A la Une

Fateh al-Sham obtient 100 drones pour des attaques chimiques en Syrie: Rapport

Cette image de fichier montre des drones abattus par les forces russes sur la base aérienne de Hmeimim à Lattaquié, dans l’ouest de la Syrie. (Photo du ministère russe de la défense)

Les terroristes du groupe terroriste Jabhat Fateh al-Sham Takfiri, anciennement connu sous le nom de Front al-Nusra, auraient eu accès à 100 véhicules aériens sans pilote par l’intermédiaire d’un marchand turc pour les utiliser lors d’attaques chimiques contre les forces gouvernementales syriennes dans la province d’Idlib, au nord-ouest du pays.

Des sources locales, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, ont indiqué au service arabe de l’agence de presse russe Sputnik que les drones avaient été transportés de la ville de Harem, située près de la frontière turque, sur une position militante dans la ville de Ma’arrat Misrin.

Les drones ont été remis aux terroristes marocains et libyens, ont ajouté les sources.

« Des terroristes travaillent sous la supervision d’un expert britannique pour modifier les drones afin de les alléger et pour pouvoir transporter de petits obus chargés de substances chimiques toxiques », ont indiqué les sources.

Le 22 novembre, l’agence de presse Sputnik a annoncé que des experts français étaient arrivés dans la ville d’Idlib, au nord-ouest de la Syrie, afin d’améliorer les missiles répertoriés dans l’inventaire des groupes militants Takfiri parrainés par l’étranger et de les charger avec des agents chimiques toxiques.

Des sources locales, demandant à ne pas être nommées, ont déclaré que les professionnels visaient à utiliser les munitions dans une fausse attaque chimique perpétrée par des terroristes comme prétexte pour que les Etats-Unis d’Amérique et leurs alliés lancent d’éventuelles frappes aériennes sur les forces gouvernementales syriennes.

Les terroristes de Jabhat Fateh al-Sham ont transporté 200 drones du quartier al-Muhandseen de Sarmada à Idib, alors que des experts turcs et tchétchènes y ont apporté des modifications techniques et électroniques. Les véhicules aériens sans pilote étaient déjà entrés dans les territoires syriens via la Turquie.

La Syrie bénéficie d’un militantisme soutenu par les étrangers depuis mars 2011. Le gouvernement syrien a déclaré que le régime israélien et ses alliés occidentaux et régionaux aidaient les groupes terroristes Takfiri à faire des ravages dans le pays.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

1 Comment on Fateh al-Sham obtient 100 drones pour des attaques chimiques en Syrie: Rapport

  1. josephhokayem // 7 décembre 2018 à 21:46 // Réponse

    A reblogué ceci sur Histoire militaire du Moyen-Orient.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :