A la Une

Des astronomes découvrent un «nuage fossile» qui pourrait révéler les mystères de l’univers

© Courtesy of European Southern Observatory

Les chercheurs ont trouvé quelque chose qui pourrait nous éclairer sur ce qu’était notre univers presque immédiatement après le Big Bang – le moment où tout ce qui existe a vu le jour.

Un groupe d’astronomes de l’Université de technologie Swinburne en Australie a découvert un énorme « nuage fossile » de matériaux purs dans le coin lointain de l’univers, utilisant certains des plus puissants télescopes sur Terre, rapporte Astronomy.com. Selon les scientifiques, le nuage a à peine changé depuis l’aube de l’existence.

« Partout où nous regardons, le gaz de l’univers est pollué par les déchets d’éléments lourds d’explosions d’étoiles. Mais ce nuage particulier semble vierge, non pollué par les étoiles même 1,5 milliard d’années après le Big Bang », a déclaré Fred Robert, l’un des chercheurs principaux.

« S’il contient des éléments lourds, il doit représenter moins de 1/10 000 de la proportion que nous voyons dans notre Soleil. C’est extrêmement bas; l’explication la plus convaincante est qu’il s’agit d’un véritable vestige du Big Bang », a-t-il ajouté.

Pour rendre cette découverte possible, l’équipe a utilisé l’observatoire W. M. Keck à Hawaii, équipé des plus grands télescopes optiques et infrarouges du monde.

The Science Plug @TheSciencePlug

Astronomers discover a « fossil cloud » of pristine gas leftover from the Big Bang. Since the ancient relic has not been polluted by heavy metals, it could help explain how the earliest stars and galaxies formed in the infant universe → https://goo.gl/2zeas9 

Au cours de leurs recherches, l’équipe a également trouvé un quasar, un noyau galactique actif et ultra-lumineux émettant beaucoup d’énergie, recouvert par le nuage. Le quasar sert de source de lumière naturelle, éclairant le gaz dans le nuage et permettant aux chercheurs de voir les ombres spectrales de l’hydrogène à l’intérieur, rapporte Astronomy.com. Et parce qu’il n’a pas été contaminé, il offre un aperçu de ce qu’était le nuage il y a des milliards d’années.

Bien que ce nuage ne soit pas le premier vestige du Big Bang jamais découvert – deux nuages similaires ont été découverts en 2011 -, cette dernière découverte marque le développement d’une méthode permettant aux astronomes de rechercher plus avec succès.

« Les deux premiers étaient des découvertes fortuites, et nous pensions qu’ils étaient la partie visible de l’iceberg. Mais personne n’a rien découvert de semblable. Ils sont clairement très rares et difficiles à voir », a expliqué l’astronome John O’Meara, un membre de l’équipe qui a découvert les deux premiers nuages fossiles. « C’est fantastique de finalement en découvrir un systématiquement. »

« Il est maintenant possible de rechercher ces reliques fossiles du Big Bang », a déclaré Michael Murphy, un autre chercheur principal de l’équipe qui a découvert le dernier nuage, dans un communiqué.

Selon les astronomes, l’étude de ces anciens nuages nous donnera une meilleure idée de ce qu’était l’univers à l’époque du Big Bang, et expliquerait probablement comment et pourquoi certains gaz du début de l’univers se sont fusionnés pour former certaines étoiles et galaxies, et d’autres non.

Les recherches de l’équipe vont être publiées dans la revue Monthly Notices de la Royal Astronomical Society. Une pré-impression électronique de l’œuvre est disponible sur le serveur de pré-impression arXiv, selon Astronomy.com.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :