A la Une

« Nous allons les écraser! » La Grèce menace l’alliée de l’OTAN, la Turquie, au sujet des îlots égéens

Défilé de fantassins grecs à Athènes © AFP / Sakis Mitrolidis

Les hauts gradés de la Grèce ont lancé une série d’avertissements particulièrement sévères à la Turquie, menaçant d’écraser ses troupes si elles osaient atterrir sur un îlot controversé de la mer Égée – mais Ankara n’a pas mâché ses mots non plus.

Réagissant aux violations de l’espace aérien grec par des avions turcs au-dessus de la mer Égée, le ministre de la Défense nationale, Panos Kammenos, a averti qu’Ankara en paierait le prix. « S’ils font le moindre geste, nous les écraserons », a menacé Kammenos. Athènes veut la paix et l’harmonie, a-t-il dit, mais ne «concédera pas un centimètre» de ses terres.

Le ministre était en visite dans un avant-poste militaire sur la petite île égéenne de Leros. Le discours belliqueux pouvait donc s’expliquer par son désir d’élever le moral des troupes. Mais l’amiral Evangelos Apostolakis, chef de l’état-major hellénique, s’est fait l’écho de ces propos.

«Si les Turcs atterrissent sur un îlot rocheux, nous le raserons au sol. C’est une ligne rouge adoptée par le gouvernement», a déclaré Apostolakis. Il a suggéré qu’une confrontation militaire avec la Turquie soit une possibilité, mais a ajouté: « avec les Etats-Unis d’Amérique et l’Union européenne, nous voulons nous assurer que les Turcs ne parviennent pas à ce point.»

C’est après que l’armée grecque a annoncé jeudi que deux F-16 turcs avaient survolé jeudi l’île de Kastelorizo dans la mer Égée orientale, quelques minutes après le passage d’un hélicoptère transportant le ministre grec de la Défense, Panos Kammenos, à Athènes.

La Turquie, cependant, ne permettra « aucun fait accompli dans la mer Égée et en Méditerranée », selon le général Hulusi Akar, chef de son état-major. Il est hors de question que la Turquie renie «les droits de notre pays et de notre peuple», a-t-il déclaré.

Bien qu’elles soient officiellement alliées de l’OTAN, la Grèce et la Turquie partagent une histoire difficile. La République turque moderne a été fondée après une guerre sanglante contre la Grèce et les puissances occidentales en 1923.

L’hostilité entre Athènes et Ankara a persisté pendant plusieurs décennies, atteignant son apogée pendant la crise chypriote, qui a presque éclaté en une guerre généralisée après l’invasion du nord de l’île par les troupes turques en 1974.

Les garde-côtes grecs ouvrent le feu sur un cargo sous pavillon turc en mer Égée – rapport

Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré qu’il condamne fermement l’incident selon lequel des bateaux des garde-côtes grecs auraient tiré lundi sur un cargo turc dans la mer Égée, le qualifiant d’acte « non mesuré » de la part d’Athènes... LIRE LA SUITE

Actuellement, la Grèce et la Turquie ont plusieurs différends sur la mer Égée. La mer est parsemée de dizaines de petits îlots, ce qui rend la délimitation de la frontière maritime particulièrement difficile. Plusieurs affrontements entre navires de guerre des deux pays ont eu lieu au cours des dernières années, ainsi que de nombreuses rencontres en vol de jets turcs et grecs.

Parfois, les deux pays ont essayé de parvenir à un accord sur la question, mais en vain jusqu’à présent.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :