A la Une

Michel Temer accusé de corruption et de blanchiment d’argent

Brasilia, 20 déc. – Le procureur général du Brésil, Raquel Dodge, a incriminé le président Michel Temer pour corruption et blanchiment d’argent dans le cadre d’un processus lié à des anomalies dans le secteur portuaire, ont confirmé des sources officielles.

Selon une déclaration de cette agence, le chef de l’Etat, qui passera le pouvoir le 1er janvier à Jair Bolsonaro, fait actuellement l’objet d’une enquête pour avoir apparemment accepté des pots-de-vin en échange de la publication d’un décret en 2017 autorisant la prolongation de deux contrats portuaires pour une durée maximale de 70 ans.

Selon l’accusation, Temer aurait reçu des paiements illégaux de quatre sociétés du groupe Rodrimar, principal bénéficiaire de cette disposition.

Le chef du groupe, Antonio Celso Grecco, et l’ancien conseiller présidentiel, Rodrigo Roucha Lores, sont également impliqués.

Le bureau présidentiel souligne que le président, qui fait face à une troisième accusation depuis son entrée en fonction en août 2016, prouvera qu’il n’y a pas eu d’irrégularités et qu’aucune entreprise n’en a profité indûment.

Temer ne peut être jugé en tant que président si la chambre basse du Congrès vote en faveur de l’admission d’un procès, ce qui est peu probable avant qu’il ne cède ses fonctions à Bolsonaro.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Prensa Latina

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :