A la Une

Les riches japonais ont le plus de liquidités en Asie, les millionnaires chinois rattrapent leur retard

ILLustration: Ajay Mohanty

L’Indonésie a enregistré une augmentation massive de la richesse totale détenue par les individus à valeur nette élevée [high-net-worth individuals (IVNE, HNWI)], passant de 184 milliards de dollars en 2016 à 661 milliards de dollars

Les riches du Japon ont la plus grande accumulation de richesses de la région Asie-Pacifique, avec 7 700 milliards de dollars, mais les légions de millionnaires chinois s’empressent de les rattraper.

Selon le dernier rapport sur la richesse en Asie-Pacifique publié par les consultants Capgemini, le pool de richesse détenu par les particuliers fortunés en Chine a augmenté de plus de 144% entre 2010 et 2017, pour atteindre 6 500 milliards de dollars. Le taux de croissance équivalent au Japon sur la même période était d’environ 87%.

Plus récemment, les millionnaires indiens ont pris le rythme. La richesse détenue par les indiens fortunés a augmenté de près de 22% en 2017 par rapport à l’année précédente, soit la croissance la plus rapide de la région sur cette période, a déclaré mercredi Capgemini.

D’autres marchés asiatiques importants ont également connu une croissance rapide l’an dernier.

L’Indonésie a enregistré une augmentation massive du patrimoine total détenu par les HNWI, passant de 184 milliards de dollars en 2016 à 661 milliards de dollars, mais Capgemini a attribué cette hausse à la réorientation des données de 2017 pour refléter l’impact de l’amnistie fiscale du pays pour 2016-2017 et une meilleure disponibilité des informations.

Les fortunés de la Corée du Sud ont vu leur fortune s’élever de 18%, la deuxième plus forte croissance de la région.

Hong Kong a enregistré la troisième plus forte croissance, avec 16,3%, principalement grâce au marché immobilier en plein essor.

Singapour se classait au sixième rang, derrière la Thaïlande et Taïwan, avec une croissance de 13% des actifs des HNWI.

Et la trajectoire ascendante rapide devrait se poursuivre. Après avoir doublé entre 2010 et 2017 pour atteindre 21 6 00 milliards de dollars, le pool total de richesses détenues par les HNWI d’Asie devrait presque doubler à nouveau pour atteindre 42 000 milliards de dollars d’ici 2025, a déclaré Capgemini.

L’année dernière, la richesse de la région Asie-Pacifique représentait 41,4% de la nouvelle richesse mondiale des HNWI, a annoncé le cabinet de conseil. Elle définit les HNWI comme celles ayant un actif investissable supérieur à 1 million de dollars.

En dépit de défis tels que la guerre commerciale avec les Etats-Unis d’Amérique, la génération de richesses en Chine a continué cette année, selon William Sullivan, responsable mondial de la veille stratégique de Capgemini. « C’est une période passionnante pour l’Asie », a-t-il ajouté.

Venus Feng | Bloomberg

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Business Standard

Un émissaire chinois met en garde les intransigeants des Etats-Unis d’Amérique

WASHINGTON – La Chine se rend au sommet du G20 de cette semaine dans l’espoir de trouver un accord pour atténuer une guerre commerciale dommageable avec les Etats-Unis d’Amérique, a déclaré mardi l’ambassadeur de Pékin à Washington, avertissant des conséquences désastreuses si les extrémistes des Etats-Unis d’Amérique tentaient de séparer les deux plus grandes économies du monde.

S’adressant à Reuters avant de se joindre à la délégation du président chinois Xi Jinping au sommet du Groupe des 20 à Buenos Aires, Cui Tiankai a déclaré que la Chine et les États-Unis d’Amérique avaient la responsabilité commune de coopérer dans l’intérêt de l’économie mondiale.

Quand on lui a demandé s’il pensait que les intransigeants de la Maison-Blanche cherchaient à séparer les économies américaine et chinoise étroitement liées, Cui a déclaré qu’il ne pensait pas que c’était possible ou utile de le faire, ajoutant: «Je ne sais pas si les gens réalisent vraiment les conséquences possibles – l’impact, l’impact négatif – s’il y a un tel découplage.»

«Les leçons de l’histoire sont toujours là. Au siècle dernier, nous avons eu deux guerres mondiales et, entre elles, la Grande Dépression. Je pense que personne ne devrait vraiment essayer de répéter l’histoire. Ces choses ne devraient plus jamais se reproduire, alors les gens doivent agir de manière responsable.»

Quand on lui a demandé s’il pensait que les tensions actuelles, qui ont vu les deux parties s’imposer des centaines de milliards de dollars, pourraient dégénérer en conflit total, Cui a qualifié le résultat d’«inimaginable» et que les deux les pays doivent tout faire pour l’empêcher.

Cui a déclaré que la Chine ne souhaitait pas une guerre commerciale et recherchait une solution négociée à l’impasse actuelle résultant des demandes du président Donald Trump de concessions de grande envergure de la part de la Chine afin de corriger un déséquilibre commercial massif.

« Mais la clé de cette solution est une approche équilibrée des préoccupations des deux côtés », a déclaré Cui. « Nous ne pouvons pas accepter qu’une partie présente un certain nombre de revendications et que l’autre partie doive satisfaire à toutes ces exigences ».

Il a ajouté que les deux dirigeants avaient « une très bonne relation de travail et une amitié personnelle » lors de trois réunions en face-à-face précédentes, y compris deux sommets officiels, ce qui a été démontré par une longue conversation téléphonique début novembre.

Les initiés de la Maison Blanche ont déclaré qu’il restait des différences substantielles au sein de l’administration Trump sur la distance à laquelle pousser la Chine.

Cette division regroupe d’un côté les partisans de la politique anti-Chine et du conseiller commercial Peter Navarro, du Représentant du Commerce des Etats-Unis d’Amérique, Robert Lighthizer, et de ceux qui sont favorables à une réévaluation complète de la relation.

De l’autre côté, des pragmatistes dirigés par l’économiste en chef de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, s’inquiètent des dommages que pourraient aggraver des frictions pouvant affecter l’économie et les marchés des Etats-Unis d’Amérique.

Kudlow a déclaré mardi que Trump était ouvert à un accord commercial avec la Chine mais était prêt à augmenter les tarifs sur les importations chinoises s’il n’y avait pas de progrès sur les irritants commerciaux de longue date lors d’un dîner prévu samedi à Buenos Aires avec Xi.

Reuters

MIRASTNEWS

Source : The Japan News

1 Comment on Les riches japonais ont le plus de liquidités en Asie, les millionnaires chinois rattrapent leur retard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :