A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique poussent leurs alliés à abandonner Huawei à la suite d’une guerre commerciale avec la Chine – Rapports

© REUTERS / Hannibal Hanschke

Recherche subtile d’appauvrissement et de dépendance des alliés, et de monopole et enrichissement des Etats-Unis d’Amérique!

Cela vient au milieu des soupçons de Washington sur le fait que le plus grand fabricant d’équipements de télécommunications au monde utiliserait ses équipements pour le cyberespionnage dans le cadre d’une coopération avec les services de renseignement chinois.

L’administration Trump a tenté de convaincre les pays alliés de renoncer à l’utilisation de la technologie du géant chinois des télécommunications Huawei, craignant d’être une menace pour la cybersécurité, a rapporté jeudi le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

Washington aurait fait part de ses préoccupations aux gouvernements, ainsi qu’à des fournisseurs d’accès Internet et sans fil dans plusieurs pays alliés qui utilisent largement les équipements Huawei, tels que l’Allemagne, l’Italie et le Japon. Les Etats-Unis d’Amérique envisagent également d’augmenter l’aide financière pour le développement des télécommunications aux pays qui abandonneraient les produits Huawei dans les secteurs public et commercial.

LIRE AUSSI: Le ministère du Commerce de la Chine rejette les nouvelles allégations de cybertheft aux États-Unis d’Amérique

La Maison-Blanche pense que Pékin pourrait mener des cyberattaques et de l’espionnage à l’aide d’équipements de télécommunications fournis par des sociétés chinoises, dont Huawei. Les responsables de Washington pensent également que la Chine pourrait utiliser cette technologie pour pirater ou endommager les réseaux où elle est installée.

Selon WSJ, Washington est particulièrement préoccupé par l’utilisation des technologies Huawei dans les pays qui hébergent des bases militaires des Etats-Unis d’Amérique.

Le géant chinois des télécoms s’est dit mécontent de la prétendue décision du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique. « Huawei est surpris par les comportements du gouvernement américain détaillés dans l’article », a déclaré Huawei dans un communiqué vendredi. « Si le comportement d’un gouvernement dépasse les limites de sa juridiction, une telle activité ne devrait pas être encouragée. »

Huawei a fait l’objet d’un examen minutieux aux États-Unis d’Amérique sous la présidence de Donald Trump, lorsque les relations entre Washington et Pékin se sont détériorées à la suite de différends commerciaux et technologiques.

À la mi-août, le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a signé un projet de loi interdisant l’utilisation par le gouvernement d’engins de Huawei, de ZTE et d’autres sociétés chinoises. Cette décision a été prise à la suite de l’interdiction faite aux magasins de vente au détail situés dans les bases militaires des Etats-Unis d’Amérique de vendre des téléphones mobiles Huawei et ZTE, craignant qu’ils « ne présentent un risque inacceptable pour le personnel, les informations et la mission du département ».

Une semaine seulement après la décision de Trump, l’Australie a interdit à Huawei et à ZTE de fournir la technologie 5G aux réseaux du pays, provoquant une réaction brutale de la part de deux des plus importants fournisseurs d’équipements de télécommunication au monde. Huawei a qualifié l’interdiction comme « politiquement motivée », étant donné qu’elle est venue sur les talons des allégations de Canberra d’ingérence chinoise dans sa politique.

Traduction et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Les Etats-Unis d’Amérique exhortent leurs alliés à fuir Huawei: WSJ

Manipulation des alliés par les Etats-Unis d’Amérique

Les Etats-Unis d’Amérique tentent de persuader les sociétés de téléphonie mobile et les fournisseurs d’accès Internet des pays alliés de renoncer aux équipements fabriqués par le géant chinois des télécommunications Huawei, évoquant des risques de cybersécurité, a rapporté un média vendredi.

La campagne de lobbying, qui cible également des représentants du gouvernement, a lieu dans des pays alliés où les équipements Huawei sont largement utilisés, tels qu’en Allemagne, en Italie et au Japon, a rapporté le Wall Street Journal, citant des personnes au fait de la situation.

Les Etats-Unis envisagent également une aide financière accrue pour le développement des télécommunications dans les pays qui évitent d’utiliser des équipements fabriqués en Chine, ont déclaré certains d’entre eux, selon le journal.

Huawei, l’un des plus importants fournisseurs d’équipements et de services de télécommunication au monde, a fait l’objet d’un examen minutieux dans certains pays, notamment les États-Unis d’Amérique et l’Australie, pour ses liens présumés étroits avec Pékin.

Huawei a longtemps réfuté les accusations de risques pour la sécurité et les liens avec les services de renseignement chinois.

L’un des soucis des États-Unis d’Amérique concerne l’utilisation d’équipements de télécommunication chinois dans les pays dotés de bases militaires des Etats-Unis d’Amérique, telles que l’Allemagne, l’Italie et le Japon, a déclaré le journal, selon des personnes proches du dossier.

Traduction et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : The pioneer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :