A la Une

Renault demande une réunion des actionnaires de Nissan alors que la crise de Ghosn s’aggrave

L’enseigne de Nissan est vue derrière un panneau de signalisation dans sa salle d’exposition à Tokyo, au Japon, le 14 décembre 2018. REUTERS / Kim Kyung-Hoon

PARIS – Renault (RENA.PA) a demandé la convocation d’une assemblée générale des actionnaires de Nissan, a déclaré une source proche de l’entreprise, semblant intensifier le différend entre le constructeur automobile et son partenaire dans l’alliance japonaise à la suite du scandale salarial qui a touché le président et chef de la direction, Carlos Ghosn.

Thierry Bollore, directeur général adjoint du groupe français, a lancé cette demande dans une lettre adressée le 14 décembre au groupe Nissan,, a déclaré dimanche la source, confirmant un article paru dans le Wall Street Journal.

« Nous demandons respectueusement que le conseil envisage de convoquer le plus rapidement possible une assemblée générale extraordinaire des actionnaires de Nissan », écrit Bollore dans sa lettre.

Un porte-parole de Renault a refusé de commenter.

L’arrestation de Ghosn au Japon pour prétendue inconduite financière a bouleversé l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, a appelé à des changements pour affaiblir le contrôle de Renault.

Renault détient 43,4% du capital de Nissan, dont la participation réciproque de 15% dans sa société mère française ne comporte aucun droit de vote. Nissan à son tour contrôle Mitsubishi via une participation de 34%.

L’appel à une assemblée des actionnaires sera probablement perçu comme une tentative de démonstration de force par la direction intérimaire de Renault, dirigée par Bollore et Mouna Sepehri, chef de cabinet de longue date de Ghosn, qui dirige également les affaires juridiques et les communications.

La lettre ne mentionnait pas l’utilisation de l’assemblée générale pour embaucher ou révoquer des membres du conseil d’administration de Nissan, mais est restée vague quant à son objectif, indiquant seulement que cela «permettrait une divulgation et une discussion appropriées de la gouvernance et d’autres questions».

Elle a ajouté que la mise en accusation de Nissan « crée des risques importants pour Renault, principal actionnaire de Nissan, et pour la stabilité de notre alliance industrielle ».

Lors de la réunion du conseil d’administration de Renault le 13 décembre, les administrateurs ont été informés de l’enquête de Nissan ayant conduit à l’arrestation de Ghosn. Il a été accusé aux côtés de Nissan cette semaine pour ne pas avoir déclaré un revenu différé de 43 millions de dollars qu’il s’était arrangé de recevoir. Lui et son complice présumé, Greg Kelly, sont toujours en détention.

Alors que Nissan éliminait Ghosn quelques jours après son arrestation, le conseil d’administration de Renault a réitéré sa décision antérieure de le maintenir en poste. Les administrateurs n’ont toujours pas eu accès aux conclusions de Nissan, qui sont étroitement surveillées par les avocats de Renault.

La demande de Bollore de convoquer une assemblée des actionnaires de Nissan était une « décision de la direction » qui n’avait pas été évoquée lors de la séance du conseil d’administration de la veille, a déclaré la source, ajoutant qu’elle avait été discutée par la suite avec « tous les administrateurs ».

Le directeur principal, Philippe Lagayette, remplace le président. Le gouvernement français, principal actionnaire de Renault, soutient le PDG de Michelin, Jean-Dominique Senard, pour remplacer Ghosn en tant que président, a indiqué Le Figaro.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Reuters

Compléments d’informations

Selon le Wall Street Journal, Dieter Zetsche, président du constructeur automobile allemand Daimler AG, qui détient 3,3% du capital de Nissan, soutient l’appel de Renault à une réunion des actionnaires de Nissan, a rapporté une personne proche du dossier.

Des zones d’ombre subsistent dans cette affaire qui fait scandale.

La rémunération très élevée des dirigeants est un sujet qu’il faut traiter avec délicatesse au Japon, du fait que la consommation ostentatoire est culturellement mal vue dans la société, donc les écarts de richesse sont très controversés.

En termes de plafond de rémunération, les PDG japonais touchent en moyenne 11% de leurs homologues des Etats-Unis d’Amérique, selon un rapport de Nicholas Smith, stratège japonais pour CLSA, rapporté par Thomson Reuters.

Le traitement signalé attribué à Carlos Ghosn au cours du dernier exercice provenant de l’alliance Nissan, Renault SA et Mitsubishi Motors Corp est de 16,9 millions de dollars. Ce montant élevé fait de Ghosn l’un des cadres les mieux payés des constructeurs automobiles dans le monde.

Depuis 2010, les sociétés japonaises sont tenues de divulguer les détails de la rémunération des dirigeants, en intégrant les stock-options et les bonus, lorsque le total dépasse 100 millions de yens.

Le Premier ministre Shinzo Abe a présenté dans le cadre de sa politique économique « Abenomics » en 2015, un code de gouvernement d’entreprise qui établit des règles sur la divulgation d’informations, les droits des actionnaires et les administrateurs indépendants. Ce code n’est pas juridiquement contraignant.

Les sociétés japonaises ne sont pas aussi obligées de disposer d’un comité qui juge de l’importance et du plancher et du plafond de la rémunération. Il y a seulement 26% des sociétés cotées en bourse qui en ont, et ce sont le plus souvent les grandes entreprises qui peuvent se permettre de financer les coûts qui s’y rattachent.

MIRASTNEWS.

1 Comment on Renault demande une réunion des actionnaires de Nissan alors que la crise de Ghosn s’aggrave

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :