A la Une

Les USA ont-ils réussi leur coup fourré du côté de leurs alliés? Huawei perd ses alliés en Europe face aux préoccupations croissantes en matière de sécurité

Londres – LES ETATS-UNIS D’AMÉRIQUE poussent les gouvernements depuis des mois à bloquer Huawei Technologies des réseaux de télécommunication. Cette stratégie est en train de prendre racine en Europe, où le géant chinois de la technologie perd de jour en jour des alliés.

Les responsables et les entreprises européens, initialement lents à réagir aux avertissements des Etats-Unis d’Amérique, se sont publiquement distancés de plus en plus la semaine dernière de l’équipementier. Le problème est que Pékin pourrait utiliser l’équipement de Huawei pour l’espionnage – ce que la société a toujours nié.

Bien qu’il n’y ait pas eu d’interdiction absolue, les perspectives s’atténuent pour Huawei sur son plus grand marché en dehors de la Chine. « Les dommages causés à la réputation de Huawei seront importants quelle que soit l’issue », a déclaré Neil Campling, analyste des télécommunications, des médias et de la technologie chez Mirabaud Securities Ltd. « Il semble probable que Huawei perdra une part importante de ses revenus dans les trois prochaines années. »

En France, Orange SA a annoncé mercredi dernier qu’il n’utiliserait pas l’équipement Huawei pour construire des réseaux sans fil de cinquième génération, après que BT Group Plc au Royaume-Uni se soit engagé à détruire certains équipements de l’entreprise. En Allemagne jeudi, Deutsche Telekom AG a évoqué la possibilité de retirer Huawei. Vendredi, le gouvernement norvégien a déclaré qu’il tenait à faire appel à des fournisseurs de pays avec lesquels il n’existe aucune coopération en matière de sécurité – une référence oblique à la Chine.

La France fait pression pour une réglementation beaucoup plus stricte, ont déclaré des personnes au courant des projets du président Emmanuel Macron. Le pays a mis en place des garde-fous pour des parties critiques de ses réseaux de télécommunication et envisage maintenant d’ajouter des éléments à sa liste « d’alerte haute » qui tacitement cible Huawei, ont déclaré certaines personnes.

« Cela fait une semaine que les annonces et les indications des principaux marchés européens – le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France sont négatives », a déclaré Bengt Nordstrom, PDG du consultant en télécommunications Northstream. Les plus gros transporteurs du continent seront désormais « extrêmement prudents » lors de l’achat d’équipements auprès de Huawei, a-t-il ajouté.

Des troubles en Europe pour Huawei viennent s’ajouter aux interdictions d’équipement au Japon, en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis d’Amérique, et font suite à l’arrestation de son directeur financier, Meng Wanzhou, la fille du fondateur, Ren Zhengfei, âgée de 46 ans.

Perdre des amis en Europe signifie que Huawei risque de manquer de commandes pour des réseaux représentant des milliards d’euros. Deutsche Telekom, l’un des plus gros clients européens de Huawei, prévoit à lui seul d’investir environ 20 milliards d’euros en Allemagne dans la 5G et d’autres connexions Internet à haut débit jusqu’en 2021. L’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique comptent pour 27% des revenus de Huawei.

Le Royaume-Uni, membre de l’alliance du renseignement Five Eyes, a été le premier grand marché européen à émettre des doutes sur la sécurité des équipements de Huawei à l’approche de la 5G, l’été dernier. Le 3 décembre, le chef de l’agence d’espionnage britannique MI6 a déclaré que le gouvernement devait décider d’autoriser ou non Huawei en tant que fournisseur 5G.

L’Agence Nationale pour la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), en France, demande un accès complet à la technologie des fournisseurs potentiels. Contrairement à Nokia Oyj, Cisco Systems Inc et Ericsson AB, Huawei n’a pas soumis son équipement en vue de sa certification en vue de la certification pour des composants critiques, ce qui le disqualifie de facto.

Déposer Huawei en Europe ne serait pas facile. La plupart des transporteurs ont commandé leur équipement car la technologie est souvent considérée comme supérieure à celle de ses concurrents. Et tandis que certains analystes ont suggéré que l’élimination de Huawei pourrait être une aubaine pour les vendeurs scandinaves en particulier, il existe également un risque de rupture de la chaîne d’approvisionnement si le plus gros acteur est éliminé.

BLOOMBERG

Traduction : MIRASTNEWS

Source : THE BUSINESS TIMES

1 Comment on Les USA ont-ils réussi leur coup fourré du côté de leurs alliés? Huawei perd ses alliés en Europe face aux préoccupations croissantes en matière de sécurité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :