ci, les opérations de confinement du virus Ebola ont été interrompues après la mort de sept soldats de la paix des Nations Unies et de 12 soldats congolais, mais toutes les activités ont repris.

Le nombre croissant de cas chez les enfants et les travailleurs de la santé – 39 travailleurs de la santé ont été infectés à ce jour – suggère que les personnes ayant fait face à une épidémie ont de gros problèmes pour arrêter le virus dans les dispensaires et convaincre les personnes de chercher de l’aide lorsqu’elles développent des symptômes.

C’est la première fois que cette partie du Congo fait face à une épidémie d’Ebola. L’OMS a déclaré que le risque de propagation de l’épidémie dans les pays voisins reste « très élevé » mais elle ne recommande pas de restrictions de déplacement.

L’Ouganda a commencé ce mois-ci à vacciner le personnel de santé contre le virus Ebola dans un district frontalier très fréquenté proche de la flambée.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Deccan Chronicle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :