A la Une

Le FSB russe dévoile des documents confisqués à Kertch à des marins ukrainiens

© Sputnik / Alexey Malgavko

MOSCOU – Le Service de sécurité fédéral russe (FSB) a saisi des documents de marins ukrainiens, qui ont été arrêtés le 25 novembre après l’incident du détroit de Kertch.

Le premier document contient les instructions reçues par le bateau ukrainien Nikopol.

En particulier, les navires ukrainiens sont invités à naviguer d’Odessa (côte de la mer Noire, sud de l’Ukraine) à destination de Berdyansk (côte de la mer d’Azov, sud-est du pays) « de manière cachée » et « concentrant les efforts principaux sur le transfert caché au canal de Kerch-Yenikale et le passage à travers celui-ci. »

L’autre document est une page de notes manuscrites sur les règles de navigation dans le chenal maritime, établies par la Fédération de Russie, qui montre que les navigateurs ukrainiens connaissaient ces règles.

Sujet connexe: Porochenko est-il un dictateur? L’Ukraine risque d’entrer en guerre contre la Russie

Dans un communiqué, le FSB a déclaré que les navires ukrainiens arrêtés « portaient des armes et des munitions », dont quatre lance-grenades, six mitrailleuses, 13 fusils d’assaut et quatre canons de 30 millimètres, ainsi que plusieurs pistolets et cent grenades.

Le 25 novembre, les services de sécurité fédéraux russes ont annoncé l’arrestation de trois navires ukrainiens qui sont entrés dans une zone provisoirement fermée de la mer Noire sans avoir demandé l’autorisation des autorités russes et se sont dirigés vers le détroit de Kertch avant d’effectuer des manœuvres dangereuses, en ignorant les demandes du garde-frontière russe d’arrêter immédiatement.

Après l’incident, la Rada Suprême (Parlement) d’Ukraine a approuvé la loi martiale pendant 30 jours à compter du 26 novembre dans les zones situées le long de la frontière russe, du secteur transnistrien de la frontière entre l’Ukraine et la Moldavie et également le long de la côte des mers Noire et Azov.

Le Kremlin, qui qualifiait l’incident de la marine ukrainienne de « très dangereuse provocation », a défendu les actions des garde-côtes russes en soulignant qu’ils agissaient conformément à la loi.

Lavrov a déclaré qu’avec cet incident, Kiev cherche à gagner des points pour la campagne de l’élection présidentielle, prévue pour le 31 mars 2019.

La libre navigation sur la mer d’Azov – mer intérieure entre la Russie et l’Ukraine, conformément à un accord bilatéral – s’est compliquée ces derniers mois, après que les garde-côtes ukrainiens eurent rattrapé plusieurs navires russes ayant visité la Crimée, un « territoire occupé » pour Kiev.

Moscou a qualifié les actions de Kiev de « terrorisme maritime » et a réagi en resserrant les contrôles dans la zone russe de la mer d’Azov.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

« Je suivais les ordres »: témoignages de marins ukrainiens qui ont violé la frontière russe

Le Service fédéral de sécurité de Russie (FSB) a partagé un enregistrement de l’interrogatoire de l’équipage des navires de l’armée ukrainienne qui ont violé la frontière russe après être entrés illégalement dans leurs eaux territoriales.

Les soldats interrogés ont déclaré avoir reçu l’ordre de faire passer un groupe de navires dans le détroit de Kertch.

« Je savais que l’activité de la marine ukrainienne dans le détroit de Kertch était un instigateur. En tant que fonctionnaire, j’exécutais les ordres », a déclaré Vladimir Lesovói, lieutenant-commandant de la marine ukrainienne.

D’autres membres de l’équipage ont également affirmé avoir reçu l’ordre de se rendre dans le port ukrainien de Marioupol en traversant les eaux territoriales russes. En cas de violation de la frontière, les marins devaient attendre des instructions.

Lorsque l’armée russe a ouvert le feu sur les navires ukrainiens, le capitaine a pris la décision d’arrêter le navire, a annoncé le gardien de la marine Sergei Tsibizov.

Sur le sujet: arrestation de deux marins ukrainiens arrêtés pour deux mois – pour violation de la frontière russe

Pour sa part, le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a indiqué que la Russie avait agi conformément à la loi et au droit international lors de l’incident.

« Les violeurs de la frontière

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

2 Comments on Le FSB russe dévoile des documents confisqués à Kertch à des marins ukrainiens

  1. josephhokayem // 1 décembre 2018 à 17:05 // Réponse

    A reblogué ceci sur josephhokayem.

    J'aime

  2. NKODO SIMON PIERRE // 2 décembre 2018 à 23:22 // Réponse

    Les militaires américains aussi après capture par les russes ont via des substances chimiques été poussé à parler. Ce qui m’étonne c’est que ces substances te poussent à parler de manière très simple et sans stress apparent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :