A la Une

Ukraine : Porochenko demande à l’Allemagne de renforcer sa présence navale en mer Noire

MOSCOU – Le dirigeant ukrainien a appelé l’Allemagne et ses alliés à renforcer leur présence navale dans la mer Noire afin de dissuader la Russie de poursuivre l’agression dans la région, ajoutant que la Russie bloquait les ports ukrainiens sur la mer d’Azov.

Le président Petro Porochenko a déclaré que la Russie avait déployé un grand nombre de soldats le long de sa frontière avec l’Ukraine. Dans une interview publiée dimanche, il a affirmé que la Russie avait l’intention de pénétrer à l’intérieur des terres en Ukraine à la suite d’un affrontement dans la mer Noire entre les forces de ce pays.

« Nous avons besoin d’une réaction forte, unifiée et sans ambiguïté face au comportement agressif de la Russie », a déclaré Porochenko dans une interview publiée par le groupe allemand Funke Media.

Citant la menace imminente d’une offensive russe, Porochenko a convaincu le parlement ukrainien d’appliquer la loi martiale pendant 30 jours et a déclaré que la Russie bloquait les ports ukrainiens sur la mer voisine d’Azov.

Lors de l’affrontement naval il y a une semaine, des navires des garde-côtes russes ont tiré et saisi trois navires de la marine ukrainienne et leurs 24 membres d’équipage [ayant violé intentionnellement la frontière russe, sans respecter les procédures d’usage internationalement admises (MIRASTNEWS)]. L’incident a conduit les tensions entre la Russie et l’Ukraine à leur plus haut point depuis l’annexion de la Crimée par Moscou en 2014.

« Moscou tente de créer un corridor terrestre reliant Donbass à la Crimée occupée en bloquant Marioupol et Berdyansk », a déclaré Porochenko dans l’interview, faisant référence à deux villes ukrainiennes situées sur la côte de la mer d’Azov.

La Russie et l’Ukraine se sont mutuellement blâmées pour les affrontements du 25 novembre dans le détroit de Kertch, qui relie la mer Noire à la mer d’Azov.

The Associated Press

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Japan News

L’Ukraine envoie des troupes à la frontière russe dans la crainte d’une « invasion »

Soldats ukrainiens

Des soldats ukrainiens prennent part à des exercices militaires au centre de formation des forces terrestres ukrainiennes près de Honcharivske. Crédit: Reuters

L’Ukraine a commencé à appeler des réservistes et à déployer des troupes à la frontière pour contrer ce qu’elle dit être la menace croissante d’une invasion par la Russie.

Le président Petro Porochenko, qui a déclaré la loi martiale dans 10 régions la semaine dernière, a annoncé lundi la mobilisation de l’armée en réponse à «une forte augmentation des forces russes le long de nos frontières et de la Crimée occupée».

La veille, Porochenko avait affirmé que la Russie tentait de s’emparer de la ville portuaire principale de Marioupol et de créer un corridor terrestre menant à la Crimée.

Hier, le porte-parole de Vladimir Poutine a qualifié cette déclaration de « absolument absurde » et a accusé le dirigeant ukrainien de « provoquer des tensions » avant l’élection présidentielle du mois de mars.

L’escalade a pour origine le fait que les forces russes ont tiré et saisi trois navires de la marine ukrainienne qui tentaient de pénétrer dans la mer d’Azov par le détroit de Kertch le 25 novembre.

Ukraine Russie detroit de Kerch

Poutine a ouvert un pont sur le détroit entre la Crimée et la Russie continentale en mai.

Deux douzaines de marins ukrainiens en captivité risquent jusqu’à six ans de prison pour violation des frontières de la Russie.

Moscou soutient les séparatistes dans le conflit dans l’Est de l’Ukraine qui a tué plus de 10 000 personnes depuis 2014.

L’armée ukrainienne a annoncé hier qu’elle avait commencé à appeler sa première ligne de réserves actives, qui comprenait des hommes jusqu’à l’âge de 40 ans qui avaient déjà suivi un entraînement des forces armées, ainsi que des cadets.

Elle a promis que les hommes seraient à la maison à temps pour les vacances.

Les forces armées prévoient également des exercices militaires dans deux régions proches de la Crimée, annexées par Moscou après que des manifestations aient forcé un gouvernement ami de la Russie à être évincé à Kiev en 2014.

Entre-temps, la Russie a déplacé des missiles antinavires vers le détroit de Kertch et déployé une batterie supplémentaire de missiles sol-air S-400.

Ce week-end, Porochenko a appelé à des pourparlers entre les Quatre de Normandie – la France, l’Allemagne, la Russie et l’Ukraine – afin de désamorcer la situation.

Kiev a accusé les autorités dans le détroit de Kertch d’un «blocus» contre les ports ukrainiens de la mer d’Azov.

Plus de 60 grands navires ont été arrêtés au sud du détroit lors de la visite de The Telegraph pendant deux jours la semaine dernière, mais les propriétaires de l’un d’entre eux ont déclaré qu’il avait été retardé par le mauvais temps.

Alec Luhn

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Telegraph

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :