A la Une

Troisième Canadien détenu en Chine

Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse tenue à Beijing, en Chine, le 6 janvier 2016. (Reuters)

Un journal canadien rapporte qu’un troisième Canadien a été arrêté en Chine. Auparavant, l’ancien diplomate Michael Kovrig et l’homme d’affaires Michael Spavor étaient arrêtés. Les détentions ont eu lieu après que la police canadienne ait arrêté le directeur financier de Huawei, Meng Wanzhou.

Un troisième citoyen canadien a été arrêté en Chine, a rapporté mercredi un journal canadien, au milieu d’une dispute diplomatique entre Pékin et Ottawa, suite à l’arrestation d’un dirigeant chinois des télécommunications.

Le ministère canadien des Affaires étrangères a déclaré qu’il « savait qu’un citoyen canadien » avait été arrêté, selon le National Post, cité par un porte-parole du ministère.

Le porte-parole n’a pas fourni plus de détails et n’a pas laissé entendre que la détention était liée à l’arrestation le 1er décembre du responsable financier de Huawei, Meng Wanzhou, a indiqué le rapport.

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré lors d’un point de presse régulier qu’elle n’avait « pas entendu parler » de la détention qui a été rapporté.

La récente détention de deux Canadiens a soulevé des questions quant à savoir si Pékin les retenait en représailles de l’arrestation de Meng, bien qu’aucun lien n’ait été officiellement établi entre les cas.

Meng a été libéré sous caution la semaine dernière à Vancouver dans l’attente d’une audience d’extradition aux Etats-Unis d’Amérique sur des accusations de fraude liées à des relations commerciales contraires à des sanctions que Huawei aurait eues avec l’Iran.

Préoccupations de sécurité nationale

La Chine a accusé les autres détenus – l’ancien diplomate canadien Michael Kovrig et le consultant en affaires basé en Chine Michael Spavor – d’activités « mettant en danger la sécurité nationale de la Chine ».

Ils ont tous deux été arrêtés le 10 décembre.

Kovrig est un conseiller principal basé à Hong Kong au sein du groupe de réflexion International Crisis Group, tandis que Spavor facilite les voyages en Corée du Nord et aide l’ancienne star de la NBA, Dennis Rodman, à se rendre dans le pays voisin.

Pékin a menacé le Canada de « graves conséquences » si Meng n’était pas libéré et les médias officiels chinois ont critiqué cette arrestation, affirmant que cette arrestation était motivée par des considérations politiques.

Ottawa a répété à maintes reprises que l’arrestation n’était pas politique, mais plutôt un processus judiciaire conforme à un traité d’extradition conclu entre Ottawa et Washington.

Mais malgré l’escalade des tensions entre les deux pays, l’ambassade du Canada en Chine ne semble pas se retenir.

Mardi, le journal a publié une commémoration du 10e anniversaire de la Charte 08, une pétition en ligne largement diffusée appelant à une réforme politique en Chine, sur les médias sociaux chinois.

Le lauréat du prix Nobel de la paix et dissident Liu Xiaobo, décédé l’an dernier d’un cancer du foie alors qu’il était en garde à vue, a été arrêté après avoir co-rédigé la pétition, qui demandait la protection des droits humains fondamentaux et la réforme du système de parti unique chinois.

Vous aimez cet article? Partagez-le avec des amis!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : TRT WORLD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :