A la Une

Le chef de la sécurité ukrainienne a déclaré que des agents de renseignements étaient à bord de navires de la marine lors de la confrontation de Kerch

Bateaux d’artillerie blindés de la marine ukrainienne © Ministère de la Défense de l’Ukraine / Flickr

Les navires de la marine ukrainienne qui entraient dans les eaux russes au large des côtes de Crimée avaient des officiers du contre-espionnage à bord, a reconnu le service de sécurité de Kiev.

Vasily Gritsak, chef du Service de sécurité de l’Ukraine (SBU), a confirmé que des officiers du contre-espionnage se trouvaient à bord des navires qui empruntaient les eaux russes dans le détroit de Kertch dimanche.

Les agents fournissaient régulièrement « un soutien en matière de contre-espionnage à l’unité de la marine ukrainienne », lit-on dans une déclaration du SBU.

Les officiers du contre-espionnage font généralement partie de l’armée et sont déployés en première ligne, a ajouté l’agence, ajoutant que « cela restera toujours ainsi ».

Gritsak a accusé la Russie d’utiliser une force excessive contre les navires ukrainiens. Citant des « renseignements confirmés », le communiqué indiquait qu’un avion russe avait tiré deux missiles sur les navires ukrainiens pendant la confrontation, laissant un officier du SBU « sérieusement blessé ».

Cela intervient après que le FSB ait déclaré qu’il y avait à bord deux agents ukrainiens qui ont coordonné la « provocation » dans le détroit de Kertch. L’agence de sécurité russe a également filmé trois hommes, identifiés comme un agent de contre-espionnage de la SBU, un officier de la marine et un marin.

S’exprimant devant la caméra, ils ont déclaré que les équipages avaient délibérément ignoré l’ordre de s’arrêter après l’entrée des navires dans les eaux territoriales russes. Il y avait des armes légères à bord des navires ainsi que des mitraillettes avec des munitions, selon les membres du service.

Le FSB a également affirmé que la rencontre provocante en pleine mer a été ordonnée par le gouvernement ukrainien. De hauts responsables russes avaient précédemment exprimé des déclarations similaires, accusant Kiev de vouloir gagner les sympathies de l’Occident, de faire pression sur la Russie et d’aider le président Petro Porochenko à cimenter le pouvoir.

Kiev a répondu de manière remarquablement rapide à l’incident du détroit de Kertch, Porochenko ayant annoncé qu’une période de loi martiale serait imposée. L’armée ukrainienne a également été mise en alerte de combat à la suite de l’impasse navale.

Certains observateurs ont toutefois noté le moment choisi pour l’évènement, qui devait précéder la réunion Trump-Poutine au sommet du G20 et le début de la campagne présidentielle en Ukraine.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. « Kiev se débrouillerait même en mangeant des bébés »: Poutine estime que l’impasse dans le détroit de Kertch est une provocation – MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :