A la Une

Un institut saoudien affirme que le [prix du] pétrole grimpera à 300 dollars si l’alliance entre l’OPEP et la Russie est dissoute

© Getty Images / Guy Vanderelst

Sans l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le monde perdrait son filet de sécurité qui stabilise le marché du pétrole contre les ruptures d’approvisionnement et les autres chocs, selon un groupe de réflexion indépendant sur les questions d’énergie.

«Notre analyse montre qu’en 2011-2012, lorsque la Libye a connu une rupture d’approvisionnement, les prix du brut pouvaient dépasser largement les 200 dollars le baril. Cela pourrait arriver encore et cela pourrait se produire maintenant, en 2018», a déclaré aux journalistes Riyadh Adam Sieminski, président du Centre d’études et de recherches sur le pétrole du roi Abdullah King, soulignant l’importance du travail effectué par l’OPEP.

« Si ce n’était des décisions prises par la Russie et l’Arabie saoudite dans le cadre de la coopération OPEP+, en 2018, nous pourrions facilement voir le pétrole remonter à 300 dollars le baril », a déclaré Sieminski, cité par TASS.

Le responsable a également déclaré que l’organisation était l’une des institutions importantes qui fonctionnaient en tant que fournisseur final, soulignant que près de 70% des capacités disponibles de l’OPEP revenaient à l’Arabie saoudite.

Le centre d’études et de recherches sur le pétrole King Abdullah, basé à Riyadh, ou KAPSARC, se consacrerait à des recherches indépendantes sur l’économie énergétique mondiale. Le centre de recherche coopère avec des organisations internationales de politique publique et des institutions industrielles et gouvernementales. Le mois dernier, le Wall Street Journal avait annoncé que le groupe de réflexion étudiait l’impact potentiel d’une rupture du cartel pétrolier, vieux de 60 ans, sur les marchés pétroliers.

Cette année est devenue une période très volatile pour les prix du pétrole en raison de profondes préoccupations géopolitiques. Les sanctions anti-iraniennes annoncées par le président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump, ont fait monter les prix du pétrole brut. Le recul de la production au Venezuela a fait monter le brut à 86 dollars le baril. Après que les États-Unis d’Amérique eurent annoncé des sanctions moins sévères que prévu contre la République islamique, le prix du pétrole avait perdu près de 30 dollars.

Pour tenter d’équilibrer les prix du pétrole, l’OPEP et ses alliés non membres de l’OPEP menés par la Russie ont ajouté environ un million de barils par jour à l’approvisionnement mondial en pétrole. Les pays qui ont souscrit à cet accord limiteront leur production de 1,2 million de barils par jour en 2019.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :