A la Une

Les Renseignements britanniques vont faire monter la pression sur les hommes d’affaires russes – Rapports

© Sputnik / Grigory Sysoev

Plan de rapine de la Grande-Bretagne sur les avoirs de russes fortunés ?

Les relations entre la Grande-Bretagne et la Russie sont en chute libre depuis le début du mois de mars, lorsque l’ancien officier des services de renseignement russes Sergei Skripal a survécu à une soi-disant attaque par agent neurotoxique, que le Royaume-Uni a imputée à Moscou. Les accusations ont été suivies d’une campagne de répression annoncée contre les fonds russes en Grande-Bretagne, qui semble prendre de l’ampleur.

Les services de renseignement britanniques cherchent à faire pression sur six hommes d’affaires russes puissants ayant des liens présumés étroits avec le Kremlin, a rapporté samedi le Telegraph, citant des responsables du renseignement anonymes.

Selon une source, Londres chercherait à « limiter leur marge de manœuvre et leur capacité à voyager et à opérer librement en Grande-Bretagne, en Europe et ailleurs », avec des mesures allant de la révocation de leurs visas à la restriction des voyages et même au ciblage de leurs avoirs au Royaume-Uni.

La « liste noire » aurait été soumise au Premier ministre, Theresa May, qui l’a approuvée. Parmi les personnalités « identifiées comme ayant des relations professionnelles et financières extrêmement étroites » avec le président Vladimir Poutine: Roman Abramovich, investisseur et propriétaire du Chelsea FC, le directeur général de Rosneft, Igor Sechin, le cinquième homme le plus riche de Russie, Alisher Usmanov, et le magnat des métaux et propriétaire de Rusal, Oleg Deripaska, ainsi que les frères Arkady et Boris Rotenberg, propriétaires du plus grand fournisseur de gazoduc du pays.

LIRE PLUS: Le Royaume-Uni cherche à imposer des sanctions de la part de l’UE aux hauts responsables des Renseignements russes – Rapports

La décision de prendre Roman Abramovich pour cible est considérée comme « la plus significative ». L’homme d’affaires milliardaire, âgé de 52 ans, a obtenu la citoyenneté israélienne en mai après ne pas avoir renouvelé son visa de travail britannique. Ses problèmes de visas étaient en grande partie liés à la dégradation des relations entre la Russie et la Grande-Bretagne à la suite de l’empoisonnement de Salisbury.

Le prétendu plan pour contrer les six Russes qui sont profondément empochés fera partie des contre-mesures britanniques contre l’incident de Salisbury, le 4 mars, dans lequel l’ancien officier des services de renseignement russes Sergei Skripal et sa fille ont été apparemment exposés à un agent neurotoxique. Londres a affirmé que la toxine, appelée « Novichok », avait été produite en Russie et imputé la tentative de meurtre aux agents du GRU de Moscou.

Theresa May a menacé de geler les avoirs russes dans le pays et de suspendre tous les contacts à haut niveau avec Moscou s’il existait des preuves de l’implication de la Russie dans l’attaque. Un comité parlementaire britannique a exhorté le gouvernement à renforcer les sanctions à l’encontre des proches du Kremlin, ainsi que de tout responsable de violations des droits de l’homme.

La Russie a nié à maintes reprises les affirmations sans fondement et a proposé une enquête conjointe sur l’empoisonnement, que la Grande-Bretagne a écartée. Cependant, Londres a décidé d’expulser 23 diplomates russes du pays, Moscou ayant réagi de la même manière.

Traduction et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :