A la Une

Les bureaux de la Deutsche Bank ont eu une descente dans une enquête sur le blanchiment d’argent

Photo prise le 3 mai 2017 à Francfort, en Allemagne, montre la tour de la Deutsche Bank. [Photo / Xinhua]

Des enquêteurs allemands ont effectué une descente dans les bureaux de Deutsche Bank jeudi dans le cadre d’une enquête sur des activités potentielles de blanchiment d’argent menées par le prêteur basé à Francfort.

Environ 170 procureurs, officiers de la police criminelle fédérale et enquêteurs des impôts ont participé aux perquisitions dans six locaux liés à la Deutsche Bank à Francfort et dans les environs.

Un porte-parole du bureau du procureur local a confirmé que la perquisition avait été déclenchée par des infractions présumées de blanchiment d’argent qui avaient été identifiées à la suite des scandales dits « Offshore-Leaks » et « Panama Papers ».

Deux employés de la Deutsche Bank, ainsi que « d’autres coupables non encore identifiés », auraient aidé des clients à créer des sociétés écrans dans des paradis fiscaux, puis à transférer des fonds provenant d’activités criminelles sur des comptes allemands de la banque.

Une entité associée à un institut coté DAX dans les îles Vierges britanniques aurait aidé plus de 900 clients dans de telles transactions pour un volume de 311 millions d’euros (353 millions de dollars des Etats-Unis d’Amérique (EUA)) depuis 2016 seulement.

L’activité offshore en question n’a pas été signalée aux autorités gouvernementales comme suspecte. En conséquence, les procureurs accusent les suspects d’avoir négligé leur obligation fiduciaire de dénoncer d’éventuelles infractions de blanchiment de capitaux, alors qu’il existait suffisamment d’éléments de preuve pour suggérer un comportement criminel de la part de leurs clients.

La Deutsche Bank, le plus grand institut financier d’Allemagne, a enregistré de lourdes pertes ces dernières années, à la suite de scandales juridiques et de la chute des revenus de la banque d’investissement qui a pesé sur ses résultats. Lors de la récente présentation des chiffres du troisième trimestre (T3), le président-directeur général (CEO), Christian Sewing, s’est dit confiant que les réformes en cours dans les entreprises commençaient enfin à porter leurs fruits, alors qu’une « nouvelle discipline » s’installait dans la banque.

Répondant aux perquisitions jeudi, la Deutsche Bank a publié une déclaration dans laquelle elle confirmait que la police enquêtait actuellement sur « plusieurs » de ses sites allemands en ce qui concerne les Panama Papers.

« Nous communiquerons immédiatement dès que nous aurons plus de détails. Nous coopérerons pleinement avec les autorités », lit-on dans une déclaration de la banque.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : China.org.cn

La police allemande attaque la Deutsche Bank dans le cadre d’une enquête sur les « Panama Papers »

Les procureurs allemands ont effectué jeudi une descente dans plusieurs bureaux de la Deutsche Bank dans la région de Francfort sur des soupçons de blanchiment d’argent fondés sur des révélations tirées de la fuite de données « Panama Papers » de 2016.

Les procureurs ont déclaré qu’ils enquêtaient sur des allégations selon lesquelles le plus grand prêteur allemand aurait aidé ses clients à créer des sociétés offshore dans des paradis fiscaux afin de « transférer de l’argent provenant d’activités criminelles » sur des comptes de la Deutsche Bank.

Le dernier raid a été un nouveau coup porté à l’institution financière qui a été frappée par une série de scandales liés à la tentative de la crise d’avant 2008 de faire concurrence aux géants de la banque d’investissement à Wall Street.

Quelque 170 officiers de police et enquêteurs du bureau du procureur de Francfort ont perquisitionné six des locaux de la banque dans et autour de la ville, a annoncé le procureur dans un communiqué.

La Deutsche Bank a déclaré « coopérer pleinement » avec les autorités dans cette affaire qui serait « liée aux Panama Papers ».

Le scandale Panama Papers qui a éclaté en 2016 avec une fuite de données massive de la société d’avocats panaméenne Mossack Fonseca a révélé une fraude fiscale à grande échelle, révélant à quel point les richesses et les puissants du monde conservaient leurs actifs dans des entreprises offshore.

La Deutsche Bank figurait parmi des centaines d’institutions financières dont les noms ont été mentionnés dans les médias.

Les procureurs de Francfort ont déclaré que leur enquête portait sur deux employés de la Deutsche Bank âgés de 46 à 50 ans, ainsi que sur plusieurs cadres non nommés.

Selon des informations parues dans les Panama Papers, ils sont accusés « d’avoir omis de signaler des suspicions de blanchiment d’argent » liés à des sociétés offshore impliquées dans l’évasion fiscale « alors qu’il y avait suffisamment de preuves » pour suggérer une activité illégale, ont déclaré les procureurs.

La procureure Nadja Niesen a déclaré qu’une des succursales de Deutsche Bank dans les îles Vierges britanniques avait traité des volumes de transactions d’une valeur de 311 millions d’euros (354 millions de dollars des USA) pour plus de 900 clients.

« On soupçonne actuellement que la majeure partie de l’argent provient d’infractions fiscales étrangères. » Les actions de Deutsche Bank étaient en baisse de 3,4% à 8,30 euros en début d’après-midi, ce qui en faisait le titre le moins performant de l’indice DAX blue-chip.

Les raids constituent le dernier embarras pour Deutsche Bank, qui a été frappée à plusieurs reprises par les autorités de réglementation pour des contrôles laxistes en matière de blanchiment d’argent.

Markus Meinzer, directeur du réseau de la justice fiscale et du secret financier, a déclaré que «l’opération était attendue depuis longtemps parce que les Panama Papers ont amplement illustré la manière dont les cabinets d’avocats étrangers ont coopéré avec les banques pour mettre en place des structures dans un seul but: aider les clients à cacher leur véritable identité.»

« Alors que les banques allemandes gèrent environ 3 000 milliards d’euros d’actifs productifs d’intérêts, le potentiel d’abus est énorme … L’Allemagne doit au monde de mettre un frein à ce côté sombre de son économie. »

En septembre, le superviseur financier allemand, BaFin, a pris la décision inhabituelle d’intégrer des auditeurs de KPMG à Deutsche afin de surveiller les progrès de la banque dans la lutte contre des transactions illégales telles que le blanchiment de capitaux, le financement d’activités terroristes et le crime organisé.

En 2017, Deutsche avait déjà dû payer une amende de près de 630 millions de dollars à la suite d’une enquête des autorités de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis d’Amérique sur le blanchiment de capitaux en provenance de Russie.

Peu de temps après, la Réserve fédérale des Etats-Unis d’Amérique (EUA) a imposé une nouvelle amende de 41 millions des EUA pour des lacunes dans la surveillance de la banque en matière de blanchiment d’argent.

La Deutsche Bank a également fait l’objet d’un examen approfondi de ses activités en tant que correspondant de Danske Bank, le plus grand prêteur du Danemark, en proie aux scandales.

Citant des personnes proches du dossier, Bloomberg News avait rapporté que Deutsche était la banque anonyme d’un dénonciateur de Danske qui aurait traité près de 150 milliards des EUA de transactions suspectes provenant de la succursale estonienne de la société danoise.

La Deutsche Bank est en train de se lancer dans un vaste plan de restructuration avec 7 000 emplois à supprimer d’ici fin 2019.

La banque a annoncé à la fin du mois d’octobre qu’elle prévoyait de dégager un bénéfice net pour la première fois depuis 2014, notamment parce qu’aucun règlement judiciaire de plusieurs centaines de millions, voire de milliards de dollars n’était à l’horizon comme les années précédentes.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : the pioneer

1 Trackback / Pingback

  1. Les bureaux de la Deutsche Bank ont eu une descente dans une enquête sur le blanchiment d’argent | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :