A la Une

L’ambassade de Chine réfute les informations sur les cyberattaques au Canada

OTTAWA – Les allégations de cyber-attaques contre la Chine rapportées par les médias canadiens étaient des histoires fabriquées de toutes pièces, qui ont gravement induit le public en erreur, a déclaré l’ambassade de Chine à Ottawa dans un communiqué.

Les médias canadiens ont récemment rapporté que les autorités des Etats-Unis d’Amérique avaient inculpé deux ressortissants chinois pour « cyber vol ».

Les reportages accusaient également la Chine de cyber-attaques contre le Canada et alléguaient que la Chine avait violé son engagement de mettre fin aux cyber-attaques parrainées par l’État afin de voler des secrets commerciaux et des technologies exclusives au secteur privé canadien.

« La Chine n’a jamais mené de cyberattaques contre le Canada parrainées par l’État, et encore moins promis d’arrêter les activités pertinentes. On ne peut pas s’engager à arrêter ce qu’il n’a pas fait », lit-on dans le communiqué.

En ce qui concerne la cybersécurité, la Chine et le Canada ont convenu que les gouvernements des deux pays ne conduiraient ou soutiendraient sciemment le vol par la cyber-propriété de propriété intellectuelle, y compris de secrets commerciaux ou d’autres informations commerciales confidentielles, dans le but de fournir des avantages concurrentiels aux entreprises ou aux secteurs commerciaux, est-il indiqué.

Ceux des pays qui possèdent le « programme PRISM », « le groupe Equation » et « Echelon » des réseaux d’espionnage mondiaux et ont été engagés dans des activités de vol à grande échelle et organisées, d’espionnage et de surveillance sur des gouvernements étrangers, des entreprises et des particuliers, lancent des accusations injustifiées contre la Chine pour cyber-attaques et activités de piratage informatique, est-il dit.

« C’est le récit le plus absurde au monde. Ils jouent le rôle d’un voleur qui arrête un voleur, » a-t-il déclaré.

Si la partie canadienne a souffert de cyberattaques, il ne s’agit certainement pas de la Chine, mais de quelqu’un d’autre, a ajouté le communiqué.

Traduction: MIRASTNEWS

Source: CHINA DAILY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :