A la Une

La coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique à Dayr al-Zawr en Syrie a tué 206 civils en novembre: Observateur

Cette image de fichier montre de la fumée qui s’échappe à la suite d’une frappe aérienne de la coalition dans le quartier ouest d’Al Daraiya, dans la ville de Raqqa, dans le nord du pays, en Syrie. (Photo AFP)

Un soi-disant groupe de surveillance a déclaré que plus de deux cents civils ont perdu la vie alors que la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique prétendument combattue contre le groupe terroriste Daesh Takfiri a lancé des frappes aériennes sur la province syrienne de Dayr al-Zawr en novembre.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme basé en Grande-Bretagne a rapporté que près de 206 civils avaient été tués lors des raids aériens du mois dernier.

Il y a 77 personnes âgées de moins de 18 ans qui figuraient parmi les décès, en plus de 57 femmes victimes.

Les raids aériens menés par les États-Unis d’Amérique ont également blessé des centaines de civils, dont certains étaient atteints d’une invalidité permanente et ont dû être amputés des membres.

Des civils syriens tués par des raids aériens menés par les Etats-Unis d’Amérique – PressTV

Au moins 30 civils ont été tués dans le cadre de frappes aériennes dirigées par les États-Unis d’Amérique contre la ville d’Al Shaafah, dans la province de Dayr al-Zawr, dans l’est de la Syrie.

Des sources locales ont confié vendredi à l’agence de presse officielle syrienne, SANA, que des avions de combat de la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique avaient visé des immeubles résidentiels dans la ville de Shaafah, dans la province de Dayr al-Zawr, faisant au moins 30 morts.

Cette évolution intervient quelques jours à peine après que des avions de combat de la coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique aient bombardé le village d’Abou Hassan, situé à proximité de la ville de Hajin. Plusieurs civils, principalement des femmes et des enfants, ont été tués et blessés.

Le 13 novembre, le ministère syrien des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné une récente frappe aérienne de la soi-disant coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique contre Al Shaafah, dans l’est du pays, qui a fait plus de 60 morts et des blessés, affirmant que le massacre avait clairement été dû au fait que les membres de l’alliance militaire ne respectaient pas les valeurs morales, les règles et règlements internationaux en plus de la vie de civils innocents.

Le ministère, dans deux lettres distinctes, adressées au secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, et à l’ancien président du Conseil de sécurité des Nations Unies, Ma Zhaoxu, a demandé au Conseil de sécurité de s’acquitter de ses responsabilités et de mettre un terme aux attaques aériennes dirigées par les Etats-Unis d’Amérique.

Press TV : De nouvelles frappes aériennes menées par les Etats-Unis d’Amérique font 14 morts parmi les civils syriens

Au moins 14 civils ont été tués lorsque des avions de guerre de la coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique ont frappé une ville d’Al Shaafah, dans la province de Dayr al-Zawr, dans l’est de la Syrie.

Il a également demandé à l’organe mondial de proposer un mécanisme international, indépendant et impartial pour enquêter sur les crimes perpétrés par la prétendue coalition dirigée par les États-Unis d’Amérique.

Les lettres indiquaient que la coalition ciblait délibérément des civils syriens et utilisait des armes interdites sur le plan international, notamment des bombes au phosphore blanc, en Syrie.

Le ministère a souligné que les soi-disant frappes aériennes de la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique avaient pour but de tuer le plus grand nombre possible de Syriens, de prolonger le conflit syrien, de détruire l’infrastructure du pays et de saper sa souveraineté et son intégrité territoriale, en violation flagrante de toutes les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la Syrie.

Les lettres concluaient que le silence embarrassant du Conseil de sécurité avait encouragé la coalition à tuer davantage de civils syriens et à détruire leurs biens.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :