A la Une

Des navires ukrainiens ont menacé d’utiliser des armes s’ils sont approchés par des navires russes – FSB

© REUTERS / Ukrainian Navy handout

Kiev et Moscou sont aux prises avec une impasse navale depuis deux semaines. Trois navires de la marine ukrainienne ont été saisis le 25 novembre après avoir violé la frontière maritime russe.

Des bateaux ukrainiens avaient tenté une provocation dans la mer d’Azov un mois avant l’incident du détroit de Kertch, selon un haut responsable de la marine russe.

Le Lubna et le Kremenchug ont escorté un navire portant le drapeau bulgare du port ukrainien de Marioupol dans le détroit de Kertch, a annoncé samedi le vice-amiral Aleksei Volski, premier vice-président des garde-côtes russes du FSB, dans une déclaration à Moscou le samedi.

Il a poursuivi en affirmant que pendant l’opération, les navires ukrainiens ont menacé de recourir à la force contre les navires des garde-côtes russes et ont mis leurs armes en attente.

Volsky a souligné qu’il n’y avait eu aucun rapport sur des navires russes menaçant des canonnières et des navires de guerre ukrainiens. Il ne fait « aucun doute » que la construction du pont de Kertch (entre la Crimée et la région de Krasnodar) a été la cible des principales provocations de l’Ukraine, a-t-il ajouté, citant des déclarations répétées de responsables de Kiev selon lesquelles le pont devrait être détruit.

Trois navires de la marine ukrainienne – deux canonnières et un remorqueur – ont été saisis le 25 novembre après avoir violé les eaux russes et traversé le détroit de Kertch, l’entrée de la mer d’Azov. Les navires n’ont pas répondu aux demandes d’immobilisation et ont effectué des manœuvres dangereuses, a précisé le FSB. Un tribunal de Simferopol a rendu une décision ordonnant que tous les 24 soldats ukrainiens capturés lors de l’incident, y compris deux officiers du SBU, soient détenus pendant deux mois.

En réaction à la saisie, l’Ukraine a promulgué la loi martiale pendant 30 jours dans les régions du pays limitrophes de la Russie, de la mer Noire et de la mer d’Azov. De plus, le président ukrainien, Petro Porochenko, a annoncé que l’Ukraine interdirait aux hommes russes de 16 à 60 ans d’entrer dans le pays.

Le président russe Vladimir Poutine a décrit ces manœuvres comme une « provocation » censée servir de prétexte pour introduire la loi martiale en Ukraine et renforcer les faibles taux d’approbation de Porochenko avant le vote présidentiel de mars 2019. Kiev affirme que l’opération visait à démontrer les capacités des navires ukrainiens.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :