A la Une

Microsoft va donner au Pentagone l’accès à la « meilleure technologie »

Dans cette photo de fichier prise le 17 avril 2017, le siège français de Microsoft est visible à Paris. (Photo AFP)

Le géant des logiciels des Etats-Unis d’Amérique Microsoft s’est engagé à donner au Pentagone l’accès à sa « meilleure technologie » malgré les critiques de ses employés, rompant avec les autres entreprises de haute technologie qui repensent les entreprises militaires après avoir été confrontées à des réactions internes.

Brad Smith, président et chef des juristes de Microsoft, a déclaré samedi que la société « allait donner au département de la Défense des Etats-Unis d’Amérique un accès à la meilleure technologie … à toutes les technologies que nous créons. Contrôle complet ».

Prenant la parole devant un panel lors du forum de la Défense nationale Reagan à la bibliothèque présidentielle Ronald Reagan à Simi Valley, en Californie, Smith a reconnu que les employés de la société étaient inquiets au sujet de leur implication dans des contrats militaires, mais que Microsoft ne changerait pas de cap.

C’est l’opposé de ce que Google a fait en juin après avoir subi des pressions de milliers d’employés pour leur implication dans le programme mondial de drones du Pentagone.

La société de moteurs de recherche a refusé de réviser un contrat autorisant l’armée à utiliser les outils de l’intelligence artificielle de Google pour analyser des images de drones.

Smith, cependant, a déclaré qu’il était possible de coopérer avec l’armée et de calmer de telles préoccupations en même temps.

« Nous voulons que la Silicon Valley sache à quel point l’armée est une tradition éthique et honorable », a-t-il déclaré, soulignant que l’intelligence artificielle et les systèmes autonomes allaient avoir de vastes répercussions dans tous les domaines, y compris l’armée.

Il a ajouté que la société restait ouverte aux opinions des employés et « s’engagerait à résoudre les problèmes éthiques créés par les nouvelles technologies ».

Google quitte le projet d’intelligence artificielle du Pentagone

Google n’aurait pas l’intention de renouveler son contrat avec le Pentagone pour des travaux d’intelligence artificielle (IA).

Smith a déclaré qu’il avait déjà reçu des informations de la part des travailleurs sur le problème, y compris un courriel d’un employé qui a grandi à Belgrade, en Serbie – qui a été bombardé par les forces de l’OTAN en 1999.

L’employé a dit à Smith qu’il devait réfléchir au raisonnement de Microsoft pour accepter des contrats militaires. Smith a refusé de préciser si Microsoft avait pris des mesures ou modifié une stratégie à la suite.

Pour répondre aux besoins croissants en technologies nouvelles, le Pentagone a mis en place la DIU (Defense Innovation Unit), qui fournit des capitaux aux entreprises technologiques désireuses de résoudre les problèmes auxquels l’armée des Etats-Unis d’Amérique est confrontée.

Suite à la décision de Google de mettre fin à sa coopération avec le Pentagone sur le contrat d’intelligence artificielle du Projet Maven, le directeur du DIU, Michael Brown, a déclaré que son agence recevait de nombreuses offres d’autres sociétés commerciales intéressées par une collaboration avec l’armée des Etats-Unis d’Amérique.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :