A la Une

Chef des communications turques: un journaliste néerlandais expulsé de Turquie a des liens avec al-Nusra

© REUTERS / Murad Sezer

Ans Boersma, journaliste au plus grand journal financier néerlandais, a été expulsé de Turquie plus tôt dans la journée.

Les autorités turques ont déporté jeudi un correspondant néerlandais d’un important journal financier au sujet de liens présumés avec l’organisation terroriste Jabhat al-Nusra* (interdite en Russie), sur la base de renseignements reçus des Pays-Bas, a déclaré Fahrettin Altun, directeur de la communication de la présidence turque.

« Les Pays-Bas ont déclaré à la Turquie que le journaliste, qui a été expulsé aujourd’hui, avait des liens avec Jabhat al-Nusra. Nous avons utilisé des renseignements provenant des Pays-Bas et pris une mesure de précaution », a déclaré Altun sur Twitter.

Le directeur de la communication a ajouté qu’il incombait aux autorités néerlandaises d’expliquer les raisons de leurs soupçons.

« Si une agence gouvernementale étrangère crédible vous dit qu’un de leurs citoyens a des liens avec le terrorisme, vous ne prenez aucun risque. Seules autorités néerlandaises sont en mesure d’expliquer pourquoi elles sont arrivées à cette conclusion. Nous ne spéculerons pas sur la crédibilité de leur intelligence », a déclaré Altun.

LIRE PLUS: Un tribunal turc et le journaliste SANA condamnés pour avoir insulté Erdogan – Rapports

Comme l’ont expliqué des responsables turcs, l’expulsion de Boersma n’était pas liée à son travail de journaliste. La semaine dernière, le gouvernement turc aurait prolongé l’accréditation du journaliste néerlandais pour 2019.

Selon le FT, Jan Bonjer, directeur de Het Financieele Dagblad, a écrit sur le site internet du journal néerlandais qu’il était « profondément choqué » par l’incident, qualifiant la déportation de « violation flagrante de la liberté de la presse ».

Ans Boersma, journaliste indépendant du quotidien néerlandais Het Financieele Dagblad et d’autres médias, a été arrêté mercredi dans un commissariat de police à Istanbul alors qu’il présentait des documents lui demandant de prolonger son permis de séjour, a rapporté le journal Financial Times plus tôt dans la journée.

Les relations turco-néerlandaises ont été durement touchées en mars 2017 lorsque les Pays-Bas ont refusé d’autoriser l’avion du ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu à atterrir sur le sol néerlandais. Le diplomate devait rencontrer des expatriés turcs aux Pays-Bas dans la perspective du référendum constitutionnel turc.

Après l’incident, Ankara a déclaré l’ambassadeur des Pays-Bas «persona non grata». En février 2018, les Pays-Bas ont officiellement rappelé leur ambassadeur de Turquie. En septembre, la Turquie et les Pays-Bas ont reconduit le mandat d’ambassadeurs dans le cadre d’une amélioration des relations bilatérales. La décision de reprendre les relations diplomatiques et de réintégrer les ambassadeurs a été prise par Cavusoglu et son homologue néerlandais, Stef Blok, lors de leur réunion en juillet.

*Le Front Al-Nusra est un groupe terroriste interdit en Russie

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cet article!

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :